Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 18:49

martin.jpgOu l’art de se prendre les pieds dans le tapis. Le parachutage à Neuilly d’un ancien protégé de l’ex première dame pourrait faire couler beaucoup d’encre et le parti du président. Mal accueilli à Neuilly où il n’a aucune légitimité le candidat officiel est dans la situation inconfortable de pouvoir faire chuter le président dans la plus UMP des villes de France. Imaginer les dégâts !
 

Cette perspective dont la seule évocation fait pâlir les conseillers en image appelle une rapide correction. Mais rien n’est plus garanti ! L’électeur n’est plus le godillot qui appartient à un candidat. Il lui arrive même de faire connaître son fait à celui qui croyait le mener par le bout du nez et certains candidats sont tout étonnés de morfler !

Le jeu des primaires pourrait éviter de pareils désagréments. Faire choisir par les partisans – membres d’un parti – celui des candidats qui le mieux les représentera aurait pour double effet de valoriser le rôle des adhérents, et d’éviter la récusation par la base du choix des caciques. Le PS avait fait oeuvre utile en instaurant ce système pour extirper Royal de la bande des prétendants. Imaginez le traitement qu’elle aurait subi après sa défaite si elle n’avait pas eu sa légitimité de nominée par la base !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 09:00

asterix_zorro.jpgEn 9 mois on ne débarrasse pas un pays de ses scléroses ! En 9 mois ontaxi.jpg accumule les rancoeurs de ceux qu’on a bousculé et on ne récupère pas l’adhésion de ceux aux quels il a été promis que cela allait s’améliorer, puisque aucune amélioration ne peut être constatée. Taxis comme pharmaciens en apportent la preuve quotidiennement...

Résumé : le président est au creux de la vague et il a de bonnes raisons d’y être. Va-t-il y rester ? Là les analyses divergent.

Soit il a promis inconsidérément et malgré son hyper activité il n’est pas en situation de faire bouger les lignes et il restera scotché au bas des indices de popularité, soit il a réussi à faire sauter les blocages de la société et sous peu on mesurera un regain d’activités.

Sans être normand, il est probable que les deux scénarios se joueront en parallèle. Les promesses inconsidérées resteront des lunes électorales, le pouvoir d’achat est de celle là, n’étant que la conséquence de la remise au travail d’un pays anesthésié par l’idéologie pernicieuse des socialistes et de son avatar le chiraquisme, mais les coups de boutoir donnés sur les murailles du droit du travail et des avantages acquis finiront par ouvrir des brèches dans les quelles l’énergie des Astérix qui est emmagasinée chez beaucoup de français pourra enfin se libérer.

Enfin, c’est notre souhait !

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 10:01

salegosse.pngVictime d’un père débile, mis sur le devant de la scène par un fonctionnaire tenu au devoir de réserve, le cas du gamin qu’une gifle a propulsé dans l'actualité a déclenché un mouvement spontané de sympathie pour son prof outrageusement traité.

Utiliser sa profession de gendarme pour mettre en garde à vue un citoyen pour un motif futile est une expression de la dérive totalitaire qui menace les personnes fragile dépositaires d’une once d’autorité. Fallait-il que l’OPJ soit coupé du monde des réalités pour mettre au dépôt le professeur incriminé. Pour avoir subi dans d’autres circonstances la vindicte de gente policée je peux témoigner de l’incapacité de certains d’entre eux de ne pas outrepasser les pouvoirs exorbitants qui sont les leurs.

Mais dans le cas cité la seule victime de l’incident est celui par lequel l’affaire est née : le gamin.

Son avenir est tout tracé : la risée, les quolibets, les vexations, les humiliations pour le reste de sa vie scolaire. Il peut féliciter son père de gendarme de lui avoir collé à la peau l’étiquette de sale gosse qui ne le quittera plus.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 10:37

Terre origine de l’humanité la vallée du rift connaît depuis plusieurs semaines des violences dont l’animalité doit faire rigoler les singes témoins de ces horreurs. Étaient –ils besoin de descendre de l’arbre pour en revenir à l’état sauvage dont ces brutalités sont le témoignage. ? 

