Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 10:00
Serait-ce encore possible ? Pourrait-on envoyer à l’abattoir, à "l'abreuvoir à sillons" toute une génération pour satisfaire la démesure des dirigeants ? Quel gouvernement résisterait au dénombrement des tués d’une seule journée de la bataille de Verdun ?

Poser ces questions c’est y répondre. Du moins c’est le premier réflexe qui nous vient.

La réalité est pourtant bien différente. Après quelques instants nous reviennent en mémoire les atrocités commises sur le vieux continent, alors que la conscience populaire avait jugé unanimement après la boucherie de la première guerre mondiale : non plus jamais ça.

Des idéologies manipulées par des apprentis sorciers ont réussi à briser ce consensus, pourtant a minima et de par le monde les exactions, les génocides, les tueries ont continué non par armes « propres » interposées comme on a tenté de le faire prévaloir mais dans des corps à corps qui impliquaient la mise à mort individuelle de l’un ou l’autre des belligérants.

Ruanda, Liban, Bosnie.... : ces dix dernières années ont apporté leur contribution à la liste des opérations où des civils en masse sont transformés en chair à canon.

A ce titre et à ce titre seul l’évocation, commémoration de la der des der restera d’utilité publique, même si comme ces quelques lignes le prouvent, tout continue à se passer, comme s’il ne s’était rien passé.

Michel COUDERT  Candide
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 19:02
Le tout sauf Ségolène qui s’est reconstitué dès l’annonce du succès de la motion Royal peut-elle conduire l’égérie mal aimée des caciques socialistes à s’aventurer hors du parti ?

L’échec mécanique d’une coalition à la quelle elle ne serait pas associée, même si l’arithmétique rend cette option réaliste sur le papier, exclut de donner à l’un de ses challengers un poste éminent dans le gouvernement du PS.

Mais le refus de Mme Royal de se plier aux contraintes de la liturgie socialiste ne lui donne aucune chance de rassembler ses concurrents.

Cette situation n’est pas sans rappeler l’énigme classique de la traversée de la rivière quand bêtes sauvage, animaux domestiques et berger doivent partager le canoë et arriver entiers !

Seule façon pour Royal de ne pas se faire croquer par les loups socialistes : refuser de s’embarquer sur le bateau du congrès de Reims et mener sa barque hors du marigot dans lequel pataugent avec talents les Aubry, Delanoë et Hollande.

Mme Royal a su nous étonner, peut être en ce jour de départ du Vendée Globe challenge, s’embarquera-t-elle à son tour pour un long voyage hors du parti, qui s’il commence en solitaire à toutes les chances d’embarquer escales après escales de nombreux militants.

Michel COUDERT  Candide


Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 08:47
Elle est endroit de jubiler. Ses pairs l’avaient enterrée un peu précipitamment. Elle vient de prouver qu’elle avait le sens du timing en renvoyant les éléphants à leurs illusions.

Seul un éléphanteau est sorti indemne de ce passage de témoin. Les deux vieux briscards, Aubry et Delanoë sont ringardisés et ne peuvent pas escompter la miséricorde de celle qu’ils ont vainement essayé d’éliminer.

Une coalition des vieux – gagnante sur le papier - serait un calcul suicidaire car si cette « combinazione » peut réussir au prochain congrès il est clair qu’elle serait  balayée par les militants.

Mme Royal voit s’ouvrir un boulevard devant elle. Plut au ciel socialiste qu’Aubry et Delanoë jouent les Mc Cain et saluent dignement la victoire de leur cadette. Mais ça ne semble pas être dans l’air du temps.

Michel COUDERt  Candide
Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 09:53
Un raz de marée nous dit-on, a propulsé un noir à la maison blanche. C’est oublier qu’il n’est élu que par un américain sur deux – 52% des électeurs et que son adversaire ne s’est pas écroulé, lui qui a recueilli 48 % des suffrages.

C’est oublier que si Obama n’est pas blanc il n’est pas noir pour autant. Fifty fifty.

En fait l’Amérique s’est coupée en deux à parts presque égales. Et l’enthousiasme collectif qui nous est proposé sur les écrans de télévision ne reflète pas la réalité du paysage politique étatsunien.

McCain, dont on aura remarqué le fair play qu’ignorent en France les battus du second tour, la palme revenant à Mme Royal, qui avec ses modestes 46% promettait de "nouvelles victoires" (sic) à ses idiolatres, a appelé à serrer les coudes derrière le nouveau président.

