Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 19:07

Le fait du jour, c’est ce refus des syndicats d’Axa  France d’accepter un aménagement des horaires pour se conformer aux obligations de service en usage dans les call center.


La version diffusée sur les ondes est celle de la direction de la multinationale et on déplore que les syndicats n’aient pas jugé utile d’expliquer le pourquoi de ce blocage. Sans doute ont-t-ils estimé que ne rien dire valait mieux que de justifier une attitude suicidaire.  Inutile de développer la nécessité d’apporter aux clients particuliers un service aux heures où ils sont disponibles, c'est-à-dire en fin de journée et le samedi. C’est le motif du blocage. Mille cinq emplois échoueront donc chez les « Indigènes ».


Tentons de sauver la face de ceux qui s’arc boutent sur des principes d’un autre temps, comme si le téléphone gratuit, l’internet, les transports « low costs » n’existaient pas. Qu’ont-ils à proposer à leurs mandants ? La vision étriquée d’un pré carré, la protection des avantages acquis de quelques boeufs vieillissants qui terminent leurs petites carrières en ruminant le bon temps où les « indigènes » étaient réquisitionnés pour suppléer les français défaillants, ou bien la perspective de créer des emplois dans une société conquérante, une meilleure répartition aux quatre coins du globe du fruit des efforts de tous les participants même si c’est au prix d’ajustements négatifs tangibles.


Chez Axa les syndicats on clairement dit : suivez les bœufs ! Car au bout du compte ce sont bien les bœufs qui élisent les syndicats.

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
25 septembre 2006 1 25 /09 /septembre /2006 09:35

Difficile de passer à coté de ce « chef d’œuvre ». Battage, promotion, récupération : tous les ingrédients sont réunis pour réussir l’exploitation du filon de la mauvaise conscience. Tout, sauf les interprètes qui semblent s’étonner des contorsions aux quelles se livrent les exégètes de la pensée unique.


Même si le film a le mérite de rappeler à ceux qui avaient séché les cours d’histoire du temps où ils « fréquentaient » le bahut que l’empire français à la veille de 1940 s’étendait sur les cinq continents. Normal dès lors que la France était occupée, de faire appel aux français de l’extérieur pour libérer la métropole : ce fut entre autre la deuxième DB.


Mais on peut s’interroger quand cette participation à la Libération se transforme en décompte d’indemnisation ! Les spécialistes patentés de la ré écriture de l’histoire se sont précipités pour dresser la dette de la France vis-à-vis des indigènes enrôlés dans ce que furent les armées d’Afrique. Il est bien sûr équitable que ceux qui combattirent et en gardèrent des séquelles soient considérés à l’égal des français de souche, mais pourquoi devoir une réparation à ceux qui en revinrent sans aucuns stigmates après cette immersion forcée dans la deuxième guerre mondiale. Et que dire de la prétention des bonnes âmes de service à étendre aux fils et filles de ces combattants la dette de la France


Chirac a encore frappé. Il a accepté de payer pour clore une injustice qui n’avait rien de flagrante. Dans la longue liste du dé tricotage au quel il se sera livré, cette indemnisation, aussi symbolique qu’elle soit, concours à donner de la France l’image d’un pays incapable d’assumer son histoire.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 21:55

C’est une breaking news, comme on dit sur  CNN. Mieux qu’un scoop, c’est l’info qui vous propulse sur le devant de la scène. Fini l’anonymat, les piges à deux balles, votre feuille de chou fait rêver l’éditeur du New York Times, et USA Today rampe à vos pieds pour connaître le secret de vos sources.


Car les média français nous le serinent depuis ce matin : L’Est Républicain a la primeur de l’annonce du passage de ben Laden de vie à trépas, l’Est Républicain est devenu pour le monde entier la voix d’ d’Allah.


On a sans doute touché le fond avec cette manipulation qui relègue la dépêche d’Ems au rang d’une minable désinformation. Que l’Est Républicain ait cru faire un coup en publiant cette note connue de tous les services de renseignements depuis plus d’un mois témoigne de l’indigence de sa rédaction, mais  que la sphère médiatique qui a repris cette « info » ne se soit pas demandée pourquoi les centrales de renseignements, la CIA , le Mossad ou autre MI5, seules capables de valider l’éventuelle authenticité de cette information ont laissé fuiter l’annonce de la mort de ben Laden dans…l’Est Républicain est une nouvelle preuve – s’il en fallait - de la stupidité, de la veulerie de ceux qui se prétendent le 4 ème pouvoir.


