Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 13:50

La seule mission à la quelle devrait se dévouer un chef de gouvernement, c’est de confier à son successeur un pays plus prospère que celui dont il a été temporairement le gestionnaire. Et si tel est le cas nul doute que le nouveau premier ministre se situe dans la même obédience. C’est pour avoir failli à cette règle élémentaire que nous sommes allés de cohabitation en cohabitation.


Et Villepin – tout imbu de sa suffisance  – n’a pas appris cette leçon des échecs de ses prédécesseurs. Pire encore il accentue la cassure avec les besogneux de son camp en provoquant les membres de son parti jusqu’à en récuser le président.


Lamentable ce déni d’intelligence qui fait de ce premier ministre en exercice le premier « particide » du parti au pouvoir. Les français ont la mémoire courte, et c’est sur cette probable amnésie que ce triste sire bâtit sa stratégie.


Mais qui pourrait imaginer qu’un machiavel, jouet d’un président, puisse un jour se muer en chef respectable d’une majorité de français ?


Son destin n’est ni tragique, ni comique : il est pitoyable.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 09:37

Il continue sa croisade. Bayrou a décidé de se poser en victime. Il n’hésite pas à apparaître mauvais joueur. Préférant une mauvaise philippique à un vrai débat il en rajoute au mépris des réalités.


Le temps de parole que lui a consacré TF1 est supérieur à celui du « couple » présidentiel. Qui blâmer si l’essentiel de son discours est consacré à se plaindre du sort qui lui serait fait et si l’inconsistance de ses propositions empêchent la discussion de se focaliser sur un programme inexistant.


La décence n’étant pas une qualité exigée de ceux qui briguent la suprême magistrature on ne fera pas grief à Bayrou de donner des leçons d’éthique à toute une corporation.


C’est vrai qu’il doit préparer ses troupes à une cuisante défaite. Nul doute que de mauvais joueur il devienne au soir du 22 avril mauvais perdant.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 08:13

Et si ça pouvait marcher, et si travailler moins et distribuer plus amélioraient notre situation …alors de tous coté, du nord comme du sud, de l’est comme de l’ouest ils rappliqueraient pour copier, imiter le modèle français. Une gloire indicible pour les pourfendeurs de l’ordre libéral. Marx jaloux s’en voudrait d’avoir été cloné par l’avatar franchouillard de son modèle universaliste.


Le farniente c’est la solution pour en finir avec les excès de la consommation, avec les problèmes de pollution. Le hamac pour buller sera plus sympa que les transports en commun. Plus de stress et c’en sera fini avec la surconsommation de psychotropes, de tranquillisants dont les français sont les champions.


Que du bonheur, plus de tracas. C’est le monde MMA que nous propose les gauchos, récemment rebaptisés anti libéraux. Car quitte à abandonner les chimères de la croissance, du plein emploi et de la mondialisation ç’est le modèle authentique des gauchistes historiques qui nous amènera le plus sûrement vers le paradis écolo.


Nicolas Hulot recueille déjà 11% des intentions de vote sans être déclaré candidat. Qui peut douter que dans la démagogie ambiante il ne puisse convaincre une majorité de gogos.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 18:03

Elle nous la joue « président » avant l’heure et se fait accueillir par un subalterne. En Chine les quatre premiers dirigeants vaquaient à leurs occupations, seul le cinquième put dégager quelques minutes de son emploi du temps pour blablater avec la candidate rose. Taclée pour l’incohérence de ses propos au Moyen orient, le second voyage à l’étranger de Mme Royal confirme le péché mignon de Ségolène, la candidate-qui-s’y-croit-déjà.


Il ne suffit pas de déambuler sur la grande muraille pour avoir une stature présidentielle, même si son mentor a ouvert la voie, ni de faire une faute de français qu’on rebaptise en néologisme, pour entrer à l’académie.


Mme Royal est en mal de crédibilité dès qu’elle quitte le terrain où le rouleau compresseur des médias lui a peaufiné un tailleur de présidentiable. Au naturel, elle confirme, qu’elle ne pèse pas grand-chose.


Et si elle du renoncer à son trip américain c’est qu’aucun des chefs qui comptent à Washington n’a envisagé de la rencontrer, pas même Hilary.


