Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 18:30
grenell.jpegPersonne ne pourra jamais nous soupçonner d’intelligence avec Total. L’épisode Erika, comme celui d’AZF, la gestion des super profits liés à l’explosion du prix du brut nous ont conduit à écrire quelques lignes peu amènes sur les dirigeants de cette compagnie et la responsabilité qu’ils portaient dans le désamour du français pour les fleurons de son « industrie ».

Mais aujourd’hui il faut se rendre à l’évidence, le démon a changé de camp. Le démon n’est plus la multinationale mal aimée mais ses contempteurs membres du gouvernement. Il y a quelques mois tout ce que la France comptait de têtes d’œufs prenait le monde à témoin dans une solennelle grand messe : le Grenelle de l’environnement ! Il fallait coute que coute réduire la consommation d’énergie fossile génératrice de CO², passer aux énergies douces, troquer l’auto pour le vélo quand ce n’était pas le pédalo, sinon attention les impôts ! "La maison brule" disait Hulot depuis son hélico !

Alors Total redevenue parangon de vertu s’est décidée à réduire sa capacité de raffinage pour l’ajuster aux besoins déclinants, d’ailleurs le peak oil n’était-il pas derrière nous ?

Fermer la moins rentable et la plus facilement reconvertible de ses raffineries était au nom du Grenelle de l’environnement la décision qui s’imposait ont pu penser les stratèges du groupe.

Grenelle_2.jpgIls n’avaient rien comprisEstrosi qui n’a jamais dirigé autre chose qu’une mairie célèbre pour sa collection de médecin et ses largesses en matière de pots de vin vient d’infliger un blâme à cette bande d’ignares. Il faut dare dare remettre en route cette raffinerie !

L’imbécillité de cette injonction reprise au plus haut niveau de l’État ne peut que consterner le quidam respectueux de l’environnement et le citoyen qui croyait encore aux vertus de la démocratie.

Mais pour ceux qui doutaient du réalisme des engagements pris lors de ce Grenelle ou de l’honnêteté de ceux qui les faisaient prendre il n’y aura pas eu de surprise, ce n’est qu’une illusion de plus qui vient de partir en CO².

 
Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 21:30
allegre-_imposture.jpgL’incident est microscopique.  Il n’est connu que d’une poignée d’auditeurs. Ceux  dont l’oreille était encore collé au transistor à 7h 58 après qu’Apathie ait remercié Allègre de s’être déplacé pour vanter les mérites de son nouveau pamphlet (voir ci contre) à la matinale de RTL.

Le meneur de jeu – un certain Parisot - annonça alors qu’une équipe de la première radio de France s’était rendue au Bangladesh pour rendre compte des conséquences du réchauffement climatique sur les pauvres bengalis chassés de leur taudis par la hausse du niveau des eaux. – victimes, entre les lignes, des méchants capitalistes générateurs de CO².

Cela aurait pu passer comme une lettre à la poste, sauf qu’Allègre, plus vert qu’un écolo s’est emparé du micro pour dénoncer cette ineptie. La montée des eaux sur le cotes du Bangladesh n’est en aucun cas liée à un quelconque réchauffement climatique ni  à la fonte des glaces mais à un glissement de la plaque tectonique, phénomène bien connu des géologues. Les eaux ne montent pas – si ce n’est d’un millimètre par an tout autour de la planète, mais le sol du Bangladesh s’abaisse du fait de ce glissement. La moutarde d'Allègre eut raison du Parisot
pris en flagrant délit d’ânonnement de la litanie écolo : il faillit avaler son micro.

Que le premier média de France accrédite les inepties partisanes tel le premier des gogos, montre les ravages de la pensée unique. Borloo et tous les Hulot qui s’empiffrent grâce au business écolo vont devoir ramer dur pour se refaire une virginité. Parisot est la première victime du tsunami déclenché par Allègre. Bien joué !



Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 17:40
sarko_copenh.jpgFallait-il qu’ils soient naïfs, ou adeptes de la méthode Coué, nos présidents pour avoir laissé croire que la montagne de Copenhague accoucherait d’une baguette magique propre à résoudre les problèmes planétaires.

Un peu d’honnêteté et d’humilité  leur auraient permis de situer les attentes d’un tel sommet à un niveau réaliste vu l’antagonisme des intérêts des nations clés : Chine,  Inde et États Unis.

