Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 21:19
as.jpgSi on voulait réconcilier les honnêtes gens et les politiques, comment s’y prendrait-on ? On désavouerait un candidat au nom des "vraies valeurs", au nom de la morale du parti. On vouerait aux gémonies ceux qui traitent de sous hommes les harkis, qui trouvent que Fabius n’a pas une tronche très catholique, ceux qui fricotent avec le populisme synonyme actualisé du poujadisme. Et on les exclurait du parti ainsi que tous ceux qui le soutiennent.

Et puis si on devait constater que cette stratégie faite de faux bons sentiments conduit à la débâcle on se rabibocherait avec l’impétrant pour faire barrage à toutes les crapules de droite sans même parler d’extrême droite. On appellerait à voter pour ce personnage incontournable : synthèse de ce que la gauche peut concocter de pire dans le genre  "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais".

Cet improbable scénario est en passe de devenir réalité à Montpellier  où Frèche et Aubry sont en voie de réconciliation - piège à c...! Alors dimanche plutôt que d’apporter votre voix à un homo politicus de cet acabit, abstenez vous de cautionner un personnel politique aussi pourri.



Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

robert 16/03/2010 22:18



C'est bien ce qui distingue l'eglise de la politique.
L'eglise a une base ethique solide fondée sur le respect de l'humain, le decalogue entre autres. Les socialistes et les politiques en general n'ont aucune base ethique solide . Dit en d'autres
termes  "les valeurs" dans la bouche des politiques ne sont souvent que des mots .la valeur succombe devant les compromissions.