Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

22 juillet 2006 6 22 /07 /juillet /2006 15:48

Candide a le plaisir de publier une contribution d'un lecteur assidu

 

Personne ne mesure vraiment … Le Cambodge ravalé au rang de simple fait divers. On se souviendra d’Auschwitz, des Goulag, …des mots qui sonnent fort à nos oreilles …, mais le Santebal, cette terrible police secrète du régime Pol Pot et le centre Tuol Sleng qui servait aux exécutions ne prennent que quelques lignes dans les livres d’histoire.

Et pourtant presque un quart de la population de ce pays liquidée sous le régime de POL POT, 1,7 millions de personnes ! Et il n’a même pas été jugé utile de faire comparaître en justice immédiatement les fauteurs comme on sut le faire à Nuremberg à la suite du génocide des juifs. On attendra 27 ans que les protagonistes aient plus de 75 ans ou soient morts.

L’histoire du Cambodge passera pour un fait sans importance. On cultivera l’oubli.

Ta Mok, dit le "le boucher", est mort. Il voulait être jugé et parler

"Jugez-moi maintenant avant que je ne meure, pour que je puisse dire au tribunal qui a orchestré les massacres"

Personne donc ne saura …

 

Les « alliés » nous rabattent sans arrêt les oreilles avec le génocide juifs : Commémorations, indemnités, excuses, aides etc… Les 1 700 000 Cambodgiens exterminés n’auraient ils pas le droit, qu’en leur mémoire, on admette qu’on aurait tout de même pu juger leurs bouchers avant, avant qu’ils ne meurent dans l’oubli.

Qu’on nous explique … Et pourquoi pas les cambodgiens ? Quel sens donner au mot humanité ?

Comment peut on malgré tout cela laisser un siège à un Khmer rouge à L’ONU ? Comment les Khmers rouges ont-ils réussi à retirer le mot génocide du texte de l'accord de paix de Paris en 1991 ? Depuis 2001 après le rejet de la proposition de loi visant à reconnaître ce génocide, pourquoi rien se s’est passé ? Les juifs auraient ils toléré un tel désintéressement, une telle lenteur, un tel refus de prise en charge immédiate et inconditionnelle ?

Cultive-t-on les remords du génocide juif au nom de l’humanité ou n’aurait on pas intérêt à le faire ? Pourquoi entretenir autant et plus que tout autre l’histoire juive ? A qui cela profite donc ? …

En tout cas, pas aux cambodgiens !

 

Repost 0
Published by Candide - dans Contributions
commenter cet article
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 23:31

Silence ! On tue….…dans l’indifférence générale.

L’armée israélienne poursuit ses destructions, intensifie ses opérations de nettoyage, extermine des familles entières, liquide de nombreux civils libanais sans qu’aucune voix ne se fasse entendre pour qualifier ces actes par les mots qui conviennent : terrorisme d’Etat.

 

L’état d’Israël ravalé au rang d’Etat terroriste à l’égal de la Libye de Kadhafi, de l’Iran des Mollah, de l’Irak de Saddam. Savez vous que l’Etat hébreux aura tué plus d’innocents que les dictateurs nord coréen et libyens réunis.


Encouragé par le cow boy texan flanqué de son caniche anglais auquel s’est raccroché le bâtard français l’état hébreux éclaire le monde sur sa capacité de nuisance : illimitée.


Les teckels de l’opposition restent aux abonnés absents, la presse est aux ordres, le Figaro aux mains d'un Dassault, Le Monde de connivence atavique avec l’Etat hébreux le rouleau compresseur de la pensée unique écrase toute manifestation d’objectivité. Les mêmes qui critiquèrent la presse américaine vassale de Bush lors des fausses vraies armes de destruction massive irakiennes, aboient avec la meute israélienne.


Personne ne croyait à l’effondrement de l’empire soviétique, personne ne croyait à la destruction du mur de Berlin, personne ne croyait à la restauration de la démocratie espagnole des cendres du franquisme, personne ne croit à la disparition de l’Etat d’Israël : cherchez l’erreur !

