Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 21:32

Il a  justifié la composition de son équipe, ses choix tactiques, il a rappelé les buts marqués, les matchs remportés à l’intérieur comme à l’international et fustigé les commentateurs, dénigreurs par vocation, toujours prêts à refaire le match, mais restés inconnus au bataillon.

 

Notre Super Domenech a répondu évasivement aux questions insistantes d’une professionnelle incisive : on n’aura rien appris qu’on ne savait déjà : il est content de son gouvernement. Même qu’il était le dernier, a tenté de lui faire admettre son interlocutrice ! Mais tout était dit dès la deuxième phrase : « le premier ministre avait rempli sa feuille de route. » Tout le reste n’était dès lors que chicaya, mauvaise foi, ou inaptitude à juger ce que les français attendent d’un gouvernement. Fermer le ban !

Nulle trace de vision, d’horizon, d’impulsion. Pas un soupçon d’espérance, d’élan : c’était Chirac morne plaine. Je fais mon job et je me casse. Les trente cinq heures font aussi des ravages à l’Elysée à moins que ce ne soit la myopie additionnée de surdité qui ait rendu notre monarque sélectionneur hermétique aux attentes de ses sujets.

La plus vielle équipe défendue par le plus vieux président : si c’est ça la France qui gagne, on peut se faire des cheveux blancs.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 09:55

L’épilogue de l’affaire Arcelor donne du grain à moudre aux détracteurs de ce gouvernement. Sur ce dossier il aura commis des erreurs de peu de conséquence hormis qu’il a fait la brillante démonstration qu’il ne comprenait plus les règles du jeu.

 

Breton, Villepin, Chirac sans parler des deuxièmes couteaux, on ne compte pas les ténors de la politique qui ont sacrifié leur talent oratoire à fustiger l’OPA de Mital sur Arcelor. Mais voilà nos théoriciens du nationalisme économique se croyaient revenus au temps du Comité des Forges, ou du sauvetage de Creusot Loire par l’État. L’acier européen fonctionne enfin hors perfusion sous le système de l’économie de marché. Ils ont des excuses : la mutation s’est produite depuis qu’ils ont quitté l’ENA. Aujourd’hui Gros Jean comme devant, nul ne doute qu’ils ne se répandent en rodomontades pour clamer que c’était bien cette fusion qu’ils appelaient de leur vœux.

 

Ils n’en sont pas à une couleuvre près, nos vaillants politiciens tant l’appétit de ce gouvernement à avaler des reptiles semble inépuisable. L’indigestion, si elle guette, ce sont leurs électeurs qui pourraient bien leur donner congés pour un cours de recyclage sur le nouveau rôle de l’État.

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article
25 juin 2006 7 25 /06 /juin /2006 21:01

L’arrogance de ceux que le doute ne traverse pas, la superbe de ceux qui sont par essence « justes et vertueux », le discrédit absolu que l’on porte sur ses adversaires sont la marque de fabrique de la gauche française et partant de l’un de ses hérauts, la dame des 35 heures.

Attendre de ces gens là un début d’explication au rejet qui depuis 2002 les fait piaffer d’impatience dans l’opposition est aussi inutile qu’espérer une remise en cause d’une idéologie dont la faillite est universelle.


Ressasser aux français les succès du gouvernement Jospin en omettant la sanction qui lui a été signifiée montre l’exiguïté de la pensée socialiste même chez ses plus brillants champions.

 

Questionnée sur l’utilité de la renationalisation d’EDF, ou sur la nécessité d’abroger la loi Fillon, la maire de Lille renvoie aux jours gris où les apparatchiks soviétiques tenaient le haut du pavé et monopolisaient le micro : elle nous délivre un préchi-précha à usage interne pour militants du PS, déconnecté des préoccupations des français pour qui racheter 10 milliards d’euros les actions d’EDF n’a pas plus de sens que prétendre pouvoir revenir sur l’age du départ en retraite.

Ségolène pourra remercier son amie Martine qui en quelques minutes réussit à en faire un modèle de modernité tant le discours de l’éléphante lilloise apparaît hors du temps.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 21:39

Que de chemin heureusement parcouru depuis la loi Neuwirth libéralisant la contraception, la loi Veil autorisant l’avortement, faits marquant l’avènement de la révolution sexuelle corollaire de la dissociation du plaisir et de la reproduction.


Que de tabous enfin brisés depuis que la génétique permet la conception assistée par une mère porteuse, la fécondation artificielle et entrevoit pour demain le clonage reproductif.


