Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 09:37

nano.jpgLa « Nano » fit l’effet d’une bombe ! Les indiens présentaient une petite voiture au prix de 1700€. ! Un exploit lorsqu’on sait qu’en France la moins chère des petites cylindrées s’offre à près de 8.000€. Sûr que pour ce prix là vous n’avez pas une petite bombe entre les mains, tout juste 4 places, 4 roues et de quoi vous déplacer sans craindre, la pluie, le vent et le froid. En fait une petite utilitaire pour petits budgets et en ces temps où le pouvoir d’achat est à la baisse, de quoi faire rêver plus d’un….indien !

C’était trop insolent pour des occidentaux sur doués. Non, cette Nano est sous équipée, sous motorisée, sous sécurisée, elle est tout juste bonne pour des indous, enfin des indiens, des sous développés, a-t-on entendu de toutes part, dans une véritable croisade d’auto dénigrement.

C’étaient nos grandes âmes charitables qui s’exprimaient ainsi, d’ailleurs on ne l’importerait pas. Non, elle devait certainement polluer, alors la pollution qu’il se la garde les indiens. Les français qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois, auront le choix entre se peler de froid en vélib, en mob ou acheter des occases de 10 ans, véritables tombeaux roulants.

Ah mais le principe de précaution est heureusement là pour empêcher les indiens d’exporter leurs petites stars. Heureusement pour Peugeot, pour Renault et autres Fiat qui pourront continuer à nous fourguer leurs voitures au premier prix de 10.000€. Cherchez qui sont les gogos ?

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 09:07

sarkozy3.jpgLe résultat n’est pas à la hauteur de l’ambition. La clarification attendue de la prestation présidentielle s’est transformée en opacité. Peu de commentateurs l’ont reconnu, le prix à payer les aurait probablement exclu de la prochaine grand messe, à condition qu’il y en ait une après le four élyséen.


Sur l’abolition des 35 heures le « oui » sec formulé en réponse à leur abolition s’est transformé en « plouf ». Depuis que de démentis, que de clarifications, comme si le mot « oui » nécessitait d’être précisé…
L’objet de ce billet n’est pas de reprendre les arguments des adversaires et de les opposer à ceux des bénéficiaires de cette usine à gaz franco française, mais de remarquer comment en quelques minutes on peut brouiller un message qui se voulait clair.


La faute en incombe certes au président, mais surtout à la méthode choisie : la conférence de presse façon 1960 ! Et bien ça ne marche plus, les manipulations évidentes que ce genre permet ont eu raison de ce média surannée qui a fait chuter un Sarkozy que l’on disait pourtant aguerri pour cet exercice. A fanfaronner, à pantalonner en direct il se sera pris les pieds dans le tapis des bons mots, et ce « oui » était de trop. Il a du être nonisé.


Dans la conférence monarchique, l’absence de droit de suite aux questions porte un discrédit fatal à ce type de communication. Le président peut se débarrasser de l’importun par une pirouette. Dans le cas d’espèces la pirouette s’est retournée contre lui. Pan sur le bec.


A la réflexion le meilleur outil de communication entre le président et le citoyen ne reste-t-il pas la séance télévisuelle où le président est interrogé par un duo de journalistes professionnels ? Quant à la complaisance toujours possible, on peut s’en garder en demandant à l’opposition de désigner l’un des deux interrogateurs dans une liste mutuellement acceptée.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 21:19

bovix.jpgAstérix est de retour : c’est Bovix, pas un médicament miracle, non la plus haute autorité scientifique que le monde a connu. Il est devenu l’éminence grise de Sarkozyx, et certainement un futur Nobelix.

Le président, car rien ne se fait plus dans ce pays sans son consentement vient d’abdiquer – de faire abdiquer -  le comité des sages (experts en OGM) dont il a nommé les représentants face à la fronde d’un misérable obscurantiste. C’est la rupture dont vous a vanté les mérités qui se manifeste de la façon la plus rétrograde. Quand est ce que Sarkozy nous fera regretter Chirac ? A ce rythme là, ce pourrait être dans les prochains mois, quand il aura épuisé toute sa science médiatique et que les français découvriront que le roi est nu.

Les français savent, et le reste du monde ignore que le maïs Mons810 est dangereux. Desbovix2.jpg centaines de milliers d’hectares sont ensemencés sur la planète avec cette variété et la France laisse faire… Que fait Kouchner ? Que n’invoque-t-on notre droit ingérence, que n’intervient-on pas pour faucher tous ces champs, pour éviter une pandémie fatale au reste de l’humanité ?

Bien sûr, suprême intelligence, bientôt il n’y aura plus sur cette terre que de géniaux français, le reste de l’humanité aura été décimé. Les OGM auront frappé.

Il n’y a plus que le ridicule pour liquider Bové.  Et si il avait été cloné ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 21:12

sarko9.jpgLe marketing politique ne laisse pas de surprendre. Tout est bon pour détourner l’attention du brave citoyen de son terne quotidien. Avant les élections ce sont les lunes électorales qui illuminent un ciel sans nuages, mais à peine parvenu au pouvoir, l’inévitable désenchantement consécutif à la fuite permanente de l’horizon où l’on rasera gratis oblige le leader à des contorsions facilitées par la maîtrise de la sémantique.

