Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 21:48
soumare.jpg
Nul n’est parfait ! Nul n’est à l’abri d’une erreur, d’une faute. Est-on pour autant quitte parce qu’on a accompli sa peine, est-on rétabli dans l’entièreté de ses droits ?

Oui selon la formule qui précise que le délinquant qui a purgé sa peine a acquitté sa dette vis à vis de la société. Non, vis à vis de soi même et de son miroir qui garde indélébiles les marques de la faute.

L’affaire du candidat PS du val d’Oise ne peut être reléguée aux rayons des coups bas. Elle reflète l’exigence que la démocratie impose à ceux qui prétendent la servir. C’est une chose d’être quitte avec la Justice, cela est-il suffisant quand on se prétend porteur des idéaux pour servir ses concitoyens.

Présenter sa candidature en esquivant le fait que l’on a eu dans le passé des comptes à rendre à la justice, c’est mentir sur sa vie privée. Proposer sa candidature en reconnaissant qu’une vie antérieure a été entachée de faits et gestes condamnables, condamnés et purgés neutralise les réactions de ceux aux quels il deviendra facile de rappeler que "celui qui n’a jamais péché jette la première pierre".

Nul n’est à l’abri d’une sanction. Et nul ne peut ignorer qu’ayant été condamné il porte cette croix au delà du temps fixé pour la réparation. Prétendre le contraire c’est s’exposer à subir une double peine. Alors soit on reste à la maison, soit on prend les devants et on rend le cas échéant  coup pour coup.



Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

bernard 03/03/2010 12:45



Si les politiques doivent passer à confesse... Mieux vaut qu'ils le fassent après mandat : Ils auront plus de choses à raconter.