Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 08:03
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 17:31

Valeurs : c’est le mot dont chacun se gargarise, les siennes étant d’essence supérieures à celles du contradicteur. La France éternelle est appelée à la rescousse par les héritiers auto proclamés des Lumières. Leurs adversaires vils négociants vendraient l’âme de la France pour une poignée de lentilles, qui au demeurant ne sont pas dérisoires à quelques jours de l’hiver.


La gauche en parangon de morale est insupportable. La vertu ne s’approprie pas, sauf chez les dames qui l’ont petite et chez les héritiers de Mitterrand qui en exploitent un prétendu monopole. Les curés laïcs qui se succèdent sur les chaînes à rendre jaloux les télévangélistes américains ont beaucoup de chance : l’incapacité de nos gouvernants à rendre coup pour coup. Eux aussi victimes de cette culture judéo chrétienne qui a remisé la loi du talion.


La mère Mitterrand qui embrasse Castro sur le perron de l’Élysée, ça ne vous rappelle rien ?

Le père Cheysson qui tient la paluche ensanglantée d’Arafat, c’était hier à Tripoli.

Mitterrand se planquant à Chypre pour faire allégeance au dictateur libyen avant de saluer Jaruzelski qui pour être polonais n’était pas plombier...


richardnixon460.jpg Leurs valeurs d’hier ne seraient plus leurs valeurs actuelles ?  Ça mériterait d’être dit, comme il mériterait d’être expliqué que la gauche au pouvoir vend les bijoux de famille qu’elle veut re nationaliser quand elle croupit dans l’opposition. La real politik n'a pas de couleur, elle est de tout les temps.


Nixon restera l’archétype du real politicien. A-t-il jamais promis qu’il ne ferait pas appel à des plombiers ? Non, seule certitude il s’est fait piéger, mais il ne s'était pas fait élire en prétendant qu’on pouvait faire de la politique s’en avoir besoin ni de plombiers ni d’eau pour se laver les mains.

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 09:20

arafat1-copie-1.jpgQui incarna le Mal absolu, qui fut l’emblème vivant du terrorisme aveugle et terrifiant, qui fut l’homme le plus « wanted » de la planète et plutôt dead qu’alive’ et fut traité quelques années plus tard avec les honneurs militaires de la France alors qu’il reposait en paix dans un cercueil de chef d’Etat respectable.


A l’aune des crimes commis, commandités ou revendiqués par monsieur
arafat2.jpg Arafat, au nombre d’exactions, au volume de sang répandu,  Kadhafi n’est qu’une petite frappe, un comparse sans envergure qui fait torturer une poignée d’ infirmières en buvant du lait de chamelle sous sa tente. Fait-on beaucoup mieux à Guantanamo ?


C’est fou comme la mémoire est sélective à moins que l’amnésie ne soit collective, car aujourd’hui qui ose rappeler l’absence d’indignation quand Mitterrand fit saluer ce monsieur Arafat aux mains pleines de sang par son ministre des Affaires étrangères, un quidam du nom de Cheyssson ? Les ténors de l’opposition, aux affaires en ces temps, devaient probablement à une aphasie opportune d’avoir tu leur
kadha.jpgindignation.


Nul besoin d’alibi pour recevoir Kadhafi. Il suffirait d’évoquer Arafat. A moins qu’un jour, tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse …

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 14:47

bol.jpgDans la république compassionnelle vous ne valez que ce que vous représentez ! Votre vie n’a de prix que pour  son symbole. Peu importe la cause que vous défendiez, et à ce titre la vie de votre mère est parfaitement respectable, mais si elle n’émeut pas saint Bol, si elle n’intéresse que vos avoisinants, elle est en de bien mauvais draps.


L’art consiste à la sortir de la clandestinité où elle croupit comme celle de millions de laissés pour compte et à la mettre sous les feux d’une rampe pour qu’un président s’en empare.


Peu importe aux français - si ce n'est às a famille -  que Mme Betancourt croupisse prisonnière des Farc colombiens - personne ne lui avait enjoint d’aller jouer les Louise Michel au coeur de la jungle - si ce n’est la fibre compassionnelle qui sommeille en chacun.