Que de piliers de la société bousculés à bon escient par l’effacement du mariage et par l’acceptation de la vie commune entre personnes du même sexe sous l’égide du pacs.

 
Puisqu’en ce jour de « Marche des Fiertés »  il est de bon ton de revendiquer le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels on mesure la route qui fut accomplie depuis un demi siècle et on s’étonne que nos aïeux si prompts par ailleurs à revendiquer leur espace de liberté aient pu tolérer pendant des siècles le carcan que leur imposaient église et société.


Mais puisque ce mouvement libérateur est lancé, inexorable et qu’il suit la flèche du temps, à voir défiler tant d’hommes politiques venus racoler leurs électeurs le long de la voie publique on aimerait savoir quelle fierté pourront retirer ces pêcheurs de voix lorsque ces « avancées » déjà promises auront été entérinées. A chevaucher toutes ces causes au prétexte qu’elles sont surmédiatisées ils prennent le risque de dénaturer certaines des valeurs qui jusqu’à la fin du siècle dernier ont constitué le socle de notre civilisation. Si pour Henri IV "Paris valait bien une messe", faut-il que nos futurs monarques républicains soient adoubés par les Gays pour entrer à l'Elysée ?



Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 21:24

« Baisse la tête,  tu auras l’air d’un sauteur ! »

C’est en quelque sorte la pénitence infligée par le CIO à notre Guy Drut national. Pire qu’une calotte cette admonestation publique est un camouflet infligé à la France , à son président et à ses représentants par l’instance qui fixe les règles d’éthique au mouvement olympique. On imagine le poids de notre représentant taxé d’un blâme et d’une interdiction de diriger une commission : c’est le poids d’un boulet.


Chirac aura donné à cette triste affaire un retentissement dont son auteur se serait bien passé. Le mal est fait, il lui faudra boire la coupe jusqu’à la lie, sans compter le crédit de son pays qu’il a durablement écorné.


Par un télescopage dont l’actualité garde le secret un maillot jaune douteux cotoie au JT le sauteur rescapé. C’est la propreté de Lance Armstrong qui fait encore débat. Son Chirac à lui, c’est l’UCI, qui l’a promptement blanchi, malgré les résultats probants des analyses et tous les témoignages.


Ce ne sont pas les images des esclaves dorés du ballon rond snobant les supporters venus les encourager qui vont redorer le blason du sport de compétition. Enfin si à la question existentielle To Go or no To Go en 8 ième de finale ils apportaient la réponse que leur fan attendent d’eux on serait les premiers à oublier cet écart de conduite.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Sport
commenter cet article
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 21:28

C’est encore un cas, un cas d’espèces, INCA qui succède à l’ARC sans se défaire de ses mauvais penchants.


Après les turpitudes du président Crozemarie on pensait en avoir fini avec le mauvais usage des fonds publics en matière de recherche sur le cancer. Or voila que le rapport sur la gestion de l’Institut National du Cancer stigmatise les mêmes errements. Dépenses somptuaires et népotisme. Sa direction en avait  été confiée à Mr Khayat, un proche de Jacques Chirac, le parangon de vertu bien connu

 
Après avoir enregistré le naufrage de l’ARC on aurait pu éviter d’en cloner le modèle. Puisqu’en matière de recherche médicale, rien de fondamental ne peut se faire à l’échelon national, à quoi sert un tel organisme ?


On imagine pas le président au fait des contraintes de la recherche médicale se payer de mots et croire sérieusement qu’avec l’INCA la France va débusquer le médicament miracle que les feuilles de chou nous laissent entrevoir régulièrement. Non, le cancer n’est pas comme le SIDA une maladie qu’un institut peut éradiquer. Les cancers sont protéiformes, intrinsèquement liées à nos modes de vie, à nos environnements, à nos hérédités.


L’existence de cet institut est la négation de la complexité de ces pathologies que seule une approche pluri disciplinaire permettra, espérons le, un jour de cerner.


La tentation de s’en mettre plein les poches, puisque aucun objectif réaliste ne peut être assigné, n’aura pas épargné les nouveaux dirigeants de cette officine dont on peut seulement espérer qu’elle sera la première victime du mal qu’elle était censée extirper.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 04:56

Il est l’un des rares hommes politiques qui survivra à son temps. Et si la postérité lui réserve une place, un square dans nos villes ce ne sera pour son œuvre  littéraire, ni pour ses formules à l’emporte pièce. On n’oubliera même qu’il nous a imposé Buren, et qu’il a laissé les caisses de Blois vides après en avoir été le maire. Mais pour un évènement festif qui fait l’unanimité : la fête de la musique, depuis 25 ans déjà.

