Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 00:00

Condamné à 11 ans et demi de prison il en aura fait en tout et pour tout 5 mois et demi, un petit 4 %. C’est certainement 165 jours de trop pour qui croupit dans un cachot, mais on croit savoir que le quartier VIP de la Santé n’a rien du mitard même si ce n’est pas le lupanar auquel était habitué l’ami Nanard.

 Quand Tapie s’épanche sur les radios pour expliquer qu’il a largement payé et qu’il eut été inique qu’il retourne derrière les barreaux il a du tirer quelques larmes chez les taulards qui pour la plupart ne recevront pas à leur sortie un viatique de 127 millions d’euros.

  Il y a certainement des jours où dans les prisons on préférerait être sourd…

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 00:00

Restons zen ! La justice déjà déconsidérée à Outreau, vole au secours des obscurantistes dans le Loiret. Chirac peut être satisfait, sa réforme de la constitution, au nom du principe de précaution, ravale la France au rang d’Etat moyenâgeux. On vit dans un pays où un paysan inculte peut faire condamner les avancées scientifiques admises sur tous les continents, et même au pays des créationnistes et du dessein intelligent*.

 


Les Etats du Vatican ne procédaient pas autrement quand ils brûlaient Giordano Bruno et faisaient abjurer Galilée : et pourtant elle tournait !

 


Cette relaxe des faucheurs de champs de maïs transgénique, après l’interdiction des expérimentations sur les cellules souches, détruit les fondements de la recherche dans les bio technologies dont le moins avisé des français sait qu’elles seront pour ce début du 21 ème siècle ce que furent les technologies de l’information pour la fin du 2O ème.

 

 
Bové, Mamère et consorts eussent-ils sévis dans les années soixante, on utiliserait, à la place de nos PC, encore des bouliers.

 

 

 

*    Etats Unis de Georges W Bush

 

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 00:00

C’est le conflit de deux mondes, comme la Revue du même nom pour ceux qui ont la mémoire des bibliothèques de leurs parents. C’est un raccourci qui scandalisera les atlantistes encore nombreux sur ce blog mais qui résume le fossé entre deux civilisations. Par chance on appartient à l’ancienne, plût à Dieu que la nouvelle ne nous phagocyte pas.

 


Venant de Croatie Ante Gotovina, général sanguinaire, en fait un petit caporal-chef - ça ne vous rappelle rien, coupable de tueries sur des civils et recherché par toute les polices d’Europe, est localisé sur une plage des Canaries. Il y est calmement arrêté pour être, espérons le, extradé auprès du Tribunal de La Haye où il sera jugé et encourra une peine à perpétuité. Il n’a directement trucidé que 150 personnes et n’a décidé de la déportation que de 200.000 autres.

 

 
La Croatie s’est finalement résignée à faire juger ses criminels.

 


A Miami, un citoyen Américain âgé de 44 ans, Rigoberto Alpizar, membre d’une ONG, est froidement descendu par des agents fédéraux alors qu’en manque de médicaments psychotropes, il descendait de son avion en montrant des signes de nervosité.

Le gouvernement américain félicite ses barbouzes qui ont éliminé un innocent qui aurait pu camoufler un dangereux terroriste.

 

 
Alors pour vos prochaines vacances préférez les Canaries voire la Croatie , mais évitez Miami.

 

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 00:00

Sarkozy, persona non grata sur un territoire de la République reste en métropole. Il n’y a que deux façons d’interpréter cette décision : ou bien c’est une bonne nouvelle et on s’achemine vers la sécession de ces territoires qui souffrent sous le joug républicain comme aime à le répéter monsieur Césaire et on souhaite bien du bonheur aux antillais indépendants pour buller à l’ombre des cannes à sucre, ou bien c’est une calamiteuse reculade : on avait déjà les zones de non droit en banlieue désertées par les forces de l’ordre, on a maintenant les îles interdites aux ministres d’État. On vous laisse le choix de l’interprétation mais c’est de toute façon donner raison à la rue, ce que l’on croyait être une époque révolue.

 


Quant à cette deuxième brève qui nous est rapportée ce jour, elle constitue, ne mégotons pas sur les mots, un véritable coup d’état. Le sénat a auto prorogé sa date de péremption. En clair les sénateurs ont voté pour rester sénateurs sans repasser par la case isoloir. On les comprend : il y a dans ce pays pire condition que d’être membre de la Haute Assemblée et vouloir faire perdurer un avantage acquis est un petit jeu bien franco-français.

 

 
Faut-il que le sens civique ait déserté ces braves gens pour qu’ils ne réalisent pas le grotesque de cette prolongation alors que la majorité des français triment pour garder leur job, les sénateurs se sont accordés, aux frais de la princesse, une année sabbatique.

 

 
Seul l’un d’entre eux a rué dans les brancards. C’est vrai que pour ruer il porte un nom prédestiné. On peut même à l’occasion le qualifier de Monsieur Super Hue !

