Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 22:19

Moment exceptionnel que cet échange* entre l’homme le plus puissant de la planète et l’émissaire  courtois de la confrérie des poils à gratter. La confrontation de deux mondes, de deux cultures, portée par ses plus emblématiques représentants dont les convictions profondément ancrées reflètent la culture de leurs « mandants ».


gwb.jpg Un président ou plutôt un américain moyen assuré que si tout était à refaire rien ne se ferait autrement. Nul besoin de mentir, de jouer ou de biaiser. La force de Bush c’est une spontanéité qui exclut toute perplexité. Son monde est simple et sa mission ne l’autorise pas à s’embarrasser de scrupules qui freineraient l’avancée vers plus de liberté. A l’heure du bilan Bush Jr peut se raser chaque matin et ouvrir les yeux sur un président dont il a tout lieu d’être fier.


Les ratés, les arrangements avec la vérité, le discrédit de son administration voire de lapoivre1.jpg civilisation dont il est le porte drapeau glissent comme une goutte d’eau sur du plexyglass. Cet homme comme trop de puissants n’existe que dans une bulle. Sortez les de leurs mondes artificiels, confrontez les à la complexité des vraies situations ils redeviennent mortels.


Non il n’a pas libéré 25 millions d’irakiens, non l’Afghanistan n’est pas une démocratie, non l'occident n’est pas plus sûr aujourd’hui qu’il y a 7 ans. Mais le monde que lui décrivait notre poil à gratter de Poivre d’arvor lui était étranger, comme s’il ne s'agissait pas de la même planète.


Dans un an un autre président, mais inutile de nourrir des illusions, à peine désigné il rejoindra lui aussi la bulle dans la quelle il créera son monde virtuel inaccessible aux poils à gratter.

 

* L’interview de G W Bush par P. Poivre d’arvor

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 21:06

Peut-être n’est ce qu’un parcours initiatique, une sorte de bizutage pour accéder au statut de vénérable étudiant. Un exercice convenu pour marquer la rupture avec l’école de papa. Ce n’est pas réservé à la crème, à l’élite de nos facultés. C’est plutôt destiné à ceux qui ne savent pas à quoi leurs études les destinent. Ces milliers d’étudiants qui « glandouillent » sur des campus en attente de cours de sociologie, de psychologie, de jenesaisquoi-logie qui mènent à encombrer la fonction publique avec des certificats d’études complaisamment distribués ou à pointer aux Assedic.


Ni futurs informaticiens, ingénieurs, avocats, commerçants ou gestionnaires dans cette foultitude estudiantine qui chaque année décide de faire une grève. Non, de la graine de fonctionnaires, de futurs adhérents du PS. Il faut bien que PS et UNEF renouvellent leurs cadres, les forment sur le tas et expliquent par des grèves-TD comment s’organise une contestation, se bloque une université, se ruine une année de labeur pour ceux qui par malheur avaient prévu d’étudier.


Peu importe le motif, au demeurant inutile puisqu’on est dans le domaine du rituel, l’essentiel c’est que les médias s’emparent du mouvement. Et tant pis si les moyens pour y parvenir ont tout de méthodes fascistes : elles seront bénies par les socialistes qui toujours à l’affût d’une récupération se précipitent sur la moindre contestation.


On n’ose plus suggérer à Mme Pécresse de tenir bon, la reculade de son collègue Bertrand vis à vis des internes en médecine n’est pas de bon aloi, ni rappeler que pour beaucoup de générations l’idée même d’une « grève » d’étudiants est incongrue, inepte pour ne pas dire indécente.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 21:15

Touché, coulé ! Le glas sonne pour ce qui fit la fortune médiatique de la coqueluche des français. Le devoir d’ingérence du docteur Kouchner ne survivra pas au naufrage de l’arche de Zoé. Encore heureux que cet avatar du génie français, arrière arrière petit fils de nos lointaines Lumières, s’éteigne sans entraîner plus de dégât que le séjour prolongé de ses dévots dans les geôles tchadiennes.