Pour quelques infirmières libyennes sorties de l’enfer, pour une Ingrid Betancourt objet de toutes les sollicitudes, combien de sans nom, de sans grade, d’anonymes moisissent pour des raisons d’État sans que personne ne s’en émeuve hors leur proches, impuissants à allumer les projecteurs de l’actualité.


Politique à courte vue qui offre une prime à la médiatisation, politique perverse qui suscite des vocations suicidaires, politique irresponsable qui transforme l’Etat et son chef en nounou corvéable à la solde des manipulateurs.


Qui demain empêchera tel ou tel illuminé de monter une opération spectaculaire – prise d’otages, menace terroriste – pour bénéficier de la bienveillance présidentielle. De bonnes causes, ce bas monde en est submergé.


La prime donnée à l’outrance n'est-elle pas une erreur que l’on ne tardera pas à payer cher ?

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 23:28

ib.jpgIra, ira pas ? La tentation tout comme le risque sont grands. Le bénéfice à la hauteur de l’enjeu. Tout a été écrit sur le danger de se faire piéger. De Villepin a déjà donné en envoyant un avion qui dut rebrousser chemin faute de s’être assuré de ramener son butin.

 
 

Le problème que semble avoir oublié le président n’est pas tant le succès ounsib.jpg l’échec de sa démarche, c’est le coup de projecteur, le coup de pub qu’il offre au guerrilleros colombiens en les élevant au rang d’interlocuteur d’un chef d’Etat.

 
 

Faut-il abaisser la raison d’Etat pour libérer une vaillante combattante des droits de l’homme au prix d’une reconnaissance officielle de narco terroristes ?

 
 

En faisant pleurer dans les chaumières, Sarkozy a occulté la seule vraie question et le débat est passé à la trappe. C’est Farc et attrapes !

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 20:41

mou.jpgSurfer sur le net à l’annonce de l’attentat au colis piégé dans l’immeuble qui abrite l’ancien cabinet de Sarkozy transportait l’internaute dans un océan de d’hostilités pour ne pas dire de haine.


Les blogueurs s’apostrophaient, s’interpellaient, certains se congratulaient : « on avait prévenu normal qu’il soit visé : il s’en prend aux délinquants ; alors y faut pas s’étonner s’ils ont envie de lui mettre la patée »

 

Synthèse certes, mais fidèle reproduction des « posts » qui ont fleuri instantanément dès que la nouvelle a fait exploser la bulle. Et encore on ne s’est pas connecté sur les blogs des cités…Ce média influence les accros, les cyber dépendants, les félés du net. Chez ces gens là il n’y a plus de raisonnement, car raisonner c’est prendre le temps, le temps de la réflexion et eux n’existent que dans l’instant, dans l’impulsion ,le dixième de seconde pour abattre l’ennemi virtuel qui surgit sur l’écran, faute de quoi ils feront appel à leur second life


Aucune étude n’a encore évalué l’impact à long terme de ce tsunami. Ils ne savent plus compter, plus écrire, les résultats des petits français aux tests comparatifs sont éloquents, en bas de l’affiche. Ils n’ont plus besoin de penser, ils gobent tout ce qui leur est donné à avaler et les fabricants d’opinion ne s’y sont pas trompés : alors ils investissent sur la toile (exemple Le Post) et fabriquent des lobotomisés, dispo pour avaler leurs mous pour des chats.


Tout système s’auto régulant, nul doute que le jour est proche où ceux dont le mou est bourré rendront à leurs gaveurs la monnaie de leur pièce et le trop plein.

 

 

 

 
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 22:28

Il en reste six, enfin six zombies rescapés de Zoé dont plus personne n’a rien à cirer. Sarkozy les a enterré en promettant de venir les chercher. Depuis ils croupissent au Tchad. Le Tchad pour certain ça rappelle Françoise Claustre qui y fut otage pendant 33 mois dans les années 70. On comprend que l’évocation de cette séquestration ne rassure pas les familles des nouveaux otages français du successeur du sinistre Hissène Habré.