 

 lire aussi : La guerre des Justes,    Munich

 

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 10:00

L’information n’a pas été claironnée par nos éminences. On doit à Libé de l’avoir exhumée. Pas de quoi être fier surtout quand on réalise l’ampleur de l’erreur que l’on a sciemment tenue cachée.


Il s’agit du trou de la sécu que nos ministres, plans après plans, assurent avoir comblé. Le dernier, d’un certain Douste Blazy, fera date. Il devait selon ses auteurs permettre le retour à l’équilibre : ce dont Chirac, Villepin et tous les seconds couteaux se sont bruyamment félicités.


Plutôt que de se décerner des satisfecit nos sommités auraient dû apprendre à compter. Des 11 milliards annoncés le trou s’est enfoncé d’un peu plus de 5 milliards. Excusez du peu !


Le pire n’est pas dans le chiffre : 11 ou 16 milliards, ne signifie rien à personne. Le pire c’est qu’on puisse se tromper de 50%. C’est dire l’état lamentable des outils de gestion, c’est dire aussi qu’avec de telles imprécisions des gabegies colossales sont possibles sans qu’aucun contrôle à priori  ne puisse s’exercer, puisque personne en 2005 n’avait tiré la sonnette d’alarme. C’est vrai aussi que ça arrangeait bien la majorité, plombée par d’autres vilains problèmes. A chaque instant suffit sa peine, et pour éviter les lazzi le gouvernement aura  attendu l’été pour l’annoncer en catimini.

C’est raté.

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 21:34

Peut-on flétrir la politique de l’Etat hébreux, peut-on écrire que le gouvernement d’Israël décime des populations civiles à Gaza et au Liban, peut-on trouver abject l’absence de réaction des autorités de notre pays aux massacres perpétrés par Tsahal sans être taxé d’anti sémitisme ?


Peut-on fustiger ceux qui ne sont pas aux affaires, les principaux leaders du PS, les Fabius, Strauss Kahn, et autres Lang pour ne citer que des éléphants qui restent muets, tels des carpes aux ordres de la diaspora, sans oublier Ségolène qui ne se mêle pas des choses qui fâchent….ou qu’elle ne comprend pas sans être taxé d’extrémisme droitier ?


Peut-on accepter l’imposture d’un Sarkozy, qui parle sans rien dire, s’évertuant à ménager sa filiation juive et ses obligations de présidentiable, celle d’un Villepin écartelé entre son tropisme arabe et les ordres chiraquiens le réduisant à jouer les sœurs Térésa, renvoyant dos à dos l’assaillant et ses passives victimes, sans hurler notre honte devant une telle hypocrisie ?


Car croire avec Chirac, promu goy sur le tard et avec Bush, boy à tout faire du « peuple élu » qu’en détruisant Gaza puis le Liban on éradiquera le Hezbollah témoigne d’un amollissement cérébral que seul l’age pourrait excuser.


Après avoir attisé par leur indéfectible support à la cause juive les extrémismes anti chrétiens, les occidentaux prétendent par les armes éradiquer la conscience arabe. C’est atterrant de stupidité.


Que les juifs soient de nouveau les victimes de la colère des hommes est plus que probable. Ceux qui justifient leurs exactions en leur qualité de  « peuple élu » ne doivent rien attendre des impies qui les entourent. Et si le Dieu d’Abraham doit reconnaître les siens, inutile que je leur souhaite l’enfer qu’ils imposent aux libanais et aux palestiniens, sa Main s’interposera  pour leur éviter l’issue fatale. En attendant ils auront nourri l'anti sémitisme.

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
17 juillet 2006 1 17 /07 /juillet /2006 01:48

C’est à boire du petit lait, ce qui n’avait pas du arriver depuis la chute du cabinet Mendès France. Le programme du PS retoqué par l’un de ses plus éminents représentants L’analyse rocardienne de la stratégie rose ne fait pas dans la dentelle. Elle est même carrément décoiffante, au point que l’impétrant pourrait craindre d’être débarqué du parti des éléphants. A son age il n’en a plus rien à cirer, il peut se lâcher !