Un peu moins de crédulité et un peu plus de bon sens leur auraient évité de se faire piéger par les prédicateurs du Giec, qui confondent évangiles et observations empiriques.

Un peu de patience et un meilleur sens politique les auraient dispensé de prétendre infliger à des populations victimes de la crise le spectre d’une nouvelle régression de leur niveau de vie.

Ce que monsieur tout le monde pouvait aisémment comprendre, les dirigeants déconnectés des réalités l’ont ignoré, donnant le spectacle de leur incapacité à se hisser au niveau des missions que leurs électeurs leur ont confiées.

Faillite de la représentation démocratique, fiasco pour les écolos cet échec est la revanche des sans grades, des petits, des sans abris contre la manipulation que les élites tentaient d’organiser à leur dépens.

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche, une journée historique. L’exfiltration en catimini de tous ces dirigeants penauds, oublieux des caméras et des micros, vers leurs pays d’origine est la victoire de ceux qui n’ont jamais cru à la vertu d’une grand messe pour résoudre le formidable défi de l’inégale répartition des richesses de notre planète.



Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 22:03
Un truc en « gate », et c’est le scoop assuré outre manche depuis que Nixon a popularisé l’immeuble des démocrates avec ses plombiers. Watergate, Irangate et aujourd’hui le climategate déferlent sur la presse anglo saxonne.

L’affaire des emails qui nient la réalité du réchauffement climatique, opportunément révélée par les tabloïds anglais à quelques jours du sommet de Copenhague passe inaperçu de ce cote ci du Channel. Ou l’affaire est sérieuse et la thèse de Mrs Allègre et consorts en sort renforcée, ou il s’agit d’une énième manipulation de l’opinion qu’il faut à ce titre dénoncer

En tout état de cause ne rien dire est suspect !

Ces émails dénonçant la réalité du réchauffement sont pourtant probants. Ils émanent d’éminents scientifiques qui vont à contre courant de l’intérêt de ceux qui vivent des subsides considérables que les gouvernements déversent sur les écolos bien pensants. Al Gore et Hulot sont les ayatollahs les plus affairistes de ce gigantesque business de la peur millénariste. L’inévitable fonte des glaces entraînant la montée des eaux restera pour l’éternité l’acmé de cette manipulation.

Le possible bidonnage des données informatiques rend plausible que ces mails soient en fait des leurres destinés à troubler l’opinion. Vu l’ampleur de désinformation, à l’échelle des armes de destruction massive de Saddam, on aimerait que les "autorités"  valident ou invalident cette hypothèse dans les meilleurs délais.

Si leur réalité est avérée c’est toute la logique de l’implication humaine sur le  changement climatique qui doit être repensée. Ce qui, quelques jours avant Copenhague, n’est pas imaginable ; C'est le sommet torpillé !

D’où la nécessité de taire l’affaire, puisque les intérêts des écolos, des gouvernants, des institutions qui vivent des prébendes octroyés par les États sont convergents.

Alors qu’un hacker britannique puisse jouer les Kerviel et mettre à bas le système écolo-bobo qui assure à des milliers de profiteurs de se payer sur la bête pour protéger l’humanité – avec dérivation préalable sur leur tiroir caisse – n’est pas tolérable.

Vive l’omerta !






Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 21:55
Le problème qui secoue nos lointains amis guyanais est un marqueur que nos politiciens ne pourront longtemps ignorer ici en métropole.

Ménager la chèvre et le chou en est la traduction triviale. Peut-on satisfaire Borloo et Lagarde en est la transposition politique. Nul besoin d’être prophète pour anticiper que Borloo sera du fait de la crise prochainement renvoyé à ses chères études et que la logique économique prévaudra sur la croyance écologique.

Pour résumer en une phrase. Doit on imposer aux guyanais qui n’en ont cure les normes anti pollution européennes en matière d’approvisionnement en carburant ?

Seul territoire de l’Amérique du sud, représentant moins de 0.1% de sa superficie, à se voir imposer de telles normes, la Guyane française devrait brider son économie pour respecter l’environnement. La hausse subséquente de 30 ou 40% du prix de l’essence met en péril une économie déjà sous perfusion.

Alors faut-il mettre l’économie de ce département à genoux pour un obtenir un effet incommensurable – stricto sensu - sur la pollution ou reconnaître enfin que dans l’hémisphère sud  les écolos marchent sur la tête. En attendant d’étendre cette conclusion à l’hémisphère nord ?