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 00:00

Les réactions sont fort timorées. Ceux qui entonnent « spontanément » les couplets anti américains restent silencieux, ceux qui montent sur leurs ergots dès qu’est violée la sacro-sainte indépendance nationale sont aux abonnés absents, pourtant les faits présentés, indubitables, témoignent de l’hégémonie américaine sur les territoires des nations européennes.

 

 
Villepin qu’on a connu plus flamboyant au temps de l’envahissement de l’Irak reste silencieux quand les américains se conduisent en France comme ils n’oseraient pas le faire chez eux ; bien entendu c’est pour la bonne cause. L’antienne est connue, rien n’est interdit, quand il s’agit de débusquer des terroristes, d’agir même contre l’idée que l’on prétend défendre : celle de la supériorité de notre civilisation.

 


Que gauche, droite, centre réunis acceptent ce que du vivant d’un français dont les mannes sont si souvent sollicitées, les américains n’auraient pas osé envisager, en dit long sur le succès des diplomaties des Mitterrand et Chirac et du poids de la France face à l’impérialisme yankee.

 


Merkel s’est couchée pour mieux rappeler après la parenthèse Schröder le tropisme atlantiste des allemands, Blair a piqué du nez pour cacher la honte de faire avaler autant de couleuvres à un peuple qui a perdu sa fierté et Churchill en 1965, quant à Chirac il se pavanait au milieu de ses potes noirs dans la banlieue de Bamako. La voix est libre pour Rice d’utiliser l’Europe comme base arrière pour les opérations de nettoyage de la CIA , personne ne s’en offusquera.

 


Sans doute Kouchner n’avait-il pas pensé que le droit d’ingérence se retournerait contre le pays qui l’a imaginé. Il y a des silences dont on a honte et celui là en est un.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 00:00

Mesquin, petit, grotesque me viennent à l’esprit pour qualifier cet amendement exigeant 75€ par m2 de caravane. Ce n’est pas le tarif du camping des sables de Pallavas les flots, non c’est le tarif annuel au quel la République égalitaire taxera dorénavant les manouches, gitans et autres gens du voyage. C’est confondant.

 

 
Je n’ai pas la naïveté de croire que la Bohème n’était peuplée que par des petits saints, ni de penser que leurs descendants sont des citoyens au dessus de tout soupçon mais il devrait y avoir une limite à la mesquinerie fiscale.

 

 
Depuis la nuit des temps ces nomades squattent nos terrains vagues quand on veut bien les y tolérer, leurs femmes tressent les paniers d’osier qui accompagnent nos épouses aux marchés, leurs maris cannent les sièges où nous reposons nos séants pendant que leurs gamins commettent les larcins qui firent les faits divers de nos grand mères. Et on voudrait les taxer pour  accepter de loger à une demi douzaine dans une caravane, sans jamais réclamer leur part d’HLM à la quelle la précarité de leur situation leur donnerait droit. Pas plus qu’ils ne consomment leurs dus de service public en vivant reclus sur le terrain communal entre la bretelle d’autoroute et l’usine d’incinération, ils ne réclament les allocs grâce aux quelles les adeptes de la polygamie peuvent arrondir leurs épouses et leurs fins de mois.

 


Ce sont 27 000 caravaniers que le gouvernement a décidé de taxer au nom de l’égalité des citoyens devant la loi ! Quand on sait tous ceux qui en France échappent à l’impôt par le jeu des avantages, des dérogations, à commencer par ceux qui votent les lois, on a honte pour celui qui a proposé cet amendement et plus encore pour ces députés qui, toute honte bue, ont taxé les Roms alors qu’ils ne trouvent rien à redire à ce que la voiture de leurs électeurs squattent la voie publique sans acquitter la moindre redevance.

 


C’est vrai que les Roms ne votent pas et qu’en République les électeurs ont plus de droit que de devoir surtout avant une période électorale.

 

 

 

 

 

 

un très beau site sur les gens du voyage :  Tsiganes

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 00:00

C’est comme si quelque chose était cassée, si le feu sacré l’avait abandonné ou si parti trop tôt pour une course de fonds, il réalisait qu’inexorablement, il allait se faire remonter et griller avant même de voir le poteau.

 


Pourtant du punch il en montrait. Ses convictions chevillées au corps, il nous les transmettait.  Ses scud ne manquaient pas leur cible, qu’elles se situent chez l’adversaire ou dans son propre camp mais c’était comme si il était ailleurs. Il était l’automate qui distribue les coups, salue les amis et puis s’en va dans sa retraite, s’extraire d’un maelström qui n’est plus son monde.

 


Tout le monde peut avoir le blues, sauf si on est candidat président ! C’est ce qui explique que Chirac, sans avoir mis le mot conviction dans son dictionnaire, puisse squatter les palais nationaux depuis 35 ans ou que Mitterrand qui n’en avait pas plus, se soit rendu incontournable à tous ceux qui croyaient que la gauche pouvait un jour gagner.