« J’ avais compris que tout était foutu dès lors que François Hollande avait décidé la règle de l'unanimité, c'est-à-dire la synthèse, une bêtise sympathique mais qui a engendré la confusion", a-t-il précisé dans une interview publié par le JDD.

Pour l’ex premier ministre de François Mitterrand, ce projet "nous isole de nos alliés sociaux-démocrates européens, interloqués, et nous ridiculise un peu". De plus, "il est beaucoup trop cher alors que nous aurons à désendetter l'Etat". Le PS évalue le coût net de ses mesures à 30,7 milliards d'euros, tandis qu’à droite on avance 115 milliards d'euros.

L’ami Rocard règle aussi ses comptes avec les présidentiables, jugeant que "c'est une catastrophe et un vrai danger pour la France que la campagne ait commencé si tôt". "Il est trop tard pour arrêter la course, mais nous sommes fous de nous être ainsi laissé embarquer par les médias qui nous ont imposé leur calendrier et leurs critères de sélection, d'où sont exclues évidemment l'expérience et la compétence", a –t-il poursuivi.

Quant à Ségolène, elle nous la jouerait « salaire de la peur » ce qui n’est pas sans lui donner des frissons. "Or comment confier un trente tonnes bourré d'explosifs à des gens qui n'ont jamais conduit de poids lourds", s'est interrogé Rocard.

La messe rose est dite. On a plus besoin d’ennemis quand dans son propre parti on a des amis de cette qualité là. A droite, de Villepin Sarkozy ça ne fleure pas non plus la franche camaraderie. Ne parlons pas des verts qui sont toujours en chamaillerie, ni des trotskystes toujours prêts à s’excommunier, sans parler de l’extrême droite qui « s’anathémise » à chaque sortie de messe.

Sans doute la chance de Bayrou, personne ne pense à le vilipender. Vrai aussi qu’il n’a rien à jacter !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
16 juillet 2006 7 16 /07 /juillet /2006 21:48

Le sujet est tabou, aucun candidat à la présidentielle ne l’abordera. Plus grave, aucun journaliste n’effleurera le sujet, tétanisé à l’idée qu’on puisse l’embastiller en application d’une loi scélérate : la loi Gayssot. La question, encore incongrue il y a quelques semaines, ne peut aujourd’hui être éludée, sauf à être enrôlé dans la ligue des politiquement corrects.

Devra-t-on un jour prochain faire la guerre pour la survie d’Israël ?

A la vitesse où l’Etat hébreux déstabilise le proche orient, il est plus que probable que cette troisième Intifada peut conduire à un embrasement général. Je répondrai crûment à cette question, si elle m’était posée : certainement pas !

Ce que l’on entend depuis quelques jours, les propos d’un Sarko, d’un Chirac, sont hors du temps. L’enjeu est l’existence d’Israël. Les occidentaux ont toujours occulté qu’ils n’ont consenti à cet Etat que pour se racheter d’avoir laisser Hitler exterminer tous les juifs qu’il a pu pister. La précarité de l’Etat d’Israël est consubstantielle à sa genèse. Mais les palestiniens ont aujourd’hui acquis les moyens de leurs fins.

Ce n’est pas la résolution de novembre 1947 des Nations Unies qui peut être opposée indéfiniment à l’expropriation d’un peuple de ses terres par une communauté apatride. Son retour trop longtemps reculé (loi du retour jamais appliqué) a nourri ses extrémistes : l’avenir du sionisme est derrière lui. Une fois de trop ( ?) l’Etat juif a déterré la hache de guerre : bien mal lui en a pris. Ce pourrait bien être la dernière intifada.

 

lire aussi : La Bible, Darwin et L'Etat d'Israël

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 22:38

« Excellente question, je vous remercie de me l’avoir posée ». C’est le contre pied de ce classique de l’interview que notre madone des sondages a pris sur l’Ile de beauté. « Qu’on ne m’interroge pas sur les problèmes corses » s’est-elle exclamée. « Qu’on ne compte pas sur moi pour parler de ce qui ne va pas »  a-t-elle ajouté, très contente de sa pirouette, elle put vanter les paysages de la méditerranée.