La comparaison avec Sarkozy n’est pas flatteuse. Ce dernier échangea des amabilités avec le président chinois, le président américain ; c’est vrai qu’il a plus de mal à en faire autant avec le président Chirac, a contrario de sa concurrente.

C’est peut être dans un « ticket » Royal-Sarkozy que se trouve la solution. N’est ce pas la thèse d’un certain Bayrou ?

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 21:57

C’est à y perdre son latin. Le souffle du scandale a forcé le prélat à la démission et le siège épiscopal de Varsovie se trouve vacant. On en reste coi. Les polonais découvriraient que leurs élites ont collaboré. On veut bien être naïf mais pas crédule au point de croire que les apparatchiks de l’ancien régime ne se sont pas refait une virginité dans le système capitaliste.


En Pologne l’église catholique a su prospérer au temps du communisme. C’était au prix d’une double hypocrisie. La hiérarchie de l’église acceptait d’être adoubé par le régime et ne se mêlait pas des affaires temporelles. Et le système socialiste tolérait des ouailles qui croyaient que leur salut viendrait du ciel plus sûrement que du soviet suprême au mépris de l’enseignement du matérialisme dialectique. C’était gagnant gagnant.


Wojtyla sut jouer à merveille de ces ambiguïtés et pour ce faire il a bien du collaborer. Son rôle dans la chute du communisme reste à éclaircir mais il ne fut pas un résistant contestataire virulent.


Ce que nous fait découvrir cette démission forcée, c’est la troisième hypocrisie : en fait il y a rétrospectivement de bons et mauvais collabos. Et notre prélat qui causait avec le KGB local découvre à ses dépens que ces gens là n’étaient pas fréquentables.


Sans doute Pie XII était il mieux inspiré qui copinait avec le national-socialisme, à moins que ce ne fut l’Eglise qui ait oublié de lui appliquer ce vieil adage qui fait chuter notre archevêque polonais : vox populi, vox dei

 

Repost 0
Published by Candide - dans Religion
commenter cet article
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 11:11

On connaissait la platitude, on découvre la bravitude (sic). Elle ne nous aura rien épargné ! Ce trip sur la muraille de Chine aura le mérite de mettre l’accent sur l’incapacité de Mme Royal d’élever ses soliloques à la hauteur de son environnement. Déambulant avec sa cohorte de cireurs de pompes sur un des hauts lieux de la civilisation elle débite des lieux communs digne d’une pom pom girl poitevine découvrant Paname.

 

C’est triste mais c’est la réalité de la politique spectacle dont les français semblent se satisfaire, à voir son niveau intact dans les sondages.

Au moins le numéro un chinois n’aura pas jugé utile de jouer les faire valoir d’une suffragette en goguette.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 21:42

Dans cette république laïque il s’est trouvé une tête de lard pour interdire…la soupe au cochon. C’est même un juge au Conseil d’Etat, statuant en référé, qui a pris le 5 janvier (dixit « Le Monde » cette ordonnance de toute première importance.


Les sans abri n’auront pas droit à la soupe au lard, monsieur Delanoé aura eu gain de cause. Pour ceux qui trouveraient cette mesure discriminatoire à l’égard d’une filière agricole qui en vaut bien d’autres, on précisera que c’est en raison de l’interdiction faite par certaines religions à leur pratiquant de consommer du porc que le juge a été saisi.


La justice se mêle à l’évidence de ce qui ne la regarde pas. Elle est prise en otage par des communautés qui impose par le biais de relais parfaitement hypocrites une lecture intégriste des textes religieux.

 
Qui s’en étonne, qui s’en offusque ? Que disent les Nicolas, Ségolène et autre Le Pen ? On aimerait les entendre sur ce sujet, mais ils préfèrent continuer à nous servir leur soupe fort fadasse qui gagnerait à être enrichie de quelques tranches de lard.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 18:25

Le mélange est prometteur. Disons le, carrément inflationniste. Demain non seulement vous aurez le beurre, l’argent du beurre et la crémière en sus. La juxtaposition en ce début d’année des vœux et des promesses électorales fait miroiter aux yeux des gogos, pour lesquels nous sommes pris, des lunes qui brillent de mille feux.


