Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 18:53

Ce ne sont que des salves d’avertissement. Mais le temps passe à l’orage et les tirs se font plus précis. D’abord le Japon dont on ignore s’il ne recèle pas le fruit d’une oeuvre présidentielle. Ce fut démenti et on ne peut escompter la publication du génotype chriraquien pour le comparer avec celui de tous les fils et filles de l’empire du soleil levant. Seul le sujet ou son géniteur pourrait briser l’omerta. !

 

Puis la découverte en sous produit de l’affaire Clearstream, d’indices d’un compte dans une banque japonaise ne cesse de susciter des échos que les dénégations indignées de l’ex président n’ont pas réussi à arrêter. L’affaire devient embarrassante quand on rapproche le montant du patrimoine déclaré par le chef de l’état à sa sortie de l’Elysée, le 16 mai, de celui de son entrée douze ans plus tôt : ils sont identiques. Qu’a t-il fait des sommes reçues à titre d’ancien maire, d’ancien député, d’ancien ministre, d’ancien… ..  situations qui pour chacune d’entre elles laissent à son titulaire une confortable retraite, sans parler de son traitement de président, alors que tout ses frais étaient pris en charge par le contribuable.  Où est passé l’argent ?

 

Ce pourrait bien être la question existentielle des dernières années de Chirac. Et les réponses qu’à ce jour le président a fourni sont bien peu acceptables dans l’enceinte d’une juridiction dont on imagine mal qu’elle se satisfasse d’un « abracadabrantesque » ou d’un « pschitt » présidentiel.

 

Alors l’assiégé s’organise et des fuites viennent à propos préparer l’opinion à une dérobade de longue durée. Jean Veil, le fils de Simone, est commis : il propose de mettre à l’abri son éminent client pour des raisons de santé. D’autres suggèrent de le mettre à la Santé pour qu’il y soit à l’abri.


Le feuilleton ne manquera pas de nous tenir en haleine. Mitterrand fut sauvé d’un désastre judiciaire par une maladie de longue durée. Chirac – en pleine forme - devra t-il attendre qu’une loi opportune éteigne l’action publique sur ses frasques financières ?

 

La réponse est chez notre président dont on sait tout le bien qu’il pense des amnisties !

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires