Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 09:30

La décision est rendue après 20 années de lente maturation. Les magistrats du Conseil d’État ont dit le droit : la ligne à très haute tension ne survolera pas les gorges du Verdon.

20 années où les mentalités auront évolué, où la problématique énergétique se sera déplacée du tout nucléaire vers d’introuvables énergies de substitution, ou les verts, défenseurs de l’environnement, réclament 10.000 éoliennes pour remplacer un alignement de pylônes sur le majestueux site du Verdon.

Ce qui frappe dans ce long processus c’est que l’ultime arbitrage soit rendu par des juristes. Non pas qu’il faille contester aux juristes de dire le droit, mais puisque ces derniers ont validé que de part et d’autre les règles avaient été respectées n’étaient-ce pas aux citoyens de décider et à leurs représentants de se mouiller ?

Quand une décision met en cause autant d’intérêts, s’attaque à autant de vaches sacrées, j’ai la faiblesse de penser que l’on est au cœur de la vie politique. Les juristes doivent s’effacer et les politiques décider du cadre de vie que l’on veut construire et léguer à nos enfants. Dans cette affaire on notera leur démission !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

saintlouis 13/07/2006 10:16

Nous n’allons pas remonter à la nuit des temps mais convenir que le Conseil d’état existe depuis des siècles et représente l’autorité suprême dans une démocratie digne de ce nom…. Même Napoléon, réformateur, n’a pas remis cela en cause (Constitution du 22 frimaire de l'an VIII)
Il a toujours été appelé soit en tant que conseil, soit pour trancher définitivement des situations inextricables qui perdurent. Au terme de longues discussions politiques non abouties, il faut bien trancher non plus avec des idées mais avec des lois… La seule chose qui mette tout le monde d’accord.
Doit on donc remettre en question une décision suprême d’un organisme suprême fondamental à la démocratie ?
Faut il revoir alors toute les bases de notre constitution? … Soit ! Candide … Je veux bien … Mais alors … Ne craignez vous pas de logiquement une autre autorité suprême soit créée par nécessité ?
Je crois que si … Parce que sans cela, il n’y a plus de démocratie.
Coucou, Candide  … Saint Louis était mort !
 

philosophe 12/07/2006 23:08

la justice dit le droit c'est à dire le juste c'est à dire ce qui est conforme à la loi et non l'equite d'ou......les propos fort pertinents de candide. Mais si l'homme est la mesure de toute chose et que deux hommes ne pensent pas de meme :qui de candide ou de l'ecolo a raison?ce sont donc les instances representatives de la nation qui doivent se prononcer .mais elles ne peuvent que le faire dans le respect du droit or les lois sont votées par les politiques donc le politique n'a pas fait une bonne loi.et si le politique passe au-dessus des lois en votant dans la precipitation alors attention aux lois de circonstance. Aujourd'hui le politique cause beaucoup mais ne legifere que peu sur les sujets sensibles( cf l'immigration ,les sans papiers etc etc )