 

Sarkozy ne finit pas de nous étonner par la multiplicité de ses talents. Il semblerait que l’on ait élu un polyvalent, l’homme à tout faire que dans les vieilles maisons on s’arrache à prix d’or. Tour à tour jardinier, plombier, couvreur ou plâtrier il fixe sans délai les problèmes surtout quand ils surgissent après l’heure de fermeture des soi disant professionnels de l’affaire.

 

Voilà qu’il nous invente la « politique de civilisation », paradigme emprunté à un intellectuel en panne de tirage. Pas la peine d’avoir suivi les cours d’Edgar Morin, pour qui il n’y a pas de « connaissance sans connaissance de la connaissance », pour comprendre que le président se paie gentiment la tête de l’électeur. Autrefois on se contentait de nous proposer un choix de société, et ce n’était pas simple car tous cherchaient à piocher le meilleur des deux mondes. Aujourd’hui avec Sarkozy le débat s’élève, il nous propose un choix de civilisation ! On a franchi une barrière sémantique qui va laisser pantois ceux qui pensaient qu’ils avaient élu un président pour améliorer leur pouvoir d’achat ! Mais où est-ce qu’ils avaient pu entendre ça ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 17:45

patron-rmi-index.jpgLa déclaration du patron de FO ne saurait être critiquée si ce n’est au nom d’un anti syndicalisme obsolète. Elle fait même partie de ces évidences que dans d’autres temps, d’autres lieux il serait incongru de rappeler sauf à passer pour un niais.

 


Mr Mailly, ci devant secrétaire général de Force ouvrière, fait remarquer que la hausse du pouvoir d’achat c’est avant tout la hausse des salaires. Le rachat des RTT et la non imposition des heures supplémentaires ne sont que des à cotés qui ne répondent pas à l’attente des français. Une fois n’est pas coutume, mais ce syndicaliste parle d’or. Il a parfaitement raison de rappeler ce qui est frappé au coin du bons sens : c’est à « l’économie » de décider des salaires et non au politique.

 


On s’étonnera seulement que ce constat d’orthodoxie libérale soit le fait du plusFO1.jpg conservateur des syndicats. Mais sans doute la rupture affecte-t-elle aussi les syndicalistes sans que l’on ait été prévenue.

 


Sarkozy va finir par passer pour ultra rétrograde dans cette affaire de pouvoir d’achat, à prétendre donner d’une main sans reprendre de l’autre, ce qui fut la spécialité de tous ses prédécesseurs. Il serait temps d’annoncer la couleur : l’Etat ne peut pas tout faire (dixit Jospin) et certainement pas se substituer aux patrons pour fixer les salaires.  

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 09:43

justice.jpgLe projet de loi a toutes les chances de recueillir une large adhésion hors la classe politique. Sans courir grand risque il va certainement être populaire chez les parents d’enfants et d’adolescents dont on comprend affectivement que les crimes de pédophiles les révulsent tant. 

Il est donc vraisemblable que la loi permettant de maintenir hors d’état de nuire ad vitam aeternam les pédophiles récidivistes soit votée, certains parlent même de voir son champ étendu à d’autres délinquant dangereux pour la société. Que de bonnes intentions ! 

L’écueil, car écueil il y a, est évident. Outre qu’il est parfaitement inique de limiter cette proposition aux récidivistes, c’est à dire à ceux qui en seraient à leur 3 ème crime ! pense-t-on aux victimes du second, que signifie une condamnation à une peine si cette peine n’a pas de limite dans le temps. La peine extensible à l’infini au grè des décisions d’experts, dont la tragédie d’Outreau a démontré la faillibilité, est un retour à la loi du talion. En d’autre termes puisque la peine de la victime ou de ses proches est infinie, la peine du coupable doit l’être aussi. C’est la double peine. 

Sans jouer les provocateurs sur un sujet sensible il convient d’admettre qu’il n’y a deguillotine2.gif solution « sans risque » pour les crimes de sang que dans l’application de la peine de mort car aussi longtemps que l’on stocke des criminels dans un lieu d’où l’on sort libre la société remet des ex criminels en liberté. 


Alors est ce du populisme, est-ce l’application du principe de précaution qui justifie cette future législation ? peu importe, c’est une disposition dont l’extension sera exigée pour chaque fait divers odieux par toutes les bonnes âmes oublieuses que seule la peine capitale interdit la récidive. Alors qu’elles la réclament ce serait plus net !

Démonstration par l’absurde …


Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 21:19

Que penser de cette initiative de noter les ministres à intervalles réguliers ? Quel patron ne fixe-t-il pas des jalons à ses collaborateurs pour contrôler l’accomplissement de leur performance ? A ce titre on aurait tout lieu de se réjouir d’apprendre que les plus hauts responsables politiques de ce pays sont soumis à une évaluation de l’exécution de leur mission.


dow.jpg Et pourtant on pressent bien que quelque chose cloche dans cette assimilation d’un homme politique à un responsable d’entreprise. La sphère publique est-elle régie par les mêmes lois que le privé où s’en affranchit –elle parce qu’elle concerne des sujets qu’on ne saurait faire rentrer dans des cases ?