Heureux se rassurent les singes que l’on n’ait pas inventé les allumettes car l'un de nous n’aurait-il jamais mis le feu aux lianes sur lesquelles nous nous réfugions ?

Les ethnies noires n’ont pas le monopole des violences civiles et les religions partout sur la terre ont su déclencher des pogroms dont les victimes étaient aussi innocentes que celles des conflits au Rwanda, au Liberia ou au Kenya…. 

kenya1.jpgDifférence d’importance mais ignorée des commentateurs de ces sanglants faits divers, l’Afrique noire a connu un siècle de calme alors que les français, les anglais et portugais administraient ces territoires. N’en déduisez aucune nostalgie de l’époque des Brazza et autres Stanley : il eut été préférable de laisser ces braves gens dès cette époque au sort qu’ils revendiquent aujourd’hui, ils ne seraient pas si nombreux à dénigrer l’ancienne colonie et à se précipiter pour y jouir de la vie. 

Et surtout les plus amnésiques d’entre nous n’auraient aucune repentance à s’obliger pour accueillir tous ceux qui fuient les affres de leurs cultures et de leurs civilisations. Le devoir de mémoire c’est bien, mais encore faut-il que la mémoire ne soit pas trop sélective !


 
 
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 20:58

C’est le grain de sable qui peut bloquer la mécanique. Que la suppression des départements soit biffée des mesures attaliennes on le regrette, d’autant plus que la suppression de cette strate pouvait s’échelonner sur 10 ans, que le principe de précaution soit laissé dans la constitution, il suffit de le rendre caduc comme tant d’autres dispositions constitutionnelles tombées en désuétude mais que les pharmacies soient maintenues avec leurs rentes de situation et leurs privilèges est une prime payée au lobbysme, à l’incivisme voire à la voyoucratie.

pharma.jpg
Si les mots ont un sens cette profession profite de numerus clausus et de deux monopoles que « Bruxelles » a jugé contraire au droit européen. Ses représentants ont exercé un chantage éhonté allant jusqu’à demander aux exploitants de saboter le système d’information de la sécu, de bloquer les remboursements, de faire la grève des gardes et de ne plus substituer les
lingot.jpggénériques en lieu et place des spécialités…le forum de leur site nous  a laissé sans voix 


Et pour prix de son incivisme cette corporation est épargnée par le président. Alors on ne se gênera pas pour donner raison aux taxis, aux ambulanciers, aux coiffeurs et à tous ceux à qui un effort est demandé lorsqu'ils se mettront en travers des réformes de Mr Attali. Si les plus fortunés, les mieux éduqués, les plus choyés sont exemptés de payer leur écot, au nom de quel principe peut-on demander aux moins bien lotis de payer pour les pré cités ?

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 21:19
 
del_davos-copie-1.jpgIls y seront tous, enfin tous ceux qui croient compter…tous ceux qui s’auto désignent les maîtres du monde, de ce monde dont Jean Marie Messier avait entre deux éclairs de flash prétendu être le primus inter pares, avant de sombrer et de disparaître.

Condamné à persifler pour n’avoir point été convié, il reste à mesurer ce que le commun des mortels perdrait à la disparition de cette grand messe des puissants. Une fois compris que le réseau est important pour franchir la porte d’entrée il ne sert plus guère une fois parvenu au « sommet ».

Étalonner son QI à celui de Bill Gates, son portefeuille d’action à celui de Georges Soros, ou afficher sa copine … Carla Bruni n’est cette fois pas de la sortie, pas plus qu’Angelina Jolie ! Les raisons sont multiples d’étaler sa science et d’exhiber sa suffisance au forum de Davos. Ce blog nous épargne d’y aller…

A constater que Davos ne nous a évité ni la crise des sub primes, ni les dégâts de ladelegation_versailles_01.jpg mondialisation ou ceux du réchauffement climatique, on reverra avec nostalgie le film un peu jauni de juin 1982 où Mitterrand le socialiste fraîchement élu  accueillait à Versailles, dans une version raccourcie, les 7 grands de ce monde pour une conférence dont personne ne se souvient ce dont elle a accouché, excepté la mise sur orbite d’un brillant sherpa, qui déjà servait les puissants : un certain Jacques Attali.

