Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 21:08

Enfin une décision d’un tribunal qui ne nourrira pas un sentiment d’injustice. La Cour d’Appel de Paris a su reprendre la voie du bon sens, si ce n’est celle des textes de loi. L’affaire pourtant se présentait mal, du moins telle qu’on nous la narrait. Le père de Grégory Villemin ne sera pas réhabilité.


Sa condamnation pour l’assassinat de Bernard Laroche ne sera pas effacée. C’est à la décision contraire que nous avions été préparés. Les commentateurs compétents expliquaient que la peine avait été purgée, les indemnités versées, les frais de justice payés et que monsieur Villemin était donc fondé à voir sa condamnation effacée, d’autant que sa réinsertion était probante.


On restait confondu par ce raisonnement. Il suffisait donc de bien se comporter après s’être substitué à la justice en assassinant son offenseur, de payer son écot à sa veuve pour qu’après un court séjour derrière les barreaux la Justice décide que l’assassinat n’avait pas eu lieu… trop fort !


Après avoir longuement hésité la Cour d’Appel a rejeté cette demande incongrue. On respire. Imagine-t-on tout ceux qui se seraient engouffrés dans la brèche. Si la morale devait tenir lieu de justice ce sont tous les terroristes qui seraient en droit de revendiquer leur réhabilitation.


N’agissent-ils pas, comme monsieur Villemin, au nom d’une morale, celle qui dérive des commandements de leur religion ?


Ouf, on l’a échappé belle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article

commentaires

Diatala 04/07/2007 19:28

Si il est évident que cette demande de réhabilitation était incongrue, il n'en reste pas moins vrai que Bernard Laroche aux yeux de certains n'est pas l'assassin. Personne ne le saura puisqu'il est mort avant de pouvoir se défendre. Et rien que pour cela, cette demande ne pouvait  aboutir.

vesinophile 04/07/2007 17:35

Au vesinet une autre decision de justice a deboute le maire mr Foy qui poursuivait de sa vindicte un bloggueur facetieux.(Cf le parisien de ce jour edition des yvelines)
Comme quoi la justice parfois sait juger en equite, permettant au Buzz du blog de devenir un element de contre pouvoir.
C'est un peu plus moderne que les querelles byzantines qui agitent le parti socialiste qui ont tout l'air des derniers râles d'un agonisant.

Marie 04/07/2007 09:31

Quelle idée saugrenue que cette demande de réhabilitation, heureusement la justice a eu un sursaut.
Nouveau procès dans les Alpes Maritimes au sujet du berger assassiné, une histoire très obscure de rêglements de compte dans un petit village avec tous ses secrets et ses haines rentrés...