Michel COUDERT Candide
Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 21:17

La panne de ce jour n’a donné qu’une infime illustration de la situation apocalyptique dans la quelle les départements du sud est sont condamnés à être plongés. S'il est aujourd’hui impossible de prévoir quand la faille de San Andréas se rappellera au souvenir des habitants de San Francisco, il est prévisible qu’un incident ou pire un accident coupera la ligne unique qui alimente le Var et les Alpes maritimes. En fonction des circonstances les conséquences d’une panne d’alimentation de plusieurs millions d’habitants peuvent être dramatiques sans parler du risque que l’ensemble du réseau ne soit déstabilisé par cette rupture.

Connue et dénoncée depuis plusieurs décennies cette carence dans le maillage du réseau aurait du être corrigée. Mais s’opposent deux logiques dont les tenants sont étonnamment les mêmes personnes. Celle du client d’EdF et celle du défenseur de l’environnement. Le consommateur qui ne supporte pas être privé de courant défile contre le projet d’installation d’une nouvelle ligne aérienne. Le comble de la schizophrénie est atteint quand le ministre de l’environnement lui même monte au créneau pour exiger « qu’on » résolve le problème que ses services ont contribué à créer.

On se souvient qu’en juillet 2006 le conseil d’état après 20 ans de tergiversation autour du projet de ligne à haute tension du Verdon avait donné raison aux anti ligne électriques. Mais on ne souvient pas qu’à l’époque le ministre de l’environnement ait fait part de son inquiétude quant à la continuité de l’approvisionnement électrique des foyers niçois.


 

 


Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 11:23

Même les plus sarcastiques, les plus dubitatifs, les simples hésitants ne croyaient pas que seraient détricotés aussi vite les accords issus du Grenelle de l’environnement. Qu’on en juge

patrouille12.jpg1 Falcon (avion privé) pour le président

1 Falcon pour le premier ministre

1 Falcon pour les officiers de sécurité

1 Airbus pour les membres du gouvernement

1 Airbus pour les journalistes

15 avions de chasse pour la sécurité

Plusieurs hélicoptères qui survoleront la zone où se déroulera le conseil.

et combien de voitures ?

Total : 2000 tonnes équivalent CO2 émises pour transporter nos éminences sur l’ile de beauté, sans parler des échauffourées et de leurs dispersions à coup de bombes lacrymogènes… Tout ça pour le premier conseil des ministres qui suit le Grenelle de l'environnement. Ca peut faire fumer...

A ceux qui doutaient qu'il y ait mascarade, entourloupe, poudre aux yeux, que ce soit enfin clair. L’environnement pour notre Président, pour les Borllo et autres Hulot c’est comme l’enfer, c’est l’affaires des autres.

Cqfd.


Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 17:33

Bizarre, bizarre, tout le monde il est content. Même que les écolos ne sont pas verts de rage. Même que la FNSEA ne menace pas d’ « empuriner » les préfectures ni de farcir de choux la cour de l’Élysée. Le Medef n’a pas eu besoin de sortir ses enveloppes, ni Hulôt de menacer de reprendre l’hélico.


Rien n’était gagné d’avance et les portes auraient pu claquer comme savent les faire voler les représentants syndicaux mais aucun cataclysme microcosmique n’est venu altérer la sérénité des débats.


Cela tient du miracle et ne serait-ce que pour cet exploit le Borloo mérite bien un grand coup de chapeau 

jlb.jpg
Tout ça pour quoi ? Qu’est qui va changer après cette grand’messe de l’environnement ? Nul ne sait. Et c’est la raison majeure du succès ! Car tout va se passer finalement comme si il ne s’était rien passé, comme si le président n’avait fait que cajoler les écolos pour mieux les neutraliser.


Reprenons les mesures phares : une éco taxe qui concernera les propriétaires de 4X4. Pas de quoi fouetter un chat, une éco pastille avec le coût carbone de vos emplettes, encore faudrait-il qu’une alternative existe aux produits étiquetés, la mise en sommeille du réseau d’autoroutes : on ne voit plus guère celles qui manquaient, l’extension de 2000 km de lignes TGV : c’est pas pour demain : même Bordeaux depuis 20 ans que le TGV est censé la desservir n’est toujours pas relié en mode TGV : il y aura toujours un écolo pour se mettre en travers des prochaines voies. Gel des OGM, extension du bio, expertise sur les bio carburants : tout ça ne mange pas de pain…et ne dérange personne ou presque !