 

C’était simple, ça ne demandait pas beaucoup d’argent mais encore fallait-il y penser, le proposer et en faire le succès que chacun reconnaît.

 

Alors comme dans ces lignes on a peu souvent l’occasion de l’encenser – ce qu’il pratique en toute immodestie – saluons Jack et conseillons lui d’en rester la !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 20:54

à l'attention  de messieurs les présidents de

 

A Bordeaux aujourd’hui, comme dans d’autres prétoires hier, tous les coureurs cyclistes pris dans la tourmente du dopage ont admis se charger pour ne pas être largués. De Lance Armstrong à Laurent Jalabert sans oublier l’ineffable Richard Virenque tous ont été soupçonnés, dénoncés mais aucun ne s’est jamais plaint d’être diffamé ! « Dans le cyclisme, le dopage est généralisé » affirme à son tour Laurent Roux, porteur de bidons qui paie pour les précédents.

Ce sport est pourri jusqu’à la mœlle et ce ne sont pas les vertueuses indignations de ses dirigeants – tous d’anciens coureurs – qui lèveront la suspicion qui règne sur le peloton.

Puisque le nettoyage des écuries cyclistes est mission impossible pour les dirigeants de ce sport, messieurs les sponsors qu’attendez vous pour lui retirer votre manne publicitaire ? Faudra-t-il qu’à l’instar des fabricants de cigarettes vous soyez poursuivis par les enfants des coureurs que vous financez pour aller à l’abattoir ?

Car alors vous ne pourrez pas prétendre à l’instar de l’une de vos ex stars que ceux qui profitent de vos « dollars » se dopent à l’insu de votre plein gré !

 

 lire aussi notre billet du 17 juin 2005

Repost 0
Published by Candide - dans Sport
commenter cet article
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 21:54

Un premier secrétaire qui s’érige en justicier face à un premier ministre qui se croit en cours de récré : c’est le désolant spectacle offert aux français à l’heure du JT.


La provocation comme art de gouverner restera la marque de ce premier ministre. Quand le chef de l’exécutif ignore tous les signaux, qu’ils viennent de la société civile ou de ses pairs qui l’invitent à mettre un terme à une aventure dont les français ont pu juger l’inefficacité, quand il s’attaque aux journalistes qui le « diffament », aux députés qui l’ignorent quand ils ne le conspuent pas, à ses ministres qu’il rabroue, contredit mais sollicite il est irresponsable.


L’incident est mineur et révélateur d’un manque d’expérience des foires d’empoigne que sont les municipales, les cantonales sans même parler des législatives. On peut avoir le sang bleu sans être un bleu en politique, on peut aussi être aristo et incapable de faire peuple devant ses représentants.


Provoqué par un sans culotte impertinent le Galouzeau aura manqué l’occasion de prouver qu’il ne mangeait pas de ce vil pain là.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 21:29

Votre patronyme en .fr. C’est ce que l’Afnic vous propose dès demain si votre nom commence par A ou B, après demain pour C et D et ainsi de suite. Il y a peu de chance que ça vous serve à quelque chose, mais pour 9 € ce serait dommage de ne pas profiter de l’ouverture aux particuliers des extensions réservées aux sociétés.


Si Jean Dupont souhaite un jour publier ses mémoires sans passer par un éditeur il aura été bien avisé de réserver son domaine : jean.dupont.fr, avant que l’un de ses  homonymes ne lui souffle la priorité.


Cette possibilité de s’approprier une miette d’Internet est pour l’édition la révolution la plus importante depuis Gutenberg. Pour un coût symbolique vous êtes publié sur le Net. Plus besoin d’être édité à compte d’auteurs. Vos écrits sont accessibles à la planète entière.


Des millions de français qui s’enregistreront il en est certainement quelques uns qui émergeront grâce à leur  blog, à leur site, et dont le talent serait resté enfoui, délaissé par des éditeurs à l’affût de bonnes affaires plutôt que de bonnes feuilles.


Mais le talent ne se décrète pas, l’Internet ne s’achète pas et si la publication de ses œuvres en est facilitée, la possession de son nom de domaine ne fera pas d’un gratte papier un « auteur ».

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article