Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 21:09
Le pire c’est qu’il a plutôt été bon. Il écoutait, entendait et avait le mot juste de celui qui connaît les réalités, pas seulement la fiction que l’on sert dans les salons parisiens. Il sait le quotidien du chef d’entreprise qui doit faire les payes, du ménage qui n’en finit pas de lésiner sans autre espoir que de vivoter, du syndicaliste qui doit expliquer aux collègues qu’après s’être battu comme un lion il a soutiré un maigre 3% quand son patron qui passe à la télé se voit octroyer 50% sans même être tenu de travailler à temps complet.

Sans excès de compassion, sans donner dans le pathos il a patiemment justifié que toutes ces difficultés allaient se résorber. D’ailleurs lui aussi en rajoutait sur ces flagrantes et insupportables inégalités :  les revenus insensés des footeux, les profits des banquiers, les mauvaises décisions de patrons qu’il avait forcé à dégager. 

Un président prétendant corriger tous ces travers, acceptant la critique dans des domaines aussi variés assume qu’il le veuille ou non le statut d’un président omnipotent. Sinon à quoi servirait-il d’avoir réuni autant de braves gens si c’était pour avouer comme le dernier des Jospin, que le politique ne peut pas tout ou pour reconnaître dépité, tel un Mitterrand, on a tout essayé

L’illusion du pouvoir politicien c’est l’opium des temps modernes. La religion retirée du temporel peut occuper l’espace infini du surnaturel où elle côtoie les sectes et quelques aigrefins.

Dans une quête racoleuse le politique de quelque bord qu’il soit se la joue deus ex machina, capable de distribuer heurs et bonheurs aux ouailles qu’il convient désormais de désigner sous le vocable d’électeurs. Sinistre mascarade dont un jour ils devront rendre compte quand la piétaille réalisant la manipulation exigera de ces charlatans qu’il cesse d’entretenir l’avenir de cette illusion.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

leon 27/01/2010 16:06


je lis:
"Sinistre mascarade dont un jour ils devront rendre compte quand la piétaille réalisant la manipulation exigera de ces charlatans"

Cette habile formule litteraire n'a aucun sens.
La pietaille n'a jamais pris le pouvoir!!! Le pouvoir ne lui rendra jamais de compte !Tout au plus peut elle esperer mettre un nouveau pouvoir en place qui la traitera  en
"pietaille".Charlatan 2 succedera ainsi à Charlatan 1.mais pietaille restera pietaille.