Bush, Blair Chirac détenteurs de cette nouvelle en auraient laissé la primeur aux lecteurs de l’Est Républicain. C’est cette couleuvre, cette ineptie que toute la journée les média français ont tenté de nous faire avaler.


Et personne pour s’en offusquer !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 08:57

Qui peut encore prétendre qu’en France la justice est lente ? A voir la promptitude avec laquelle le premier président de la cour de cassation dégaine face aux remarques proférées par le ministre de l’intérieur on admettra que chez ces gens là on peut quand on veut réagir avec célérité. Le problème comme l’a noté Sarkozy c’est qu’on ne veut pas très souvent, surtout quand on sévit – si l’on peut encore employer ce terme - à Bondy.


Etrange ce monsieur Canivet dont la première préoccupation n’est pas que la justice soit rendu avec équité mais qu’on ne touche pas au moindre cheveux de ses protégés. Esprit de caste, refus d’accepter une mise en cause que les chiffres publiés rendent pourtant nécessaire.


Quel mal aura donc fait ce Montesquieu dont la lecture ânonnée par des politiques est rabâchée par ceux la même qui ne cessent de démissionner. La séparation des pouvoirs : la tarte à la crème au nom de laquelle on devrait tolérer toutes les lâchetés, les insuffisances quand ce ne sont même des violations par l’institution de l’Etat de droit.


Les juges rendent la justice au nom du peuple français, dont la Représentation Nationale est l’émanation. Ne l’oublions pas ; les juges ne sont pas souverains dans un état de droit divin. Merci Sarkozy d’avoir le front de leur rappeler. Ce n’est pas Chirac avec toutes ses casseroles qui prendrait le risque d’y mettre bon ordre.

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 08:57

Le temps d’une bataille la polémique a enflé. Le Pen au mépris de toutes les convenances s’est approprié Valmy. Honte à la France révolutionnaire, le facho Le Pen est personna non grata sur les marches de l’est.

 

Heureusement qu’il n’est pas allé à Montoire, ou même à Trafalgar…suivez mon regard ! Il a estimé que la victoire fondatrice de la nation française était emblématique des valeurs qu’il représente. C’est son droit, même si à l’intérieur de son parti ce choix fait beaucoup de mécontents. L’idée d’associer un « monument » de l’Histoire de France à la  promotion de son image n’est pas spécifique au front National. Tous les hommes politiques de droite ou de gauche ont tenté d’accaparer les grands moments de notre passé.

 

Le fait qu’il se trouve des gens bien-pensants, des partisans des bonnes causes, des groupuscules pour s’offusquer que Valmy ait été sollicité par leur adversaire est autrement plus pervers. C’est la dérive vers une dictature de la pensée unique.

 

Valmy, la colonisation, l’Occupation c’est notre Histoire. Chacun est libre d’interpréter ces grands moments à l’aune de son regard sur notre pays. Et ceux tels les francs-maçons qui prétendent interdire cette liberté sont au  même titre que Le Pen de petits fachos.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 21:46

C’est une erreur. Même une faute car son prix politique est élevé alors qu’elle n’était pas nécessaire. Pourquoi avoir annoncé avant même que le processus ne soit arrivé à son terme que le nombre des sans papiers régularisés se situerait au niveau de 6.000 ?


Pourquoi offrir aux adversaires du présidentiable de droite matière à procès en hypocrisie ? Comment pouvait-il savoir, sauf à être du même signe qu’Elizabeth Tessier, que seuls 6.000 sans papiers rempliraient les critères de régularisation. Comment éviter ensuite d’être soupçonné d’avoir institué un quota quand il annonce qu’ils sont 6.900 à avoir rempli les conditions requises.


Trop beau pour être honnête ne manqueront pas de souligner les moins farouches partisans d’une entrée massive des immigrés. Faut-il être naïf, incompétent ou trop brillant pour concocter un procédé sensé réfuter le reproche de laxisme et se retrouver piégé !


Mais si cette annonce correspond à un dessein intelligent, on est très impatient qu’il nous explique lequel. Encore faudrait-il qu’on soit capable de suivre son raisonnement.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 20:10

Le jour même où les mannequins sont priés d’aller s’alimenter sous peine de ne plus pouvoir défiler, on apprend que plus de 6 millions de françaises sont obèses. La progression du nombre des personnes en surpoids est parallèle au nombre de celles qui  souffrent d’anorexie. Comment comprendre que les icônes de la mode se déhanchent dans des tenues de sylphides quand de plus en plus de françaises boulimiques peinent à dénicher un accoutrement pour homasses 


C’est à perdre son latin, de cuisine bien sûr 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 21:33

Qui s’intéresse encore à ce que pense Chirac ? Il n’y a plus guère qu’Elkabach pour inviter son pote Chirac à causer dans le poste, le poste de TSF bien sûr. Le spécialiste de la brosse à reluire a servi la bonne soupe au bon vieux président. C’est touchant.


