Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 17:53

42% de femmes : tel est le pourcentage des femmes briguant un siège de député (mot heureusement de consonance identique au masculin et au féminin). La dernière élection n’avait permis qu’à 13% d’entre elles de constituer la représentation nationale, bien qu’elles furent plus de 38% à briguer un siège. Taux aussitôt décrié comme l’un des plus bas d’Europe...et les âmes bien pensantes s’en prirent au machisme ambiant.


Étrange discours puisque le corps électoral est en majorité composé de femmes. On cherche à comprendre où pêchent les électeurs français (tout sexe confondu). Car comment assurer la parité à l’assemblée nationale si les électeurs restent libres de leur choix ? Va-t-on devoir imposer un décompte voix par voix. Ainsi dès qu’un électeur aura porté son choix sur un candidat male le suivant sera tenu de voter pour une candidate, ainsi de proche en proche on aura établi un équilibre arithmétique entre les deux sexes.


Ceux qui pensaient que l’essentiel était ailleurs auront compris qu’à vouloir trop en faire on se trompe de combat. L’important n’est-il pas – pour faire bref - que les députés votent, ou ne votent pas les lois correspondantes au mandat qu’ils ont reçu de leurs électeurs. Importe t-il que ce soit un homme ou une femme qui exécute cette mission ?


Dans la liste des faux débats, la recherche de la parité pourrait figurer en bonne place. Si la gente féminine trouve mieux à faire qu’à représenter une circonscription doit-on s’en désespérer ? Ou accepter cette diversité, le genre humain étant composé d’hommes et de femmes et ne pas considérer que la vocation d’être député doive se distribuer paritairement entre les deux sexes.


Mais dans le « bien-penséisme » ambiant on est loin d’admettre que les femmes puissent être l’égale de l’homme sans venir le concurrencer dans des activités où la féminitude ne peut guère s’exprimer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

triniti 23/05/2007 09:17

Et si un député est "gay" ? Est-il compté comme homme ou comme femme ?

Jacques Heurtault 22/05/2007 07:31

La méthode est pourtant simple : 200 circonscriptions qui élisent chacune deux députés, solidairement sur une même liste de deux candidats. Voila 400 députés élus au scrutin majoritaire binominal à un seul tour ... Le reste élu sur des listes nationales de 200 noms auxquelles se sont affiliés les candidats dans les circonscriptions sur une base proportionnelle et en respectant la parité... On a réussit, d'un seul coup, trois choses :1. la parité hommes / femmes2. une dose de proportionelle (1/3 maximum)3. des économies de frais de campagne (1 seul tour).  Quand on veut, on peut! Pas besoin de candditude pour cela ... Juste un peu de plénitude! 

Marie 21/05/2007 19:57

Je suis contre la parité et les quotas imposés...
Pourquoi devoir élire ou engager quelquu'un qui n'a pas les capacités simplement pour pouvoir crier haut et fort qu'il y a parité. Maintenant si la personne a les aptitudes, qu'aucun frein ne soit mis  à sa carrière bien-sûr.
Compétence égale, rémunération égale, pas de discrimination qu'elle soit négative ou positive!  pas de choix basé sur des critères tels que le sexe, la religion, la couleur de la peau.

Mathilde 21/05/2007 19:29

On peut effectivement faire preuve de "féminitude" en étant député... De constance et d'honnêteté en prime ... Une femme qui va au bout de ses idées et en porte jartelles en plus ... Qui cela fera t  ilsourire ? Indira Gandhi faisait elle rire ????? Thatcher peut être ?
Une génération passera et un jour on ne votera plus de lois en France... L'évidence sera là : La parité pas parce qu'elle est imposée mais parce qu'elle sort des urnes. On votera pour un projet, un état d'esprit, une aptitude à réaliser et non pour un sexe ... Ce sera après une génération de plus surement. Il faut attendre pour cela que la raison devienne la chose du monde la mieux partagée ...

TOTOF 21/05/2007 18:48

"Mais dans le « bien-penséisme » ambiant on est loin d’admettre que les femmes puissent être l’égale de l’homme sans venir le concurrencer dans des activités où la féminitude ne peut guère s’exprimer."
Alors là ... C'est d'un goût ! Tout bien pesé il faut être né entre 40 et 47/48 pour écrire de telles choses ...Lapsus surement ... Donc l'inconscient parle toujours ...
Inconscientitude de candide ... Disons dérive de candiditude ....Ou dérivitude de Candide ... Comme quoi , c'est contagieux ...