Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 16:52

Merci aux lecteurs de ces billets. Leur ténacité à consulter ce blog n’a d’égal que la constance de son auteur à vous livrer quotidiennement une petite analyse des travers de nos sociétés. 2007 ne devrait pas être avare en cocasseries de toutes sortes, l’approche d’une échéance électorale de premier plan fait sortir du bois les moins diserts des acteurs de notre vie publique. Pour aujourd’hui on se contentera de relever une phrase prononcée par Mme Royal lors de ses vœux.


"Je veux une nouvelle République qui soit au service des citoyens, et construite avec les gens, et avec la vie telle qu'elle est".


Qui  pourrait s’opposer à une pensée aussi élaborée, qui pourrait formuler une proposition inverse ?  Ségolène va certainement nous prodiguer au cours de cette campagne bien d’autres exemples de la vacuité de son projet. Mais félicitons la pour cet excellent début !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 21:27

Ils méritent d'entrer dans le livre des records, si ce n'est dans le Guinness book. On leur décerne sans conteste la palme du mauvais goût, de l'hypocrisie et de la tartuferie.


Ce record, c'est celui de la grève de la faim la plus brève jamais enregistrée. Et c'est tout à l'honneur de deux dirigeants de l'association « Don Quichotte » de l'avoir réalisé. Une grève de la faim d'une journée, pas même une diète, juste le temps d'une sieste et privé de souper !


« Le Monde » dont on connaît la capacité à mobiliser les bien pensants avait fait sa Une du 25 décembre avec la grève de la faim des Don Quichotte. Il oublia de nous dire qu'elle avait cessé dès le lendemain.


Pas un média qui n'ait versé sa larme sur ces deux charlots, pas un média qui ait battu sa coulpe pour s'être laissé rouler dans la farine. Au royaume des gogos les responsables de l'info de nos organes de presse ne risquent aucune concurrence : ils peuvent aussi entrer dans le livre des records. Et c'est au dessinateur Delize que nous laissons le soin de clore cette année.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 15:33

C’était début 2006, depuis elle a disparu. Elle avait créé l’angoisse, même un début de panique. Elle allait frapper, tombant du ciel là où on ne l’attendait pas. Elle se propageait depuis les Dombes, de poulaillers en poulaillers : les militaires étaient réquisitionnés, les pandores aussi mais elle se moquait des frontières ; Les médias avaient convoqué les experts et c’était aux plus diserts qu’on offrait les micros :

« Les victimes se compteraient en milliers pour les plus optimistes, en centaines de milliers, voire en millions pour es plus réalistes. La peste noire était évoquée qui avait éliminé près de la moitié de la population en ces temps moyennageux. »


On testait des vaccins, des anti viraux, les français comme dab étaient aux avant-postes de la recherche et le monde entier nous enviait. Cocorico, enfin presque car c’est de la grippe aviaire dont il s’agissait il y a tout juste un an.


Et puis trois petits tours et puis s’en va. D’épizootie, de pandémie, de catastrophe sanitaire il n’en est plus question. Le H5N1 avait beau n’avoir jamais muté les cassandre avaient affolé le bon peuple et les autorités – principe de précaution oblige – s’étaient mis au diapason.


Un minimum de réflexion, un minimum d’intelligence et les autorités auraient évité le  ridicule d’une mobilisation dont le grotesque sera certainement dépassé en 2007 avec la prochaine alerte. Mais on vous en parlera !

 

lire aussi  (publié le 27 février 2006)  La main de Dieu

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 10:06

Petite chute pour un grand tyran. L’ouverture d’une trappe et quelque centimètres plus bas la corde entra en action : c’en était fini de Saddam Hussein. La rue pouvait se réjouir et célébrer l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice. Ca ne pouvait mieux tomber.


Rien n’a changé. Depuis l’exécution de Louis XVI on pensait que les peuples civilisés ne jetteraient plus en pâture leurs dirigeants à la populace assoiffée. Et bien la plus avancée des démocraties, le phare des libertés, octroie en trophée aux victimes du régime du tyran, non pas sa tête sanguinolente au bout d’une pique, mais son pantin désarticulé avec sa vidéo : c’est le progrès.

lire aussi :  Charia

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 17:37

On la savait ministre de la défense, on la découvre ministre de la guerre, de la guerre contre son camp. Les propos tenus par MAM ne prêtent pas à confusion. Après avoir échoué à faire entendre sa petite musique au sein de l’UMP elle s’érige en rempart du gaullisme. Oubliant que de Gaulle défait a préféré la démission, voire la fuite, plutôt que d’apporter son soutien à ses ennemis, elle annonce sa propre candidature.


Sans même être douée en arithmétique, elle ne peut ignorer que  les 3 à 4 points qu’elle pourrait subtiliser à Sarkozy ont toutes les chances de précipiter ce dernier  à la troisième place au soir du 22 avril.


Cette stratégie d’anéantissement des espoirs de la majorité a un nom : c’est de la félonie. Que le motif en soit un chantage pour négocier un maroquin, ou plus cyniquement faire chuter son camp pour mieux rebondir en 2012 – cf. Chirac vs Giscard – elle aura montré son vrai visage de femme politique, celui d’une aventurière sans scrupule.


On souhaite que Sarkozy – s’il devait réchapper à cette embûche – lui promette le seul ministère dont elle est devenue digne : celui des anciens combattants.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 18:09

C’est l’arlésienne de cette fin d’année. L’opuscule annoncé pour le mois d’août par la candidate de gauche se fait toujours désirer. On ne sait qui blâmer. Une muse partie profiter d’une RTT bien méritée, l’imprudence d’une candidate en mal d’inspiration ou l’indigence des idées collectées auprès des gens, selon la terminologie favorite de Mme Royal. Les gens commenceraient-ils à la laisser tomber, à se lasser de la méthode « participative » prônée par une Ségolène plus à l’aise dans le maniement des truismes que dans le développement de propositions innovantes pour la France  ?


Si les bonnes feuilles des chapitres dédiées au constat sur l’état de la France ont fait l’objet d’une publication sur le Net, les contributions des internautes semblent insuffisantes pour construire les chapitres relatifs aux solutions.


Serait-elle en train de faire chou blanc avec ses désirs d’avenir ? Son échec à boucler son ouvrage augure mal de sa capacité à transformer sa capacité d’écoute en force de propositions.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 12:17

Que la question soit posée en terme d’efficacité ou que l’on se place sur le plan de la morale l’exécution de Saddam Hussein apparaîtra comme une erreur ou comme une faute. Dès lors qu’il n'est pas envisageable de gracier le dictateur sanguinaire, eu égard aux crimes qu’il a commis, les irako américains se sont piégés dans la nasse qu’ils avaient longuement pris soin de confectionner.

Appliquer la peine de mort au nom d’une loi du talion ressemble à s’y méprendre aux règles de la charia dont on croyait que les occidentaux voulaient débarrasser les musulmans.

Décidément les forces du Bien dans leurs combats contre l’axe du Mal se comportent en méprisant les valeurs qu'elles sont censées défendre.

Mettre hors d’état de nuire un dictateur est déjà discutable, l’exterminer parce qu’on est provisoirement le plus fort c’est  rendre à ses méthodes un hommage posthume que ses partisans ne manqueront pas d’exploiter.

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 17:58

Ce n’est pas un lapsus, mais le dernier épisode de l’affaire d’Outreau fait indubitablement penser à un « courage, fuyons ! ». Les enjeux soulevés par le désastre judiciaire connaissent un épilogue peu glorieux. La grande réforme du système pénal est reléguée aux calendes grecques et les dispositions qui auraient permis de créer les fameux contrepoids à l’insolent pouvoir des accusateurs  - juges et magistrats – ont été remisées, faute de consensus chez les professionnels concernés. Courageux politiciens !


Le juge Burgaud n’a toujours pas été sanctionné malgré les multiples auditions qui ont révélé au public ses grands talents de petit justicier. Sa retraite aura sonné, et le temps aura blanchi les tempes du juge d’instruction et les fautes dont il s’est enorgueilli avant que l’Institution ne livre son verdict sur ses agissements. Courageuse justice !


On aimerait entendre Mme Royal. Elle, dont les imprécations lors de la publication des premiers éléments de l’enquête n’avaient pas peu contribuer à empêcher la présomption d’innocence de jouer en faveur des désignés coupables. C’était sans doute « l’ordre juste » vu par madame le ministre de la famille.


Et quand récemment, invitée à s’exprimer sur sa responsabilité vis-à-vis des futurs innocentés d’Outreau, elle prétend ne pas être intervenue, on mesure le crédit que l’on peut apporter aux dénégations d’une candidate dont la mémoire fluctue au gré des circonstances.

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 19:19

Souchon n’a pas imaginé une funeste issue. Mais le « tare ta gueule à la récré » remonte à Charlemagne, revu par Jules Ferry. Heureusement que dans toutes les communales ce défi ne suscite que plaies et bosses et n'enrichit que les marchands de mercurochrome. Hier à Meaux, l’issue fut fatale. Elle déclenche l’hystérie des média, relayée par des politiciens en mal de compassion.


C’est un accident, statistiquement une bagarre de gamins qui se termine en drame, il y en a quelques unes par an. Il y a cinquante ans, ce triste fait divers aurait été repris dans la rubrique « chiens écrasés » de la feuille de chou locale. Aujourd’hui il fait l’ouverture du J.T.


Et les politiques s’engouffrent sur l’émotion que le bon peuple ressent naturellement : le gamin de monsieur tout le monde aurait pu être la victime innocente de cette récré. Un sous ministre annonce une augmentation des budgets, l’opposition flétrit le manque d’effectifs, les syndicats expliquent que la surcharge de travail ne permet pas la surveillance des garnements.


Cet accident de préaux est déplorable. Sa récupération est indécente.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 17:40

Le flux s’accélère. Il est loin le temps des flottements, des hésitations. Les recrues de marque s’enrôlent sans discontinuer derrière le leader de l’UMP. On pense qu’à ce rythme là les indécis ne seront bientôt plus qu’une poignée et nul ne se battra pour les récupérer. La question qui taraude est de savoir ce qu’ils ont négocié ? Viennent-ils spontanément ou se rallient t- ils à son panache blanc en troquant qui une sinécure, une ambassade ou un ministère.


On le saura plus tard. Les deux Bernard viennent de faire allégeance. Kouchner qui a raté des postes de prestige se trouve sur le banc de touche. Alors que risque-t-il à offrir ses bons et loyaux services au candidat qui aimerait bien rosir son image de droitier musclé. Quant à Tapie, il n’a jamais fait mystère du peu de sympathie que lui inspirait la madone des sondages. Son coté baroudeur de banlieue est plus en harmonie avec l’homme au Karcher qu’avec sa challenger forcément plus policée.


Ces ralliements d’opportunistes doivent inquiéter le camp Royal. Car quand les girouettes se mettent à tourner, c’est que le vent a changé. Et aujourd’hui le bon vent souffle pour l’équipage de l’UMP. Mais comme pour une régate il faudra attendre le franchissement de la ligne d’arrivée pour parler de victoire.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article