Le français de gauche est une espèce insupportable. Incapable d’imposer son génie à un hexagone récalcitrant il s’est converti à l’exportation. Assuré de sa supériorité par l’arrogance de ses géniteurs il se convainc que le monde entier lui envie sa démocratie, ses TGV et son système de santé.


Depuis Jules Ferry le chantre socialiste de la colonisation jusqu’à Kouchner son ersatz modèle gauche caviar, le socialiste est un missionnaire perclus de bons sentiments qui décide ce qui est bon et mal sur tous les continents. Quand on pense que ces gens critiquent la mondialisation… on réalise les contradictions qui leur restent à surmonter.


L’arche de Zoé est le cas emblématique de la dérive des bons sentiments. Au nom de cesre.jpg devoir d’ingérence la France éternelle envoie ses meilleurs prosélytes jouer aux dames de charité. Les africains ont raison : qu’attend on pour les laisser en paix ? Enfin les laisser s’entretuer. N’avons nous pas assez de nos Irlande, de nos Bosnie, et autres Srebrenica, sans remonter jusqu’à la Shoah.

Vu les risques encourus, en application du principe de précaution, le droit d’ingérence doit être mis hors la loi.



Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 18:22

A son palmarès déjà  6 infirmières, 3 journalistes, 4 hôtesses …

Ce ne sont ni les quidam, ni leur familles qui s’en plaindront.

La seule question que l’on peut poser avant de s’en excuser : Est ce le rôle d’un président de faire le pompier volant ?

Le français aime le bravache, l’exploit individuel, le coté redresseur de torts mâtiné de roublardise. Et dans ce registre là personne ne peut s’aligner face à notre Sarko national. Il se la joue tour à tour héro modeste, Astérix le petit malin, et nul doute que un jour proche on ne le découvre en Arsène Lupin…

Sans compter les gloires de l’Histoire de France déjà adoubées par le président. Les stèles de Blum, Jaurès, De Gaulle ne lui servirent-elles pas de marche pieds pendant la campagne électorale ? Mais il est loin d’avoir épuisé son Mallet Isaac tant notre histoire est peuplée de figures de légende.

Clovis à Soissons, Roland à Roncevaux, Bayard au Garigliano, Bonaparte au pont d’Arcole sont encore dispo.

 
Au Tchad c'était signé Zorro !

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 17:51

La hausse substantielle du prix du gaz oïl a des répercussions significatives sur le coût du transport voire sur les coûts de « production ». Dans le cas des marins pêcheurs c’est double peine ! Traîner le chalut comme naviguer jusqu’aux zones de pêche requièrent le double plein de gaz oïl. Et plus il est détaxé plus l’impact d’une majoration du prix à la pompe est élevé ! 

Quadrature du cercle pour nos éminences. Subventionner c’est s’écarter de la vérité des prix, c’est faire subir une discrimination à ceux qui n’ont pas les moyens de faire pression. C’est favoriser une activité sinistrée mais qui s’interdit l’autodiscipline garante de sa pérennité.

Pouvoir de nuisance élevé, charge compassionnelle forte : la pêche forme une corporation habituée aux coups de gueule et aux prises d’otage.

Tout comme les taxis, les ambulanciers, les autocaristes, les chauffeurs routiers sont frappés directement par la hausse du baril.

chalut.jpgLe choix n’est qu’apparent. Demander à la collectivité de compenser cette hausse structurelle c’est nier l’esprit de Grenelle. Grenelle n’a valeur que si les dispositions prises dans ce forum s’appliquent aux professionnels et à ceux les plus directement concernées : les professionnels du transport. Retarder la vérité des prix serait une double incohérence. Incohérence vis à vis des émetteurs de CO², incohérence vis-à-vis des décideurs économiques qui doivent intégrer le vrai coût du transport dans la formation du prix. Incluant le coût d’une énergie fossile taxée selon les taux en vigueur. Le particulier sera sollicité par l’effet de cette répercussion. Il acquittera sa part en aval, par la hausse des prix de détail.

