Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 22:06

Il n’est pas candidat à une promotion. Il ne brigue ni le poste de président, ni même celui de vice président. Il pourrait rester dans l’histoire comme le deus ex machina de la plus absurde des croisades. Celle du Bien contre le Mal instrumentalisé par un chevalier blanc texan, un croyant illuminé : Georges W Bush.


Mais voilà, la grande muette s’arroge le droit de s’exprimer. Alors que pendant la guerre du Vietnam elle avait encaissé sans broncher et ménagé son prédécesseur Mac Namara, aujourd’hui face aux improvisations, aux erreurs de jugements, aux risques de sédition elle en appelle à la nation et demande la démission de Donald Rumsfeld, le plus cynique des ministres de la défense que les Etats-Unis ait compté.


Quelqu’un devra payer pour Guantanamo, Abou Ghraib, mais surtout pour cette invasion mal préparée aux conséquences sous évaluées, pour la guerre civile qu’elle aura provoquée et pour la destruction de l’image du « monde libre » qu’elle aura entraîné.


C’est un cadeau des généraux que d’offrir à Bush un fusible bien commode. Il a commis tant d’erreurs que son sort est de toute façon scellé ; la question reste de savoir si Bush doit encore être épargné.


Après Rumsfeld il n’y aura plus de fusible et Bush en première ligne ne tiendra certainement pas deux ans. Pour les républicains il n’y a plus que la fuite en avant : il faut sauver le soldat Rumsfeld, quelque soit le prix que les GI devront payer.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article

commentaires