Mais ce geste symbolique ne désarmera pas les républicains : c’est un pays plus divisé que la propagande médiatique ne nous le fait apparaître qui sort de cette élection. Divisé car l’issue de l’élection a tenu à une circonstance fortuite : la survenue d’une crise au coeur de l’affrontement final. Les sondages jusqu’alors donnait McCain en avance sur Obama.

L’effet de grossissement du système électoral masque la réalité d’une Amérique profondément fifty fifty. L’hystérie collective qui a suivi cette élection historique va paradoxalement handicaper le nouveau président. Les attentes des américains portées au paroxysme par la surmédiatisation de sa victoire crée un nouveau défi. Défi qu’Obama devra remporter haut la main, pas seulement fifty fifty. Le risque de décevoir beaucoup d'américains n'a jamais été aussi grand. 

Michel COUDERT  Candide
Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:43
Cédons à l’enthousiasme communicatif des américains et accolons bien volontiers l’épithète « historique » à l’événement du jour, épithète si souvent galvaudé que lorsque son application est pertinente il doit être réhabilité.

Historique même si la surprise n’est pas au rendez vous, historique même si cette élection est porteuse de changements qui restent entièrement à réaliser, historique même s’il n’y a pas exploit à élire un démocrate après deux présidences républicaines surtout quand le sortant  a discrédité son camp par un bilan exécrable.

Historique : parce qu’il propulse à la tête des Etats Unis un novice en politique, un représentant d’une minorité ethnique, de surcroît un homme cultivé, issu de milieu défavorisé.

Où ailleurs qu’en Amérique l’alchimie « nationale » peut-elle combiner tous ces éléments pour permettre de « fabriquer » un président ?

Aucune autre " grande démocratie" ne semble prête à élire un individu porteur d’autant de handicaps. Ce devrait être un sujet de méditation pour nos penseurs collectifs qui fustigent la pensée libérale qui fleurit outre atlantique.

Comme devrait être un sujet de réflexion cet engouement emphatique pour une personnalité dont tout les analystes s’accordent à penser qu’elle recèle d’immenses parts de mystère. Comment appelle-t-on cette pathologie qui consiste à altérer son jugement en fonction de préjugés liés à la couleur de peau de la personne considérée ?

Le racisme !

Et quand le racisme entre positivement dans l'Histoire, c'est... historique.

Michel COUDERT Candide

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 17:16
Rien d’intelligent ne peut être dit le jour où se joue l’élection. Sauf à ressasser les lieux communs, sauf à renvoyer dos à dos les supporters de chaque camp il n’est qu’une seule certitude, c’est que les urnes garderont leur secret jusqu’à demain matin.

Que les files d’attente soient plus ou moins longues, que les électeurs aient fait usage de leur droit de vote anticipé, quelque soit l’information que l’on aura choisi de souligner elle avantagera Obama ou Mc Cain en raison de son propre choix.

Malgré tout, les journaux télévisés dureront 45 minutes, les journaux papier pèseront leurs quintaux d’essences forestières alors on vous épargnera tout autre commentaire, encore que c’est bien sur un blog que cela coûte le moins cher !

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 21:17

La panne de ce jour n’a donné qu’une infime illustration de la situation apocalyptique dans la quelle les départements du sud est sont condamnés à être plongés. S'il est aujourd’hui impossible de prévoir quand la faille de San Andréas se rappellera au souvenir des habitants de San Francisco, il est prévisible qu’un incident ou pire un accident coupera la ligne unique qui alimente le Var et les Alpes maritimes. En fonction des circonstances les conséquences d’une panne d’alimentation de plusieurs millions d’habitants peuvent être dramatiques sans parler du risque que l’ensemble du réseau ne soit déstabilisé par cette rupture.

Connue et dénoncée depuis plusieurs décennies cette carence dans le maillage du réseau aurait du être corrigée. Mais s’opposent deux logiques dont les tenants sont étonnamment les mêmes personnes. Celle du client d’EdF et celle du défenseur de l’environnement. Le consommateur qui ne supporte pas être privé de courant défile contre le projet d’installation d’une nouvelle ligne aérienne. Le comble de la schizophrénie est atteint quand le ministre de l’environnement lui même monte au créneau pour exiger « qu’on » résolve le problème que ses services ont contribué à créer.

