Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 00:00

Quelle expression peut-elle mieux exprimer le ressenti des électeurs chiraquiens – dont je fus –  au vu des images que notre pays offre face aux dirigeants européens. Tel le radeau ballotté par les flots, la « Chiraquie » part à vau l’eau.

 


Cette affaire de TVA est doublement ridicule.

 


Otage des bistrotiers, comme d’autres tauliers, pour assurer sa ré élection, Jacques a plastronné devant les toqués et d’autres moins étoilés, qu’il faisait son affaire de la réduction du taux de TVA pour la restauration. Il ne pouvait ignorer son incapacité – n’a-t-il pas au premier chef concocté le traité de Nice – à obtenir l’unanimité sur une telle disposition.

Le plus grave est à venir. Pourquoi réduire la TVA  ? Pour créer plus d’emplois nous serine-t-on chez les restaurateurs, antienne reprise par nos gouvernants. Alors, n’étant ni énarque ni idiot de village, je m’interroge : s’il suffit de baisser la TVA pour créer des emplois que ne généralise-t-on la proposition ?

 


C’est que perdre 4 milliards d’euros de recette fiscale pour créer 40 000 emplois, c’est à proprement parler stupide. Ca fait l’emploi à 100.000 € par an de subvention : battue Martine Aubry et le coût des ses 35 heures.

 


Quel autre dirigeant européen pouvait être assez  c..  pour entériner cette ineptie. Aucun n’a repris à son compte pareil délire. Et le pire restait à venir : ayant irrité ses collègues par l’absurdité de ses prétentions notre Jacques a déclenché un retour de manivelle : pourquoi lui concéder aussi un régime spécial pour les entreprises du bâtiment ?

 


C’est le plombier polonais aujourd’hui, demain le pope chypriote qui se rappelant à notre bon souvenir, feront capoter la reconduction de la TVA à 5% pour les entreprises de rénovation de logements, ou le dégrèvement de la dîme du clergé. Sans doute avant d’étendre l’Europe à 25 Etats eut-il mieux fallu savoir ce que les prétendants attendaient d’elle.

 


Il suffit qu’un Etat croupion s’oppose à nos stratèges et la politique économique de la France part à vau l’eau. Les anti européens ne pouvaient espérer plus flagrante démonstration.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires