Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 21:20

N’en jetez plus la cour des miracles est pleine ! Le dernier scoop du Canard est ravageur pour Mme Boutin. Destructeur pour l’innommable quidam qui a fustigé les profiteurs des HLM et autres logements sociaux, lui même locataire depuis 20 ans d'un appartement de la ville de Paris pour une bouchée de pain. Qu’on lui attribue une tente ronchonnent non sans raison les mal logés.

undefinedOublions ce pitoyable faux cul et remarquons que Juppé, Gaymard et d’autres moins médiatisés ont dans un passé récent subi le contrecoup de révélations concernant leur logements de fonction. Toutes les leçons devaient être tirées. Le gouvernement s’engageait à ce que nul ne puisse tirer un profit indu d’être logé par la république. Résultat : néant. L’État, mieux qu’une crémerie, dispose d’une infinité de fromages que s’octroient selon un code occulte ceux qui ont eu le savoir faire de rendre des services hautement appréciés.

La solution est d’une simplicité enfantine. On peine à penser qu’elle ait pu échapper à nosundefined éminences. Le problème serait réglé dans n’importe quelle entreprise privée en l’espace d’un conseil d’administration. Alors le président peut lors du prochain conseil des ministres décider que l’État cède tous ses immeubles d’habitatio, et que les titulaires de logements de fonction concluent un bail avec le nouveau détenteur aux conditions du marché. Simplissime. Alternativement ils seront provisoirement hébergés sous une tente.

Quant à la cagnotte ainsi récupérée elle sera à peine écornée par la construction de logements pour sans abris. Et Il serait judicieux de baptiser l’un de ces foyers pour SDF du nom de Bolufer, l’homme grâce auquel le problème aura été enfin définitivement résolu.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 21:36

Le coq gaulois qui sommeille en chacun d’entre nous est prompt à se dresser sur ses ergots pour glorifier nos nombreuses étrangetés….que personne ne nous envie hors des frontières, même si nos hommes politiques nous assurent que le monde entier nous les jalouse.

Venons en au fait ! Est-il nécessaire pour faire avancer une cause de se mettre en infraction avec la loi ? Question qui ne peut manquer d’être posée chaque fois que suite à des incidents les fauteurs de trouble obtiennent ce qu’ils n’avaient pu obtenir en tant que citoyens respectueux des lois.

 

dq.jpgLe cas auquel se réfère ce billet est à l’évidence celui des sans abri de la rue de la banque, qui après un squat de plusieurs semaines parfaitement illicite ont trouvé des logements décents.
 
 On comprend dès lors que leur mentors instrumentalisent les pauvres hères qui campent sur nos trottoirs. Il est plus facile d’obtenir gain de cause en étant hors la loi qu’en restant un bon petit soldat. A ceux qui se trompent de cause, ça peut parfois coûter très cher, doivent penser les amis de l’Arche de Zoë.
 
 Dans la France du XXI ème siècle l’illégitimité peut conduire à être ministre* ou taulard au Tchad, c’est selon, selon quoi …là est tout le charme de l’exception française. 
 
 * On parle d’un Legrand, leader des don Quichotte, pour faire sous ministre chez Boutin.


 

 

 

 
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 19:24

Il est enfin parti. Il va mettre ses talents de semeur de zizanie chez nos voisins espagnols. Son séjour aura été un révélateur de clivages transcendants les nouvelles frontières politiques. Rocard, Dumas, Valls s’accommodent d’un visiteur qu’ils jugent bien entendu encombrant, de la même façon à droite des seconds couteaux font mine de s’offusquer qu’un terroriste repenti puisse fouler le sol de la république. Sur ce blog on a renvoyé les uns et les autres à une histoire récente et espérons le remis les compteurs à zéro. Match nul, vraiment nul !

 

tutsis.jpgCe retour sur des temps pas si lointain où nos présidents se compromettaient l’un avec Arafat, l’autre avec Castro…on abrègera, occulte la tragédie qui a compromis notre pays, son armée, son épiscopat et ses plus hautes autorités. Il pourrait s’agir du massacre de Srebrenica où nous troupes sont restées inertes face aux liquidateurs serbes, pour lesquels un Mitterrand finissant avait des indulgences indécentes, mais il y a eu « pire » si tant est que pire se mesure par le nombre des occis.