« Monsieur le président vous fûtes bien imprudent de vous engager à les ramener vite à la maison, à moins que ce ne fut plus morts que vivants, depuis que l’on a appris qu’ils ne s’alimentaient plus.


greve.jpg Vous qui savez traiter avec les grévistes, savez négocier pour qu’il n’y ait ni gagnant ni vaincu, n’êtes vous sensible qu’au grèves qui prennent les usagers en otage, aux grèves sur le tas, aux grèves perlées, aux grève larvées, aux grèves avec vote à main levée. Bientôt ceux du Tchad n’auront plus la force de se lever, ne seront que des larves dont la sueur perlera sur le front.


Eux ne sont que des otages sans pouvoir de nuisance, sans relais médiatique pour leur porter assistance, leur seul espoir c’est une grève de la faim pour s’éviter la fin qu’au nom d’une raison d’État vous aurez à justifier. »


Il vaut mieux dans ce pays du droit d’ingérence, du principe de précaution, de la déclaration des droits de l’homme pour être considéré bloquer des trains, des avions, des navires de commerce que de tenter maladroitement certes, de sauver des enfants. Les Zoé découvrent à leur dépens que la seule grève qu’ont peut poursuivre sans fin, sans risquer d’être visité par le président, c’est la grève de la faim…

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 21:29

Le changement de ton n’échappe qu’aux inconditionnels. La «subrepticité » de l’évolution cherche à en atténuer la réalité. La real politik fait son œuvre et les certitudes du candidat ne résistent pas à la dure loi du négoce. Inutile d’aller chercher ailleurs l’explication à ces manquements répétés aux idéaux claironnés du haut des tréteaux de campagne.

 

Lejour3.jpg La compromission ne peut frapper que ceux qui ont juré de ne pas y succomber. 6 mois à l’Élysée et déjà tant d’occasions de noter que le président s ‘éloigne du candidat, là où la rupture devait aussi être au rendez vous. 


Ce n’est pas dans tant l’accommodement avec des régimes que l’on voue aux gémonies qu’il y a matière à redire, c’est dans l’illusion entretenue, le temps d’une élection, qu’il pourrait en être autrement. A-t-on affaire à des oies blanches qui découvrent ébahies que la belle mare n’est qu’un glauque marigot ? Non ils sont aguerris, rusés, roublards comme il est de bonne guerre qu’ils soient. Nixon restera pour des générations l’étalon de ce qu’il faut être pour réussir comme président, que cela plaise ou pas.
 


La sidération, car il faut donner à ce hiatus le qualificatif qu’il mérite, tient à la démission face aux exigences algériennes. Ne pas tomber dans la repentance en allant s‘excuser des crimes de la colonisation : quelle hypocrisie, de qui se moque-t-il ? Jules Ferry réveille toi et rappelle lui que la colonisation était le bienfait que devaient les peuples riches aux races inférieures, aux nêgres et aux arabes. Aussi longtemps que l’on ne s’est pas imprégné de ses textes là on ne comprend pas le contexte dans lequel se sont déroulées ces occupations ; Plutôt que Guy Moquet, Sarkozy, relis Jules Ferry…et arrête de t'excuser !

 

Le comble étant atteint lorsque le pays – l’Algérie puisque c’est d’elle qui s’agit – accuse le sale colonisateur de tous les maux et entre autres de celui de refuser à ses ressortissants d’aller et venir chez nous librement. Alors pour 5 milliards de dollars d’activité pour les salariés algériens de nos usines tu as mis ton mouchoir dans ta poche. Et en plus il t’avait traité de youpin ! 

  Sarkozy : ce n’est pas une inflexion, c’est une génuflexion !

 

 

 
Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 21:35

sr1.jpgSous son meilleur jour : encore qu’il soit difficile de savoir de quoi l’avenir sera fait. Mais force est de constater que les extraits donnés du bouquin* que l’on prête à Ségolène Royal la rendent sympathique au moins sectaire de ses détracteurs. Suivez mon regard !