L’éclipse qui suivra cette débauche de propositions plus mirifiques les unes que les autres laissera des traces sur la crédibilité du candidat qui sortira vainqueur de cette course au mieux disant. Le démagogue n’est pas dans ce pays une espèce en voie d’extinction.


Le plus généreux dans cet exercice, mais n’est-il pas depuis plus de 20 ans le leader incontesté des promesses non tenues, c’est le président sortant. C’est là l’énigme de ce début d’année. Pourquoi Chirac s’entête-t-il à parler comme s'il était en état de mener les réformes qu’il préconise.


De deux choses l’une. Soit il envisage de rempiler et prépare le pays à  cette hypothèse forcément saugrenue. Soit il tente de prendre à contre-pied le candidat de son camp, et dans ce cas cette débauche d’annonces, conduit inévitablement à mettre Sarkozy en porte à faux.


Nul n’est devin, mais cette dernière hypothèse, la plus vraisemblable, donne à penser que les chances de Sarkozy avec un ami montrant de telles dispositions sont entrain de réduire comme peau de chagrin.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 17:09

« Nul n’est censé ignorer la loi » et son pendant,  l’égalité des justiciables devant elle, sont les deux piliers qui fondent dans une démocratie la citoyenneté. Les droits et devoirs de chacun se déclinent à partir de ces deux principes dont ce blog ne cesse de montrer qu’ils pâtissent dangereusement de l’usure du temps.


Le premier n’est plus même une illusion tant la boulimie des législateurs se traduit par une avalanche de textes, dispositions et règlements qu’il serait inhumain de prétendre connaître voire assimiler.


Mais c’est surtout l’égalité devant la loi que l’actualité quotidienne met en défaut. Si la loi ne peut être connue de tous, au moins serait-il souhaitable qu’elle s’applique équitablement.


N’apprend-on pas qu’un certain chauffard de « Taxi », Samy Naceri pour l’état civil, au casier judiciaire lourdement chargé pour faits de violence, mise en danger de la vie d’autrui était en liberté malgré plusieurs condamnations dont une à 6 mois de prison ferme. Mais il ne s’est trouvé aucun juge "Burgaud" pour mettre derrière les barreaux ce fauteur de troubles. Ce monsieur est laissé en liberté même quand il « emprunte » une voiture et conduit sans permis, même après avoir tabassé les quidams qui se trouvaient sur son chemin ou fait usage d’un couteau sur le vigile qui l’éconduisait.


N’importe quel citoyen aurait reçu du tribunal un mandat de dépôt pour une peine sensiblement inférieure à 6 mois, mais auréolé d’un prestige bien mal mérité cet triste sire est autorisé à parader.


Dans ce pays la justice est en déroute. On ignore ce qu’est « l’ordre juste », mais on peut sans risque avancer qu’on n'est pas sur le bon chemin.

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 10:50

L’intention est louable. La récupération par Chirac à l’occasion de ses vœux d’une idée Sarkozienne réjouira ceux qui en seront les bénéficiaires et rassurera les 50% de français qui, selon les sondages, craignent de rejoindre le monde des SDF. Tout n’est-il donc pas pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Et la loi qu’on nous concocte en toute précipitation pour un « droit au logement opposable » devrait ôter de notre regard le spectacle affligeant de ces gens qui dorment dans la rue. Qui s’en plaindra ?


Mais où s’arrêtera la dérive ?


Car si le droit au logement devient opposable, il faudrait étendre cette obligation que l’Etat prend à sa charge au travail. Un droit au travail opposable, n’est ce pas la solution de tous ces problèmes ? C’est la perte de l’emploi qui précipite dans la précarité, dans l’assistanat, la désocialisation… Qui reprendra l’idée ?


Qu’attend Chirac pour clore son quinquennat par une brillante initiative, pour réduire la fracture sociale et annoncer un droit au travail pour tous ceux qui résident sur le sol français. Ils pourraient même choisir, leur niveau de poste, leur rémunération et surtout leur lieu de travail, évidemment à proximité de leur logement.


Ce que les sociétés communistes ont échoué à instaurer, un travail garanti par l’Etat, devrait figurer dans le programme de nos candidats.


Question, mais qui paiera la facture sociale ?

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article