Le pays où la France a laissé commettre au printemps 1994  le génocide des Tutsis, où Jean Paul 2 a béni son évêque noir rouge du sang de ses compatriotes : le Rwanda. Qui enquêtera pour dire la part qui fut la notre dans le massacre en 100 jours de centaines de milliers de Tutsis par leur « frères » Hutus ? La France de Mitterrand gouvernée par Balladur a effacé cette monstruosité de sa mémoire. Sait-on pourquoi il faudra attendre 7 semaines pour que les militaires de l’opération « turquoise » mettent fin instantanément aux exactions ?


Que faisait Balladur, que faisait Mitterrand, où était le saint Père ?


L’impossible aveu, c’est l’envers de la même question qui hanta Hannah Arendt. Pas un
Pas un seul des convois qui traversèrent les immenses plaines allemandes, pas un seul des réseaux ferrés qui convergeaient vers les camps ne fut la cible de résistants, d’escadrilles d’avions alliés, ou de juifs combattants alors que tout le monde savait ?

tutsis3.jpg


Alors les pantomimes des patentés de la gesticulation censées condamner le dictateur libyen sont assez malvenues. Quand les droits-de-l’hommistes auront réclamé – et obtenu – qu’une enquête lave la France de tout soupçon sur le génocide Rwandais on leur donnera le droit de s’intéresser au passé sulfureux du colonel Kadhafi. Cela lui donne le temps de se refaire une virginité.

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 21:58

Avec le procès Colonna qui s’achève les indépendantistes corses vivent leur Bérézina. Le verdict rendu n’a rien à voir avec ce jugement. L’idée qu’il pouvait y avoir un prestige de la cause nationale corse ne survivra pas à l’attitude minable de Colonna et de ses comparses. Il n’y pas d’honneur corse chez ces gens là.


corse.jpg Ce sont des nabots qui se sont comportés en nabots. Ces tueurs en cagoule n’assument aucun de leurs actes. Ils assassinent, ils rackettent, ils terrorisent au nom d’une idéologie qu’ils n’ont pas les c…..d’assumer quand ils sont mis face à leur forfait, à ceux qu’ils détruisent.


Il fut un temps que les moins de 50 ans ne connaissent pas, où la France était en proie à une guerre civile dans ses départements d’Algérie. Qu’ils fussent de l’OAS ou du FLN les tueurs de l’époque revendiquaient fièrement leur forfait. Peu de différence pour les victimes certes, mais un code d’honneur pour une cause désespérée et pour des soldats leurrés.


Ils comparaissaient victimes de leur aveuglement sans nier leur implication. C’était des tueurs, ce n’était pas des couards. En Corse on a des criminels et des lâches. Pas vraiment de la graine de héro.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 08:03
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 17:31

Valeurs : c’est le mot dont chacun se gargarise, les siennes étant d’essence supérieures à celles du contradicteur. La France éternelle est appelée à la rescousse par les héritiers auto proclamés des Lumières. Leurs adversaires vils négociants vendraient l’âme de la France pour une poignée de lentilles, qui au demeurant ne sont pas dérisoires à quelques jours de l’hiver.


La gauche en parangon de morale est insupportable. La vertu ne s’approprie pas, sauf chez les dames qui l’ont petite et chez les héritiers de Mitterrand qui en exploitent un prétendu monopole. Les curés laïcs qui se succèdent sur les chaînes à rendre jaloux les télévangélistes américains ont beaucoup de chance : l’incapacité de nos gouvernants à rendre coup pour coup. Eux aussi victimes de cette culture judéo chrétienne qui a remisé la loi du talion.


La mère Mitterrand qui embrasse Castro sur le perron de l’Élysée, ça ne vous rappelle rien ?

Le père Cheysson qui tient la paluche ensanglantée d’Arafat, c’était hier à Tripoli.

Mitterrand se planquant à Chypre pour faire allégeance au dictateur libyen avant de saluer Jaruzelski qui pour être polonais n’était pas plombier...


richardnixon460.jpg Leurs valeurs d’hier ne seraient plus leurs valeurs actuelles ?  Ça mériterait d’être dit, comme il mériterait d’être expliqué que la gauche au pouvoir vend les bijoux de famille qu’elle veut re nationaliser quand elle croupit dans l’opposition. La real politik n'a pas de couleur, elle est de tout les temps.


Nixon restera l’archétype du real politicien. A-t-il jamais promis qu’il ne ferait pas appel à des plombiers ? Non, seule certitude il s’est fait piéger, mais il ne s'était pas fait élire en prétendant qu’on pouvait faire de la politique s’en avoir besoin ni de plombiers ni d’eau pour se laver les mains.

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 14:47

bol.jpgDans la république compassionnelle vous ne valez que ce que vous représentez ! Votre vie n’a de prix que pour  son symbole. Peu importe la cause que vous défendiez, et à ce titre la vie de votre mère est parfaitement respectable, mais si elle n’émeut pas saint Bol, si elle n’intéresse que vos avoisinants, elle est en de bien mauvais draps.


L’art consiste à la sortir de la clandestinité où elle croupit comme celle de millions de laissés pour compte et à la mettre sous les feux d’une rampe pour qu’un président s’en empare.


Peu importe aux français - si ce n'est às a famille -  que Mme Betancourt croupisse prisonnière des Farc colombiens - personne ne lui avait enjoint d’aller jouer les Louise Michel au coeur de la jungle - si ce n’est la fibre compassionnelle qui sommeille en chacun.


Pour quelques infirmières libyennes sorties de l’enfer, pour une Ingrid Betancourt objet de toutes les sollicitudes, combien de sans nom, de sans grade, d’anonymes moisissent pour des raisons d’État sans que personne ne s’en émeuve hors leur proches, impuissants à allumer les projecteurs de l’actualité.


Politique à courte vue qui offre une prime à la médiatisation, politique perverse qui suscite des vocations suicidaires, politique irresponsable qui transforme l’Etat et son chef en nounou corvéable à la solde des manipulateurs.


Qui demain empêchera tel ou tel illuminé de monter une opération spectaculaire – prise d’otages, menace terroriste – pour bénéficier de la bienveillance présidentielle. De bonnes causes, ce bas monde en est submergé.


La prime donnée à l’outrance n'est-elle pas une erreur que l’on ne tardera pas à payer cher ?

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 20:41

mou.jpgSurfer sur le net à l’annonce de l’attentat au colis piégé dans l’immeuble qui abrite l’ancien cabinet de Sarkozy transportait l’internaute dans un océan de d’hostilités pour ne pas dire de haine.


Les blogueurs s’apostrophaient, s’interpellaient, certains se congratulaient : « on avait prévenu normal qu’il soit visé : il s’en prend aux délinquants ; alors y faut pas s’étonner s’ils ont envie de lui mettre la patée »

 

Synthèse certes, mais fidèle reproduction des « posts » qui ont fleuri instantanément dès que la nouvelle a fait exploser la bulle. Et encore on ne s’est pas connecté sur les blogs des cités…Ce média influence les accros, les cyber dépendants, les félés du net. Chez ces gens là il n’y a plus de raisonnement, car raisonner c’est prendre le temps, le temps de la réflexion et eux n’existent que dans l’instant, dans l’impulsion ,le dixième de seconde pour abattre l’ennemi virtuel qui surgit sur l’écran, faute de quoi ils feront appel à leur second life


Aucune étude n’a encore évalué l’impact à long terme de ce tsunami. Ils ne savent plus compter, plus écrire, les résultats des petits français aux tests comparatifs sont éloquents, en bas de l’affiche. Ils n’ont plus besoin de penser, ils gobent tout ce qui leur est donné à avaler et les fabricants d’opinion ne s’y sont pas trompés : alors ils investissent sur la toile (exemple Le Post) et fabriquent des lobotomisés, dispo pour avaler leurs mous pour des chats.