Mais au fait il y sera Attali à Davos ? Non il enrage d’être scotché avec Sarkozy !


 

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 21:17

attali.jpgImaginez la réunion des portes voix de tous les conservatismes, des défenseurs de tous les privilèges, des bénéficiaires de tous les avantages acquis vous aurez une idée de la coalition que devra affronter Jacques Attali dès la fin de la lecture de son rapport.  Puisque l’objectif du travail commandé par Sarkozy c’est mettre à plat les carcans qui bloquent le développement de notre économie, c’est à tous ces gens là qu’il devra s’attaquer.


Tout le monde étant d’accord pour faire le ménage chez son voisin et pour justifier que dans son cas c’est différent, il n’y a rien à changer. La généralisation de cette attitude donne la stratification que l’on connaît depuis la dernière grande remise à plat : c’est à dire depuis 1945 et les lois prises pour la reconstruction.


Alors si les allemands voulaient bien encore une dernière fois nous prêter main forte, contourner laallemagne.jpg ligne Maginot, rester 4 ou 5 ans dans nos villes et dans nos campagnes avant de s’en aller comme par enchantement, peut être pourrait-on mettre en oeuvre les bonnes idées de Mr Attali ?


Sinon son rapport ira rejoindre les précédents, comme ceux  que chaque nouveau président dès son élection s’est empressé de commander avant que de les archiver !


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 19:44

Agora.JPGC’est la fusion de l’agora et l’Internet, du meilleur des grecs et des nouvelles technologies. Est ce l’osmose vers la quelle évolue notre système politique, ou un miroir aux alouettes dans le quel se reflètent les insuffisances du suffrage universel ?

 

Au hasard d’une implication citoyenne le constat peut êtreblogger.jpg dressé que les frontières entre l’électeur et le politique s’estompent. De la dyarchie héritée du système censitaire, où les rôles sont clairement établis : l’élu et l’électeur, survient une troisième catégorie, l’homme d’influence. Pas qu’il n’ait de longue date existé, mais a contrario de celui qui tirait les ficelles dans l’ombre en finançant tel ou tel parti, « l’influenceur » d’aujourd’hui est polymorphe et intervient à découvert.

 

Ségolène Royal les a instrumentalisés la première en ouvrant les primaires de son parti aux internautes à 20€. Elle a assuré sa sélection avant de tenter d’en théoriser le rôle dans des développements fumeux sur la démocratie participative. Elle a foiré son exam,  mais on aurait tort de jeter le bébé avec l’eau du bain.

 

Le mouvement consacre l’entrée par le petit écran  de l’opinion dans la joute électorale, pas seulement dans sa version réductrice du sondage, par essence quantitatif mais ouvert sur le qualitatif par la magie des média locaux que sont devenus les sites, les blogs et les forums.

 

Les municipales de 2008 sont les premières élections au cours des quels l’expression citoyenne locale ne sera pas cantonnée aux cours de récré et aux préaux. Aucun journal, même d’audience cantonal ne peut donner la parole « aux gens », aucune chaîne de télé même citadine ne peut ouvrir sa grille aux intervenants « d’en bas ». Internet offre aux citoyens et à ceux qui veulent bien les entendre un moyen de communiquer sur un pied d’égalité. Le politique n’y a pas le dernier mot !

 

Pour avoir méprisé ce support certains nouveaux venus dans l’arène vont se mordre les doigts, tout juste capables d’imaginer des coups foireux pour museler ceux qui expriment d’autres opinions. Incapables de comprendre qu’en fermant leurs écoutilles à la doxa ils trahissent en fait leur rejet de la volonté de l’électeur.