Pas de question embarrassante, rien qui puisse empêcher le Jacques de soliloquer en rond : de la bonne vielle ORTF, ça fleurait bon la journée du patrimoine. Il ne manquait guère que Georges Marchais et son « taisez vous Elkabach ! »


Chirac a démontré que sa capacité de nuisance était intacte. Prendre à contre pieds Sarkozy sur les régimes spéciaux de retraite, sur la carte scolaire ou sur son brillant parcours de futur candidat c’est tâcler le seul homme de droite qui puisse empêcher aujourd’hui une nouvelle alternance. C’est donner crédit à ceux qui pense qu’en sous main Chirac agit pour flinguer le ministre des porte-flingues, pour mettre Hulot sur orbite, et s’assurer que dans les campagnes ses bons vieux affidés apportent leurs voix à Ségolène.


Chirac le plus nocif des présidents a tout raté. Il ne lui reste plus que sa sortie à négocier. Comme il ne peut se résoudre à choisir sa retraite entre le Val de Grâce et la prison de la Santé il s’est condamné à rempiler, tout comme son vieux rival Lionel.


Une confrontation entre ces gérontocrates, c’est l’ultime combat pour ces dinosaures avant de disparaître fossilisés.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 09:23

Il rêve d’en découdre, de croiser le fer avec le petit Nicolas, d’effacer l’humiliation de sa troisième place et de faire oublier sa sortie théâtrale du soir du  21 avril. Alors il a beau proclamer qu’il n’est pas encore candidat, que son choix n’est pas fait, son style dément ses propos, son allant, sa verve et sa capacité à traiter tous les sujets du moment ravalent ses concurrents candidats à de simples faire valoir.


Il connaît les dossiers, il sait éviter les chausse trappes et il n’est qu’à l’écouter, pour croire que dans une France dont il serait président, tout deviendrait par enchantement beaucoup plus rose.


Parce que ce n’est pas en futur candidat, pas même en challenger de la plus populaire des socialistes mais en futur président que Jospin s’exprime. Et si la question n’est pas d’un niveau présidentiel le fier Lionel l’a relègue à son futur chef de gouvernement.


Mais comme dans la fable du lièvre et de la tortue, le véloce Jospin apprend à ses dépens que d’avoir trop tardé à se mettre en campagne il a laissé à la tranquille Ségolène le temps de marquer le terrain.


Il faudrait dès lors que les militants socialistes soient bien versatiles pour donner une seconde chance au battu du premier tour, simplement pour satisfaire son ego.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 10:54

Légitime indignation après les propos de Benoît XVI   ou manifeste manipulation ? La question en appelle d’autres.

Qui sont ces masses musulmanes mobilisables en l’espace d’un instant au moindre froncement de sourcil d’un hiérarque laïque ou religieux. Que font ces gens qui peuvent sur un simple coup de canon quitter qui son échoppe, qui son étal, qui sa chèvre ou sa fatma ? N’ont-ils d’autres occupations que d’attendre qu’une feuille de chou danoise, inconnue de tous ces braves gens publie une caricature du prophète, ou que le chef des Infidèles s’exprimant dans la langue de Goethe dans une austère université bavaroise n’ergote sur la relation entre croyance et raison. Sont-elles corvéable, malléables à l’infini ces masses incultes promptes à déterrer la hache de guerre, sainte bien entendu !

Et comment expliquer leur intérêt pour un texte savant d’un pontife qui n’est rien à leurs yeux qu’un manant. Imagine-t-on les pèlerins de la place saint Pierre invectiver le prophète par ce que l’un de ses représentants aura tenu des propos séditieux à l’encontre du successeur de Pierre ? Pas un instant.

La manipulation est évidente, relayée par les autorités de l’Islam surtout quand elles s’en défendent. N’en déplaise à ces sommités religieuses, en manipulant leurs troupeaux de brebis elles ne font qu’encourager la dérive islamique. C’est vrai qu’en matière de dérive intégriste Benoît XVI a donné à sa façon une bien inutile leçon.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Religion
commenter cet article