Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 14:57

C’est un coup d’arrêt que la Cour d’Appel de Bordeaux vient de donner aux aigrefins dont la rapacité avait franchi les bornes de la décence.


L’exploitation de la souffrance des juifs est devenu une industrie* depuis que Jospin, renversant les précédentes jurisprudences, avait entamé une repentance achetant les indulgences de la communauté juive spoliée par l’état français sous l’occupation. L’État s’engagea à verser aux descendants des victimes de déportation des indemnités au titre des biens séquestrés.


La boite de Pandore ainsi ouverte, la famille Lipietz flaira le bon filon : la voie du rail. Elle  menait à la SNCF une proie tentante pour les justiciers de la dernière heure. N’avait-elle pas transporté les victimes des rafles que Vichy avait organisées dans les années sombres de son gouvernement.


L’État a spolié de nombreux citoyens tout au long de son histoire chaotique : les nobles le 4 août, les pieds noirs lors des accords d’Evian pour ne prendre que deux exemples emblématiques. On n’appelle ça la raison d’État.


L’arrêt de la cour met un point que l’on espère terminal à une honteuse opération de valorisation sur le dos du contribuable du prix des larmes que les familles des déportés n’avaient pas attendu pour verser.


La morale est sauve, les profiteurs en seront pour leur frais, la shoah a fait suffisamment de victimes pour qu’on ne ternisse pas son image en s’enrichissant.

 


Relire :  Du beurre pour un Vert


Un Euro symbolique

 

* L’industrie de l’Holocauste, par Norman G. Finkelstein, chez La fabrique, préfacé par Rony Brauman

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

rat mort 28/03/2007 12:17

"L’État a spolié de nombreux citoyens tout au long de son histoire chaotique : les nobles le 4 août, les pieds noirs lors des accords d’Evian pour ne prendre que deux exemples emblématiques. On n’appelle ça la raison d’État."


toi t'es un malin, tu compares la guillotine aléatoire au four crématoire
Sombre macaque !