 

doxa.jpgL’opinion n’est pas aussi volatile que le prétendent ceux qui s’en détournent. Un point de vue extériorisé engage celui qui l’émet bien au delà de ce qu’il en serait si cette opinion n’avait pas été exprimée. De l’autre coté du miroir l’élu ne peut plus s’en tenir à la position du mandat électif valable quoiqu’il advienne pour 5 ou 6 ans. Les moyens existent de confronter les positions pré électorales aux évolutions commandées par le temps. Le mandat impératif sur lequel s’assoient les élus doit subir une révision au risque de donner à la rue le rôle de 3 ème pouvoir comme on le voit fréquemment lors du décrochage entre les votes des élus et la volonté des électeurs.

 

Pour en revenir à l’enjeu des municipales, l’incapacité de nombreux candidats à intégrer la demande de « doxocratie » risquent de leur donner au soir des élections un sérieux coup de blues.

 

* Terme emprunté à Jacques Juillard

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 21:19

bovix.jpgAstérix est de retour : c’est Bovix, pas un médicament miracle, non la plus haute autorité scientifique que le monde a connu. Il est devenu l’éminence grise de Sarkozyx, et certainement un futur Nobelix.

Le président, car rien ne se fait plus dans ce pays sans son consentement vient d’abdiquer – de faire abdiquer -  le comité des sages (experts en OGM) dont il a nommé les représentants face à la fronde d’un misérable obscurantiste. C’est la rupture dont vous a vanté les mérités qui se manifeste de la façon la plus rétrograde. Quand est ce que Sarkozy nous fera regretter Chirac ? A ce rythme là, ce pourrait être dans les prochains mois, quand il aura épuisé toute sa science médiatique et que les français découvriront que le roi est nu.

Les français savent, et le reste du monde ignore que le maïs Mons810 est dangereux. Desbovix2.jpg centaines de milliers d’hectares sont ensemencés sur la planète avec cette variété et la France laisse faire… Que fait Kouchner ? Que n’invoque-t-on notre droit ingérence, que n’intervient-on pas pour faucher tous ces champs, pour éviter une pandémie fatale au reste de l’humanité ?

Bien sûr, suprême intelligence, bientôt il n’y aura plus sur cette terre que de géniaux français, le reste de l’humanité aura été décimé. Les OGM auront frappé.

Il n’y a plus que le ridicule pour liquider Bové.  Et si il avait été cloné ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 21:19

Que penser de cette initiative de noter les ministres à intervalles réguliers ? Quel patron ne fixe-t-il pas des jalons à ses collaborateurs pour contrôler l’accomplissement de leur performance ? A ce titre on aurait tout lieu de se réjouir d’apprendre que les plus hauts responsables politiques de ce pays sont soumis à une évaluation de l’exécution de leur mission.


dow.jpg Et pourtant on pressent bien que quelque chose cloche dans cette assimilation d’un homme politique à un responsable d’entreprise. La sphère publique est-elle régie par les mêmes lois que le privé où s’en affranchit –elle parce qu’elle concerne des sujets qu’on ne saurait faire rentrer dans des cases ?


D’abord cette évaluation existe. Le métier de ministre est éminemment temporaire, la durée de vie – quelques années au plus - démontre que la sanction tombe vite, la promotion aussi. Donc ces gens sont évalués. Par ailleurs la notation par le premier d’entre eux n’est pas un gage de stabilité. Il suffit que ce dernier ait déplu pour que tout l’échafaudage s’écroule.


Surtout on voit mal ce que cette soi disant transparence peut produire. La réforme n’est pas dans ce pays un exercice qui rende populaire celui qui s’y attelle. Juger exceptionnel la performance d’un ministre qui aura suscité une large impopularité n’est pas envisageable, ce qui semble interdire de fixer des objectifs en terme d’efficacité. Parce qu’il est notoire que l’efficacité se mesure sur le moyen terme à lors que la popularité est d’une mesure instantanée.


La mauvaise idée, parce que s’en est une, c’est de mettre la pression sur le politique – qui n’en a pas besoin, souffrant déjà suffisamment de ce mal là – pour des réalisations à court terme, bien avant les changements profonds dont le pays a besoin.


Alors réintroduire la dictature du « quaterly EPS » bien connu des managers internationaux dans un monde qui y avait échappé n’est certainement pas une bonne idée. A moins de prévoir de faire coter au Dow Jones l’entreprise France.

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article