Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 10:31

On imagine sans mal la scène. Nicolas tour à tour patelin, exaspéré, furibard devant la moue dédaigneuse d’une Cécilia teigneuse refusant au denier moment d’aller déjeuner chez belle maman, non chez maman Bush. Tous les couples ont connu ces crises qui mettent les nerfs à dure épreuve : « non j’irai pas ! » et bien empêtré après avoir usé de toute la panoplie des armes de persuasion, hormis le feu nucléaire, le président invente une angine de circonstance pour expliquer sa venue solitaire.


Qui doute encore que le président n’ait du faire face à un caprice de femme caractérielle monnayant ses apparitions de première dame dans le cadre d’accords bien tarifés. Cet extra chez les paysans texans n’avait sans doute pas été prévu au contrat et l’avenant n’a pas paru suffisamment convaincant pour obtenir l’agrément de sa chère Cécilia.


La situation pourrait rapidement devenir grotesque. Un départ au milieu d’un sommet européen, une absence lors d’un banquet républicain, une arrogance et un dédain bien marqué pour tout ce qui n’appartient pas au monde du strass et des paillettes, le président devra régler le cas Cécilia avant qu’un dérapage autrement plus dégradant pour son image de chef d’état ne vienne ruiner sa crédibilité pour conduire les affaires de la France.


Un cactus ça n’a qu’un point commun avec la baïonnette : on ne peut pas s’asseoir dessus.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 13/08/2007 16:05

Le plus important, c'est qu'il réussisse à la tête du pays! Cécilia, on s'en fout! Ce n'est pas elle qui a été élue ...