Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

/ / /

Bizarre, bizarre, tout le monde il est content. Les écolos ne sont pas même verts de rage. La FNSEA ne menace pas d’ « empuriner » les préfectures ni de farcir de choux la cour de l’Élysée. Le Medef n’a pas eu besoin de sortir ses enveloppes, ni Hulôt de menacer de reprendre l’hélico.

Rien n’était gagné d’avance et les portes auraient pu claquer comme savent les faire voler les représentants syndicaux mais aucun cataclysme microcosmique n’est venu altérer la sérénité des débats. Ceux qui pavoisent aujourd’hui ne vont-ils pas déchanter demain ?

Alors tous ces raouts c’était pourquoi ? Qu’est qui va changer après cette grand’messe de l’environnement ? Pourquoi les ultras écolos se sont-ils laisser convaincre par les promesses de Borloo, eux si prompts à jeter le bébé avec l’eau du bain. ?

Reprenons les mesures phares :

  • L’extension de la fiscalité. A terme les dispositions fiscales devront inciter le développement des activités écologiquement durables. Mais à court terme on se contentera d’une éco taxe qui concernera les propriétaires de 4X4. Pas de quoi fouetter un chat.
  • Dans quelques temps une pastille indiquera le coût carbone de vos emplettes, encore faudra-t-il qu’une alternative existe aux produits étiquetés pour donner à cette éco pastille une valeur incitative.
  • Le réseau d’autoroutes est gelé, sauf rocades de désengorgement on ne voit plus guère celles qui manquaient et le transport par camion sera taxé pour compenser l’émission de CO², et la desserte TGV sera étendue de 2000 km. Ce n’est pas pour demain : à titre de rappel Bordeaux qui depuis 20 ans voit passer un soi disant TGV qui fonctionnera encore dix ans à petite vitesse ! Qui peut garantir qu’il il n’y aura pas un écolo pour se mettre en travers des prochaines voies ?
  • Réduction des pesticides, Gel des OGM, dont on promet depuis 10 ans que le sort sera scellé dès conclusion du rapport d’experts qui ne concluent toujours rien. Mais pourquoi en serait-il différemment demain ? pendant ce temps nos voisins amélioreront leurs plants et ensemenceront les champs des asiatiques, des africains leur évitant de crever de faim.
  • Extension du bio, de 6 à 20% des terres cultivées. On n’explique pas sur quelle incitation ? La moindre productivité de cette forme d’agriculture se traduit par un coût accru : sera-t-il financé par une TVA à taux réduit, c’est à dire par ceux qui n’ont pas les moyens de manger bio. Ce qui ne manquerait pas de piquant.
  • Une expertise supplémentaire sur les bio carburants, encore confiée à l’Ademe dont on sait les liens avec les industriels du …bio carburant ! Alors cette expertise dont la version 2002 a servi à lancer la grande offensive sur les jachères ne risquera pas de porter ombrage à ses bailleurs, à moins qu’on ne chamboule son équipe dirigeante.
  • Des dispositions pour inciter à bâtir selon des normes moins énergétivores et pour améliorer l’isolation des bâtiments. C’est gentil, ça ne mange pas pain mais ce n’est pas pour demain qu’il faut escompter un effet perceptible sur les 30 milliards de tonnes de cO² émis chaque année.
  • C’est aussi la confirmation de ce codicille à la constitution :  Le principe de précaution y est confirmé. Cet avatar du règne chiraquien, issu des cerveaux de hauts fonctionnaires tétanisés par l’idée du risque reprend du service à la grande satisfaction des frileux de tout poil. Il est gravé dans notre ADN pour quelques générations. Aucun n’est alerté par le fait que son application il y a un siècle nous aurait interdit, le train, la voiture, l’avion sans parler de l’énergie nucléaire. Claude Bébear (ex président d’Axa) dont le métier était de gagner de l’argent en finançant des risques n’est-il pas le mieux placé pour en dénoncer l’ineptie. C’est ce qu’il fait brillamment sans trouver à son niveau d’entrepreneur un seul contradicteur.

Ils sont tous contents, disions nous, au début de cette contribution. Mais contents pourquoi ? Qu’est ce qui va fondamentalement changer, qu’est ce que l’on fera demain que l’on ne faisait pas hier. Les impôts nouveaux seront qualifiés de taxes écolos, les plus riches continueront à se déplacer en hélico, les autres à prendre l’avion, la voiture, les bobos leurs vélos, pour se rendre à leur boulot.

Pourquoi les faiseurs d’apocalypse se sont-ils contentés de mesurettes, de compromis qui hier encore les auraient fait bondir, pourquoi Bové s’était-il mis aux abonnés absents ? Nul ne sait. C’est le mystère de cette mystification. Car tout va se passer finalement comme s’il ne s’était rien passé, comme si le président n’avait fait que cajoler les écolos pour mieux les neutraliser. Et c’est la raison majeure du succès !

Le coup de maître d’un roi de l’esbroufe, parce qu’il y a entourloupe : que l’on vienne pas nous dire que la montagne n’a pas accouché d’une souris, même si il s’agit d’une souris verte.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by