D’abord cette évaluation existe. Le métier de ministre est éminemment temporaire, la durée de vie – quelques années au plus - démontre que la sanction tombe vite, la promotion aussi. Donc ces gens sont évalués. Par ailleurs la notation par le premier d’entre eux n’est pas un gage de stabilité. Il suffit que ce dernier ait déplu pour que tout l’échafaudage s’écroule.


Surtout on voit mal ce que cette soi disant transparence peut produire. La réforme n’est pas dans ce pays un exercice qui rende populaire celui qui s’y attelle. Juger exceptionnel la performance d’un ministre qui aura suscité une large impopularité n’est pas envisageable, ce qui semble interdire de fixer des objectifs en terme d’efficacité. Parce qu’il est notoire que l’efficacité se mesure sur le moyen terme à lors que la popularité est d’une mesure instantanée.


La mauvaise idée, parce que s’en est une, c’est de mettre la pression sur le politique – qui n’en a pas besoin, souffrant déjà suffisamment de ce mal là – pour des réalisations à court terme, bien avant les changements profonds dont le pays a besoin.


Alors réintroduire la dictature du « quaterly EPS » bien connu des managers internationaux dans un monde qui y avait échappé n’est certainement pas une bonne idée. A moins de prévoir de faire coter au Dow Jones l’entreprise France.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 21:19

pda.jpgDifficile de trouver une bonne raison d’être satisfait de la décision prise par l’organisateur du « Dakar ».  Les objurgations ministérielles au nom du sacro saint principe de précaution auront eu raison des aventuriers du désert. Le responsable de l’épreuve cède face au politiquement correct, et n’étant pas petites souris, les victimes de cette reddition pitoyable ne connaîtront jamais les pressions qui furent exercées pour faire de Lisbonne un Sedan.


Tout porte à croire que les mauritaniens auraient fait de la sécurité autour de cette épreuve une affaire d’honneur et que les participants étaient suffisamment murs pour décider chacun dans son camp si le risque résiduel valait la peine d’être couru. Mais cette chance là ne leur sera pas laissée. Le système a forcé la main des plus aventureux d’entre nous et la civilisation judéo chrétienne baisse pavillon devant l’ombre d’une menace islamiste.


Sarkozy n’a pu être indifférent à ce dilemme, Kouchner ne pouvait qu’exprimer la décisionbla.jpg présidentielle quand il s’épanchait sur les ondes et sur les dangers aux quels les équipages s’exposeraient en traversant la Mauritanie.


Tout fout le camp ! Les ennemis – quel autre vocable serait-il approprié – d’en face ont réussi au delà de toute espérance. Paris Dakar n’existe plus, jusqu’à quand pourra-t-on aller à Asnières ?

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 14:38

bove3.jpgPourvu que ça dure ! Qui prendra le zozo du Larzac à son propre piège ? Quelles terres seront fertilisées par ses cendres ? Les millions d’affamés que ses croisades mortifères empêchent de croûter iront-ils cracher sur sa tombe ?

Les gogos incultes qui le suivent dans cette mascarade ont le QI au
faim.gif niveau des pissenlits que bientôt ils nourriront par la racine. C’est la bonne nouvelle de ce début d’année : Bové requiem in pace, et les crève-la-faim vont pouvoir manger.


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 21:13

hc.jpgL’expérience vaut la peine d’être vécue. Elle ne dure qu’un court instant et peu importe que votre « américain » ait été rodé sur la cote est ou au cœur du middle east, le résultat ne s’en ressentira pas. Alors que les sondages lui promettait une destinée présidentielle Hillary essuie ses premiers revers.


L’épouse magnanime, l’avocate redoutée, la première femme sénateur de l’Etat de New York, Madame Bill Clinton est en perte de vitesse. Ses conseillers semblent déroutés, dépités ils ont même fait appel au joueur de saxo pour redonner le la à une campagne qui avait perdu son tempo.


Au hasard d’une vidéo, d’une courte intervention télé en VO, la candidate démocrate undefined apparait sur le petit écran en uniforme tailleur pantalon pour débiter de sa voix mécanique on ne sait quel texte que son entourage lui a dicté. Un robot, une machine produirait les mêmes sons, avec la même chaleur, la même conviction. On comprend dès lors que la chute de popularité ne soit pas liée à une chute de QI. Trop de QI nuit à ceux qui n’ont pas la spontanéité de venir à la rencontre de l’électeur, même aux Etats Unis.


Espérons que jamais Mme Clinton ne parvienne à réaliser son ambition, ce serait la porte ouverte aux fabricants d’ordinateurs pour envoyer leurs meilleurs machines à la conquête de la maison blanche.

video sur Youtube

 

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article