 Les dérogations dont bénéficient ces activités constituent des incitations maléfiques qu’il est temps – au nom de saint Grenelle, si on n’a pas le courage d’assumer autrement ce choix, de remettre à plat.

 
Les marins pécheurs en donnent en toute « innocence » l’opportunité au gouvernement…la suite au prochain JT.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 09:08

pe.jpgRien de provoquant dans ce constat. Pour les mieux informés, le baril culmina à 107$ en 1980 sans que le monde ne s’écroule. Mais l’essentiel est ailleurs. Le pétrole cher est déflationniste : il absorbe une part croissante du pouvoir d’achat des ménages sans contre partie sur le volume de l’investissement puisque les gagnants ne recyclent chez nous qu’une part infime de leurs pétro dollars. Ca c’est le mauvais coté de l’histoire. Il y a moins d’argent pour consommer.


Mais pour un mauvais coté, ce processus induit deux effets qui compensent largement l’aspect négatif.


D’abord il éloigne la perspective de pénurie du pétrole, perspective qui participe à la dérive haussière. Plus le cours du brut est élevé, plus les réserves d’or noir s’accroissent et moins les théoriciens de la décroissance ne rencontrent d’écho chez les consommateurs assurés de la pérennité de leur approvisionnement. Les investisseurs peuvent reprendre confiance : l’apocalypse n’est pas pour « now ».


Deuxième effet complémentaire. A ce niveau de prix l’énergie nucléaire redevient la moinsmc.jpg onéreuse de toutes les énergies non émettrices de CO². Mieux que 10 ou 100 Grenelle, la hausse du pétrole réduit l’incitation à construire des centrales à énergie fossile. Les pays d’Afrique et d’Asie ne s’y sont pas trompés qui prévoient d’accélerer la construction de centrales nucléaires au détriment des centrales à gaz ou à charbon.


Pour l’écolo de base, le nucléaire pourrait (une chance sur un million) se transformer en enfer, mais pour le mineur de fond, ou le citoyen du monde la prolifération des centrales à charbon c’est la certitude d’un « cancer » aux effets pervers pour plusieurs générations.


Alors le pétrole cher 
: c’est la meilleure des éco taxe. Celle qui nous protège dans ce monde ouvert à des risques démesurés contre la certitude de catastrophes liées aux émissions excessives de CO². C’est une bonne nouvelle, même si à titre personnel, elle a tout d’un nouvel impôt.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 21:53

La propension de quelques vieilles stars de l’affiche à récupérer la couverture médiatique se nourrit chaque hiver du sort de quelques sans abri soigneusement exhibés en des lieux emblématiques de la capitale : comme la rue de la banque.


boutin.jpg Méprisable ! Cette instrumentalisation de quelques dizaines de marionnettes attifées en victimes consentantes des méchants gouvernants par de bonnes âmes en mal de gesticulation. Surtout ne ratez pas une caméra, la perche d’un micro, une occase d’étaler votre compassion dans des scénarios à deux balles pour rediffusion sur tous les JT.


Vous qui bouffez du caviar, quand beaucoup de français dégustent de la vache enragée, vous qui créchez dans les superbes apparts des beaux quartiers, quand de nombreux concitoyens dorment dans leur mobile home, si ce n’est dans leur bagnole, pourquoi ne nous rejouez vous pas le numéro de Joséphine Baker ? Les défavorisés, les déshérités, c’est chez elle qu’elle les logeait. C’était avant la télé.

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 15:19

On ne change pas une équipe qui gagne n’induit pas que l’inverse menace un attelage perdant. C’est le constat qui peut être tiré du maintient dans les lieux des artisans de la fusion Alcatel Lucent, malgré ses désastreuses conséquences.

   

al1.jpgLe flamboyant Tchuruk dont la stratégie a conduit à ce rapprochement préfère désormais la discrétion aux apparitions tonitruantes dans les média. La sagesse ne vient-elle pas avec l’age ?