Sarkozy, puisque c’est de lui dont il s’agit, n’est pas de cette trempe là ; peut-être la clef nous fut-elle donnée dans les derniers instants de cette émission dominicale ? Quelqu’une, qu’il ne nommait pas, le regardait à la télé.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
3 décembre 2005 6 03 /12 /décembre /2005 00:00

C’est sous ce nom que des américains tentent de ranimer le créationnisme dont le simplisme risquait d’éloigner tout ceux dont le QI – ou le degré d’instruction - ne frôlait pas le zéro absolu. En entendant Bush parler devant une académie navale de sa foi dans la victoire américaine en Irak je réalise que cette pseudo théorie dispose d’un avocat particulièrement influent.

 


En Irak tout va mal, même de mal en pis. Il n’y a que pour le locataire de la maison blanche que le processus est bien engagé et qu’une issue glorieuse est plus que jamais à portée de fusil.

 


Dans tout autre pays des propos aussi déconnectés de la sanglante réalité auraient déclenché une bourrasque politique et conduit l’impétrant à ravaler ses propos et à présenter des excuses aux familles des victimes d’une inconséquence partisane. Mais pas aux Etats-Unis, où il reste encore 35% des citoyens pour croire en la parole présidentielle dont les 65 autres pourcent  s’autorisent seulement à douter.

 


Alors on ne saurait être surpris que Darwin y soit discuté au point que dans les écoles américaines son enseignement doit être précédé d’une mise en garde : « ceci n’est qu’une hypothèse, qui reste incapable d’expliquer pourquoi l’homme, ce descendant du singe est lui devenu intelligent. »

 


Avec Bush le problème ne se pose pas, il ne descend pas du singe, n’étant heureusement que  le fils de son père.

 

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 00:00

Comme souvent, la solution est venue de là où on ne l’attendait pas. Les politiques s’y sont cassés les dents, les sociologues ont accumulés les diagnostics mais leurs prescriptions ont eu l’efficacité d’un cautère sur une jambe de bois. Et devant le monde médusé les banlieues se sont enflammées sans que personne ne sache ni pourquoi ça avait commencé ni comment ça allait s’arrêter. On en était là, retenant notre souffle, avec le froid et la pluie nos racailles préféraient la tiédeur du chauffage central à la morsure du gel hivernal même agrémenté par les flammes des caisses de leur voisin.

 


C’était compter sans un lyonnais, un touche  à tout, qui est à la France ce que Barnard fut à l’Afrique du Sud : un pionnier, peut-être de la chirurgie, certainement de la communication.

C’est au professeur Dubernard que l’on doit d’avoir montré la voix. Il suffira qu’il forme suffisamment de petites mains pour prendre en charge tout ceux dont la tête ne nous revient pas et vice versa. Et Allah sait si dans certains quartiers ça ne manque pas.

 


Vous collez le visage d’Alain Delon à un nanti d’une sale gueule : c’est sûr que ça peut opérer une révolution même chez le plus borné des petits beurs. C’est la fin du délit de faciès.

Allez Du Bernard, au boulot !  encore un petit effort, les banlieues méritent bien ça !
   

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 00:00

L’avenir n’est rose que pour les éléphants. Pour le français moyen il est souvent trépidant, ce qui lui évite de se poser les questions aux quelles nos gouvernants renâclent à apporter les solutions. On en a fait trop souvent l’inventaire pour vous en imposer aujourd’hui la liste. En résumé il y 3 pays qui co-habitent : celui des français qui triment, celui des français qui profitent et celui de ceux qui reculent. Jusqu’alors on vivait avec les deux premiers, le troisième, ultime avatar du socialisme, apparaît déjà en pleine santé.

 


Il n’est qu’à reprendre les thèmes ressassés à Dijon, puis au Mans à la grande joie des militants pour mesurer l’abîme qui sépare la réalité vécue par les français actifs du nirvana étato-socialo que nous distillent les éminences roses.

 


Pour conduire cette régression ils ont déjà fait leur choix. En réintégrant le plus filou d’entre eux ils lui offrent un boulevard au bord duquel il aura tôt fait de semer tous les amis de 10, de 20 et de 30 ans, Gros Jean comme devant.

 

 
Bien sûr nul n’est prophète, mais l’hypothèse d’une confrontation Fabius, Sarkozy prend de la consistance car rien n’indique que Villepin pourra se sortir à temps des ornières où sa fonction de premier ministre le ramènera à chaque détour du chemin.

 


Encore ne faudrait-il pas qu’une candidature iconoclaste brouille les cartes, comme l’a réussi magistralement Taubira au détriment de Jospin. Il eut suffit que Pasqua ne soit pas dézingué pour que Chirac aille au tapis dès le premier tour ; on l’a oublié.

 


Dans ce duel Sarkozy Fabius je ne cache pas que ma voix profiterait au dernier. Qu’a-t-on à craindre d’un fils d’antiquaire, qui fait du scoot et mange des carottes ? Certainement pas d’être révolutionnaire : il a déjà tout dit et fait tout son contraire. Il est franc comme un âne qui recule. C’est le seul à pouvoir succéder à Mitterrand et Chirac et faire une fois élu la politique à la quelle il avait juré de ne pas être associée.

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article