 « Ne jamais parler de ce qui ne va pas » : la formule a le mérite, dans notre pays, de pouvoir être étendue à beaucoup de sujets. Si Dame Ségolène n’intervient plus que sur ce qui va ou sur les sujets qui ne fâchent pas, elle ne va plus beaucoup causer. Ce ne sont pas ses copains du PS qui s’en plaindront. Ni ses concurrents de droite qui ne se battent pas pour s’appliquer la même sanction. Si les politiciens n’abordaient que les thèmes consensuels les journaux télévisés et les débats politiques seraient réduits à la portion congrue.


Alors on ne boudera pas notre plaisir. On érigera volontiers cette nouvelle règle dans les émissions politiques : seuls les sujets sur les quels les candidats sont d’accord peuvent être débattus !

Plus sérieusement, on aura surtout compris que Madame Royal a fait oeuvre d’humilité pour masquer son incompétence. Enfin le principe de Peter appliqué à la politique !

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
14 juillet 2006 5 14 /07 /juillet /2006 21:35

Depuis que Jeanne d’Arc a libéré la France de l’occupant anglais nous nous sommes imprégnés de l’idée qu’il y a des guerres qui sont justes et bénies de Dieu.


Les israéliens n’ont pas de  Jeanne à sanctifier, mais armé de leur statut auto proclamé de « peuple élu » ils mènent des guerres de religion avec l’arrogance de ceux qui ne peuvent douter que Dieu les conduira à la victoire finale.


C’est à ce titre que les combats qu’ils mènent à Gaza et au Liban défient les règles humanitaires les plus élémentaires. Ce n’est plus l’application de la loi du Talion c’est le droit exorbitant de destruction des infrastructures, d’extermination des populations pour la seule raison qu’elles se situent à portée de leurs canons.


Ce ne sont pas les « fortes » paroles d’un Chirac venant après les encouragements de Bush à poursuivre méthodiquement ces opérations qui risquent de mettre un terme à une guerre d’expiation.

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 22:15

La question au jeu « qui veut gagner des millions » ne valait que quelques  euros. « De la lune, du soleil, de mars, de vénus lequel gravite autour de la terre ? » A une large majorité le public décida que c’était le soleil.


Plut au ciel que Galilée ne l’entendit point !


Une majorité de bons français pour une erreur magistrale : qui peut encore solliciter la vox populi pour orienter nos choix politiques. La république a beau dépenser des fortunes pour éduquer ses enfants le résultat laisse pantois. Même si l’erreur au bout du compte n’a aucune importance, du soleil ou de la lune peu importe qui gravitent autour de la terre, sauf à devoir prouver qu’on est pas illettré.


Alors messieurs les sondeurs cessez vos questionnements. Le peuple est ignare et vous ne pouvez l’ignorer. L’interroger pour un oui pour un non c’est vous rendre complice de manipulation. Vous êtes instrumentalisés par vos mandants.


Ce sera mon dernier mot, Jean Pierre !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 21:22

Réhabiliter Dreyfus ne peut qu’entraîner l’adhésion populaire. Cette démarche commémorative de l’une des injustices les plus lourdes de l’histoire contemporaine aurait mérité de dépasser le cas emblématique du capitaine Dreyfus.


Il semble que le Président ait omis de préciser que lorsqu’une injustice est commise pour une raison d’Etat il est louable de ne pas attende un siècle pour la réparer. Alors sans se prétendre justicier on rappellera à monsieur Chirac que l’Etat couvre encore de son manteau opaque de nombreux faits et gestes dont la naturelle criminelle a été intentionnelle plus souvent qu’accidentelle.


Je ne ferai pas ici œuvre d’inventaire mais exhumerai 3 faits divers parmi des dizaines :  l’affaire Saint Aubin, l’affaire de la caravelle Nice – Ajaccio et plus récemment le Bugale Breizh ont été enterrées parce que mettant en cause la grande Muette.


Faudra-t-il attendre encore un siècle pour que le Ministre des Armées reconnaisse sa responsabilité dans ces désastres étouffés au nom de la raison d’Etat

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article