 
 Face à un accident industriel de cette ampleur – perte de contrôle, diminution d’effectifs, pertes de marchés et leur conséquences : effondrement de la capitalisation boursière, le commun des mortels imagine qu’il doit y avoir des responsables. Avis que ne partagent pas les administrateurs de cet ex fleuron des télécommunications. Russo Tchuruk, le couple dirigeant est confirmé aux commandes d’une entreprise qui n’en prend plus.
 

 C’est un cas d’école. On connaissait des hommes politiques arc boutés après un échec à un référendum, des patrons de sociétés publiques vissés à leur siège malgré de lourdes fautes de gestion, mais des chefs d’entreprise du CAC40 sanctionnés par leurs actionnaires et sauvés par leur conseil : c’est une page nouvelle dans l’histoire du capitalisme populaire.

 

 A moins que les capitaines incompétents n’aient reçu pour feuille de route l’ordre d’accoster au port le plus proche, où ils seront débarqués sans ménagement avec leur équipage surnuméraire. Laissant à un nouveau commandant le soin de reprendre – espérons le -  le cap de la bonne espérance.

 

 

 
Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 11:23

Même les plus sarcastiques, les plus dubitatifs, les simples hésitants ne croyaient pas que seraient détricotés aussi vite les accords issus du Grenelle de l’environnement. Qu’on en juge

patrouille12.jpg1 Falcon (avion privé) pour le président

1 Falcon pour le premier ministre

1 Falcon pour les officiers de sécurité

1 Airbus pour les membres du gouvernement

1 Airbus pour les journalistes

15 avions de chasse pour la sécurité

Plusieurs hélicoptères qui survoleront la zone où se déroulera le conseil.

et combien de voitures ?

Total : 2000 tonnes équivalent CO2 émises pour transporter nos éminences sur l’ile de beauté, sans parler des échauffourées et de leurs dispersions à coup de bombes lacrymogènes… Tout ça pour le premier conseil des ministres qui suit le Grenelle de l'environnement. Ca peut faire fumer...

A ceux qui doutaient qu'il y ait mascarade, entourloupe, poudre aux yeux, que ce soit enfin clair. L’environnement pour notre Président, pour les Borllo et autres Hulot c’est comme l’enfer, c’est l’affaires des autres.

Cqfd.


Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 21:18

L’analyse des sociétés contemporaines peut se faire selon plusieurs grilles de lecture. La conséquence du choix d’une grille par rapport à telle autre va être de privilégier tel facteur et d’occulter tel autre. Parmi ces méthodologies on peut citer la prégnance du fait religieux, le taux d’alphabétisation ou encore le niveau de fécondité. L’intérêt de la démarche entreprise par Emmanuel Todd et son complice Youssef Courbage est de montrer l’interdépendance de ces indicateurs et leur convergence sur la période contemporaine. A rebours du grand Huntington, Todd ne prédit* pas un choc des civilisations, il laisse espérer qu’elles tendent vers un nivellement de leurs disparités historiques et ce faisant vers une moindre conflictualité dans leur cohabitation.


livToddCourbage.jpg C’est une thèse optimiste que peu de faits quotidiens viennent corroborer. Sa force se mesure à sa capacité d’expliquer les évolutions de nos sociétés passées et à décrypter les transitions de phase, ces périodes troubles que traversent toutes les civilisations avant d’entrer dans une période de stabilité.


Pour Todd les pays d’islam sont au coeur de l’un de ces moments et les convulsions de l’islamisme intégriste sont pour la société musulmane ce que fut le bouleversement de la société russe à la fin du 19 ème siècle, ou ce que furent les convulsions de la société européenne au moment de la Réforme : des crises de transition.


Tout va rentrer dans l’ordre prédit notre anthropologue. Tout va s’arranger puisque le processus de modernisation des pays arabes est en cours d’accélération. Le grand soir appelé de leurs crimes par les fous d’Allah ne serait pas pour demain.

 

* Le rendez vous des civilisations, par Emmanuel Todd et Youssef Courbage  au Seuil

Repost 0
Published by Candide - dans Bonnes feuilles
commenter cet article