Tout système s’auto régulant, nul doute que le jour est proche où ceux dont le mou est bourré rendront à leurs gaveurs la monnaie de leur pièce et le trop plein.

 

 

 

 
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 22:28

Il en reste six, enfin six zombies rescapés de Zoé dont plus personne n’a rien à cirer. Sarkozy les a enterré en promettant de venir les chercher. Depuis ils croupissent au Tchad. Le Tchad pour certain ça rappelle Françoise Claustre qui y fut otage pendant 33 mois dans les années 70. On comprend que l’évocation de cette séquestration ne rassure pas les familles des nouveaux otages français du successeur du sinistre Hissène Habré.


« Monsieur le président vous fûtes bien imprudent de vous engager à les ramener vite à la maison, à moins que ce ne fut plus morts que vivants, depuis que l’on a appris qu’ils ne s’alimentaient plus.


greve.jpg Vous qui savez traiter avec les grévistes, savez négocier pour qu’il n’y ait ni gagnant ni vaincu, n’êtes vous sensible qu’au grèves qui prennent les usagers en otage, aux grèves sur le tas, aux grèves perlées, aux grève larvées, aux grèves avec vote à main levée. Bientôt ceux du Tchad n’auront plus la force de se lever, ne seront que des larves dont la sueur perlera sur le front.


Eux ne sont que des otages sans pouvoir de nuisance, sans relais médiatique pour leur porter assistance, leur seul espoir c’est une grève de la faim pour s’éviter la fin qu’au nom d’une raison d’État vous aurez à justifier. »


Il vaut mieux dans ce pays du droit d’ingérence, du principe de précaution, de la déclaration des droits de l’homme pour être considéré bloquer des trains, des avions, des navires de commerce que de tenter maladroitement certes, de sauver des enfants. Les Zoé découvrent à leur dépens que la seule grève qu’ont peut poursuivre sans fin, sans risquer d’être visité par le président, c’est la grève de la faim…

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 10:42

fdj1.jpgSecouée par le traitement mirobolant que Mitterrand avait offert à son premier patron, par les soupçons de dopage de ses coureurs cyclistes, par Bruxelles pour son monopole contraire aux lois européennes, la Française des Jeux bénéficie d’un monopole établi en 1836 sur les jeux de loterie qui lui permet d’afficher 10 milliards d’Euros de chiffres d’affaires. Se comporte-t-elle aussi en gangster ?


Dès février 2006 LibreCours avait publié « Poil à gratter » ou l’affaire Riblet. Ce joueur s’estimant escroqué par des jeux de grattage avait entamé fin 2005 une procédure devant les tribunaux. En guise de réponse la Française des jeux – gros annonceur devant l’Éternel obtenait le silence de M6 et la censure de l’émission : « Loto, la grande saga des jeux de grattage » qui révélait la manipulation.


Non seulement la vieille dame ne s’est pas rétractée mais elle a donné dans l’indignité encbd.jpg offrant 300.000€ pour faire taire le plaignant, une aumône comparée aux gains des Bingo, Vegas et autres Tac au tac. Mr Riblet ne s’achète pas et c’est devant le tribunal correctionnel que doit se présenter le patron de la FdJ pour suspicion de trucage. La manipulation est tellement simple que tout cafetier au QI même modeste peut s’y livrer, ce qui assure à la Française des jeux une publicité sous le manteau pour ses jeux truqués.


Pris la main dans le sac et incapable de prouver sa probité l’opérateur a tenté toutes les manoeuvres dissuasives pour empêcher le procès.  Mais il a omis de changer les règles du
lep.gifjeu, c’eut été faire aveu de sa duplicité avec ses détaillants. Ceux ci confirment au Parisien qu’ils s’en mettent plein les poches.


Le mot « éthique » n’appartient pas au vocabulaire des dirigeants du Loto. Il ne s’est trouvé personne au ministère de tutelle pour le leur souffler. Mais l'ont-ils même dans leur dictionnaire ?

 
Lire  : Poil à gratter 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article