On se souvient qu’en juillet 2006 le conseil d’état après 20 ans de tergiversation autour du projet de ligne à haute tension du Verdon avait donné raison aux anti ligne électriques. Mais on ne souvient pas qu’à l’époque le ministre de l’environnement ait fait part de son inquiétude quant à la continuité de l’approvisionnement électrique des foyers niçois.


 

 


Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 11:41

Au prétexte que la possibilité donnée aux plus de 65 ans de continuer à exercer une activité pourrait permettre de modifier l’age de départ à la retraite les socialistes nous expliquent que cette mesure serait liberticide.

L’autre argument avancé tiendrait à la nécessité de faire la place pour les jeunes et qu’en maintenant des vieux au travail c’est autant d'emplois qui ne seront pas libérées.

Le débat n’a pas eu lieu et c’est en catimini que l’amendement a été voté par les députés UMP. La question n’a rien de triviale. Qui doit fixer la date à laquelle le salarié bascule du statut d’actif au statut de retraité. La loi ou l’individu concerné ?

L’amendement pré cité crée un nouveau paradigme : il induit que l’age tabou des 65 ans ou des 41 unes années de cotisation n’est plus ce repère mythique autour duquel s’organise la vie des salariés comme celle des fonctionnaires. La décision va devenir individuelle.

Qui s’en plaindrait ? Dans une société où les aspirations sont multiples, les parcours individualisés, où les aiguillages permettent des changements de carrières à tout age, cette liberté traduit enfin dans le droit la demande de beaucoup de français.

Encore faut-il que les dés ne soient pas pipés. Encore faut-il que cette mesure ne reste pas symbolique et que les entreprises ne soient pas incitées à remercier leur collaborateurs les plus âgés ; Encore faut-il qu’il puisse y avoir parcellisation du temps de travail et cumul des activités de salariées et l’accès aux droits des retraités. Ce qui aujourd’hui n’est pas le cas.

Alors vraie demi-mesure ou coup médiatique : pour l’instant on reste circonspect.


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 20:42
Les socialistes oeuvrent à refaire le monde mais oublient de changer. La prestation de Mme Aubry (RTL Grand Jury)  nous renvoyait aux congrès d’avant Mitterrand. La langue de bois et la posture tenaient lieu de viatique. Les messages envoyés aux amis selon des codes convenus exaspéraient les malheureux citoyens qui restés l'oreille collée au poste de TSF ne comprennent toujours pas la différence entre "prendre ses responsabilités" et présenter sa candidature au poste de « premier secrétaire » On était visiblement pas les seuls que ça énervait, mais elle a refusé tout net de reconnaitre qu'elle serait candidate.  

La mégère de Lille
s’entêtait à prétendre que ça n’avait rien à voir et nous à ne rien comprendre si ce n’est qu’elle nous prenait pour des bœufs. Le programme des socialistes : ça n’a rien de comparable avec celui de Besancenot aurat--on appris, soit ! mais alors pourquoi est-ce à l’État de tout décider si Mme Aubry est une adepte de l’économie de marché.

On aura perdu le peu de latin qui nous restait et on en aura conclu qu’avec les socialistes le monde peut bien changer à condition qu’in fine tout se passe comme s'il ne s’était rien passé. Le principal c'était de pouvoir affirmer qu’elle - au moins - "elle n’avait pas changé" !  On s'en était douté.


Michel COUDERT Phénix

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 10:24
Les américains vont se payer un "président" : l’affaire mérite d’être reconsidérée. Il ne s’agira pas comme on nous le serine à longueur d’émissions de la victoire de l’argent roi, plus que jamais la clé d’une élection présidentielle, il ne s’agira pas plus de la victoire du meilleur collecteur à savoir Obama sur son adversaire resté loin derrière dans sa capacité à récolter les fonds de campagne. Non, ce sera le succès  et la revanche d’une communauté qui a su se regrouper pour s’offrir un président. La nuance est de taille.

Obama a refusé le financement public de sa campagne et le plafond financier que cela induit. Ses partisans, une communauté de 3 millions de petits contributeurs, s’est mobilisée pour enchérir au delà des 150 millions de dollars auxquels Mc Cain avait statutairement droit, pour avoir préféré disposer des fonds d’état.  C’était un pari fort risqué : Obama l’a gagné.

Aux États Unis la démocratie pour la première fois va se donner aux plus offrants. A quand un président sur E bay ?

Michel COUDERt Candide


Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article