Alors c’est quoi le Grenelle de l’environnement : la confirmation du principe de précaution. Le désastre mitterrando-chiraquien n’est pas prés d’être effacé. Et il ne fallait pas attendre de cet aréopage de visionnaires qu’ils remisent le grand acquis de la chiraquie. Il est bel et bien gravé dans notre ADN pour encore quelques générations.


L’exploit, car s’en est un c’est d’avoir endormi les faiseurs d’apocalypse en les shootant au Borloo, au Borloo qui dort évidemment…Si la pirouette est facile, elle reflète très précisément la prouesse Sarkozienne en grand anesthésiste des oppositions.


Le risque – parce que la précaution n’exclue pas d’avoir à y faire face –  va être de gérer le réveil de tous ces beaux esprits quand, d’ici à quelques mois, ils vont réaliser qu’à Grenelle, ils ont été pris pour des gogos.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 22:15

C’est un jeu à somme nulle au quel se livre notre président. D’un coté on sollicite les meilleurs experts pour diagnostiquer les obstacles à la croissance sous la houlette d’un récent converti à l ‘économie de marché, Attali. De l’autre on dénombre toutes les entraves que l’on pourrait mettre pour que cette croissance, si elle a lieu, profite surtout aux économies émergentes, nouveau vocable pour désigner les pays qui n’ont rien à cirer des directives écologiques.


Bien sûr c’est caricatural. Mais entendre Attali plaider pour la suppression du principe de précaution et la sous ministre écolo anathématiser l’hérétique, résume pour le français moyen l’impasse dans la quelle s’est fourvoyée le Sarkozy.


0-chomeurs.jpg La croissance peut seule permettre le financement des ruptures chères au président. Le développement durable, appellation politiquement correct du malthusianisme renaissant, signifie une ré orientation de l’économie par voie de taxation. Les adeptes de ce nouveau catéchisme osent prétendre que le poids de ces taxes est neutre ; en d’autres termes ce ne serait qu’un système de redistribution, nouveau jeu à somme nulle.


Fadaise que cette prétention à redistribuer autant que l’on a prélevé. Les français ont appris que ce type de promesse n’engage que ceux qui les entendent. Résultat de ce Grenelle : des prélèvements supplémentaires à sortir de la poche de la ménagère pour le meilleur bien être des pays émergents, sans aucun effet mesurable sur les problèmes de l’environnement.


Bravo Borloo, bravo Hulot, bravo Kosciusko ! Vous avez fait votre numéro et bien mérité de la cause écolo. Reprenez vos hélicos, enfourchez vos vélos quand vous passez devant les gogos et laisser Attali et ses boys imaginer pour le pays des solutions pour donner aux 3 millions de français qui cherchent (?) une chance sérieuse de retrouver un boulot.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 10:34

L’obscurantisme étend sa chape sur la Ville lumière. L’ écologue ne sait plus à quel « saint Bol » se vouer ! Les prêcheurs de l’apocalypse nous ramènent lentement mais sûrement au temps des cavernes. Même s’ils nous autorisent encore à circuler en vélo, le CO² dégagé par un vélocipédiste est bien supérieur à celui produit par un piéton, les écolos dégoulinant de bons sentiments continuent à manipuler l’opinion.


bougie.jpg L’éclairage nocturne n’est pas une gabegie. Il est un élément déterminant de la sécurité de nos villes et assure la tranquillité de nos allers et venues. Mais surtout il a un coût dérisoire car il absorbe l’énergie alors que la consommation industrielle est au plus bas et que l’électricité n’a qu’un coût marginal. Les écolos ont-ils appris qu’on ne stockait pas l’énergie et qu’une centrale nucléaire fonctionnait à « feu » continu ?


Quant à l'éclairage nocturne des grandes tours, il aide à compenser la déperdition calorique nocturne et économise les calories pour la remise à niveau de la température diurne.


Le rouleau compresseur de la pensée dominante écrase toutes les formes d’intelligence. Delanoë otage des ayatollahs verts de sa majorité s’est associé à cette manifestation et va plonger Paris dans le noir cinq minutes durant. Combien d'accidents, combien d'incidents pour le prix d'un symbole ?


Mais finalement c’est bien que des obscurantistes nous plongent dans le noir : ils donnent un avant goût du monde qu’ils nous préparent.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article