Oublions l’emballement médiatique, la machinerie bien huilée qui assure la promotion du titre, et sans hypocrisie reconnaissons qu’on aimerait bien susciter un tel engouement…


Après s’être pris les pieds dans le tapis, avoir morflé comme peu de femmes avant elle – Simone Veil excepté- elle nous revient sous son meilleur jour.


Largué le balourd de Hollande, néantisé le troupeau des pachydermes, Madame j’ai-fait-47 %- renaît de ses cendres. Pour avoir surmonté les critiques, les non dits, les tartuferies, pour n’avoir jamais douté de sa capacité à remonter la pente, à rebâtir ce que ses « amis » s’acharnait à détruire et revenir plus « elle » que jamais, Rudyard Kipling peut être modernisé : « tu seras une femme, ma fille ! »


Avec cette intelligence de la dérision, ce sens de l’humour tellement peu féminin elle crucifie le niais béarnais, le vilain Jospin et l’état major d’un parti surtout appliqué à lui faire son sort. Elle s’en est sortie. Elle peut en être légitimement fière.


A quoi sert-il d’être le mieux formé, le plus compétent, le plus entreprenant , si par conviction on fonce dans un mur qu’on s’interdit de voir, parce que la raison veut qu’il n’existe pas ? A quoi sert-il d’avoir raison contre tous, avec l’avantage de se retrouver seul ? A quoi sert-il d’être un mutant si le troupeau est bêlant ?


Ségolène, tu reconnais que tu as fait un pari, que tu as suscité une adhésion que tu ne méritais pas, que tu as eu « une histoire avec nous », grâce à quoi tu ne l’as pas eu avec Bayrou !


Pour ces signes de faiblesse, pour cette proximité avec les français, pour cette capacité à repartir au charbon on voudrait que ce soit toi qui ait une chance de gagner un jour ! Ne serait-ce que pour avoir l’honneur de se battre contre toi.

 

* "Ma plus belle histoire, c'est vous"
Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:09

dati.jpgElle s’est contentée du service minimum*. Si elle n’est pas désagréable, elle ne fait rien pour apparaître sous un jour sympathique. Au moins ne fait-elle rimer politique ni avec démagogie ni avec clientélisme. Aurait-elle trouvé le moyen de faire de la politique autrement ?


Elle demande à être jugée sur les résultats. La formule fleure bon son sarkozisme. Donnons lui le crédit de faire ce que ses prédécesseurs ont ajourné. Il est dit que c’était nécessaire de faire la réforme de la carte judiciaire. Soit ! Les professions concernées – comme toujours dans ces circonstances – ne l’entendent pas de cette oreille. Que signifie se concerter lorsqu’il est décidé de fermer un tribunal ?  Alfred de Musset ne laisse guère de choix : ouvert ou fermé ! Il faut trancher. Rachi Dati ne s’embarrasse par de circonvolutions : elle ne perdra pas de temps en simulacres de concertation. C’est suffisamment rare pour être souligné. Quand il faut y aller, faut y aller.


Alors plaire aux journalistes, aux hommes politiques, aux syndicalistes : cela ne peut qu’éloigner de l’objectif. Que les corporations visées aient des états d’âme, rien de plus naturel. Mais la politique n’est pas un concours de popularité semble répondre Mme Dati. Les chiens aboient et sa caravane passe. Ce serait crâne de la part d’un homme issu du microcosme, c’est carrément bluffant venant d’une beur d’une banlieue de Chalon.


Une ombre plane sur cette « success story » : et si elle n’était que le produit du népotisme, instrumentalisée par le monarque élyséen. Son aura ne tiendrait qu’à sa proximité réelle ou supposée avec Dieu le père dont on peut craindre la versatilité. Encore que rien ne vienne étayer cette éventualité, tout ce qui aura été fait ne sera plus à faire.


Le népotisme aurait fait la preuve que comparé à la médiocratie il offre à ceux qui succombent à ses charmes l’opportunité de prouver leur talents.

 

* RTL, LCI le grand jury

 

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article