Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:22

Les dollars tombent du ciel, évidemment quand on est dirigeant chez Airbus ou sa maison mère EADS. Et puis si on peut donner un peu d’aide au destin ça ne gâte rien.

 


L’histoire qui n’est pas démentie montre que chez l’avionneur les pilotes connaissaient la situation mieux qu’ils ne le prétendaient. D’un coté c’est plus rassurant de savoir qu’au siège de la société on savait ce qu’y se passait dans les ateliers…prétendre qu’on ignorait tout des ennuis de l’A380 produit phare de la maison avait un coté amateur qui ne rassurait pas les éventuels acquéreurs. Ce fut la thèse défendue par Lagardère, Forgeard et consorts.

 


Elle vient de voler en éclats. Les illusions aussi sur l’éthique qui règne au plus haut niveau de cette organisation. Le délit d’initiés ne concerne pas une brebis galeuse dont l’incompétence et le cynisme n’ont plus de secrets. Non, la société était organisée pour que l’enrichissement des dirigeants soient préservés quelque soient leurs errements. Les mauvaises nouvelles étaient effacées des comptes rendu et la version officielle était exempte des avertissements sur les problèmes industriels et leurs conséquences sur les livraisons et les rentrées d’argent. Il ne fallait surtout ne pas inquiéter les marchés financiers, se sucrer et laisser l’orage passer.

 


Les média furent qu’on a connu plus inquisiteur ne cherchèrent pas à connaître la réalité. Mais Arnaud Lagardère a les moyens de faire taire. Le gendarme de la bourse s’est précipité avec une vélocité de sénateur à l’heure de la sieste. N’a encore rien trouvé !

 


Heureusement qu’une feuille de chou s’est finalement autorisée à publier les faits confirmant les rumeurs. Chez EADS c’est le système qui est dévoyé. Pour permettre aux plus hauts gradés un prompt enrichissement on a institutionnalisé le délit d’initiés.

 


L’actionnaire lambda sera le cocu de l’affaire. Peu importe ce que rembourseront les managers pris la main dans la confiture. Cela ne compensera pas les pertes subies par ceux qui croyaient aux vertus d’un management dont l’Etat décidait de la nomination et qui soit par éthique soit par non information ont perdu en une journée des centaines de fois ce que des patrons voyous se sont attribués.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires