Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 21:25
Nos journaux sont contrôlés par la toute puissante diasporaLe Figaro et son ignominieux édito de ce jour discréditent la corporation des journalistes qui sans exception notable s’aligne sur la lecture talmudique des évènements du proche orient. Avec le soutien de Sarkozy, le nouvel idole des sionistes.

Combien faudra-t-il de cadavres palestiniens au sinistre signataire de l’éditorial de ce jour pour admettre que le massacre de la population gazaoui n’est pas de la "manipulation" (sic).  A l’évidence le compte n’y est pas. Il n’y en aurait que 900, pas assez pour émouvoir le grand humaniste Thréard, puisqu’il signe sous ce nom. Il mériterait que son journal lui offre un aller simple à Gaza. Mais si les Dassault flights survolent Gaza c’est pour y larguer des bombes pas pour y parachuter les bonnes plumes du Figaro.

De Nice à saint Lazare, nos gares sont sous le diktat de la CGT. Un malheureux cheminot roué de coups et des centaines de milliers de transiliens privés de train. L’omniprésident avait annoncé mettre un terme aux exactions des preneurs d’otages. C’était une promesse de campagne, électorale celle là.

La CGT et la diaspora juive produisent les mêmes résultats. Se soumettre ou être éliminé. La France devra un jour décider de se libérer du joug de ces imprécateurs.

Pas de risque que Sarkozy se saisisse du kärcher, éspérons en Royal qui n'a pas connu le sécateur.


Michel COUDERT   Candide

 
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 13:50
Plus de trains dans le sud est, plus d‘avions au départ de la capitale, plus de voitures sur les autoroutes, quant à l’électricité son distributeur annonce qu’il devra la couper si la température chutait encore d’un degré.

La cause : le réchauffement climatique, le principe de précaution ou l’incurie des gouvernants ? Non tout simplement il gèle en hiver, il y a 5 centimètres de neige en plaine, et l’économie est paralysée.

S’agit-il d’un pays sous développé. Non vous plaisantez, c’est la France éternelle, la donneuse de leçons universelles dont l’omni président fait le bouffon sur tous les continents. Pays incapable de faire face à un hiver comme dans le passé il y en eut des milliers. Qu’en penseraient les canadiens, les autrichiens, les danois et autres pékinois si d’aventures les mécomptes des gaulois les intéressaient ? Ils s'en délecteraient. 

EDF s’en va conquérir le monde entier, mais reste incapable d’assurer sa mission d’approvisionner le pays en électricité. La SNCF augmente ses tarifs, fait grève mais est stoppée par une bourrasque qui ne ferait pas frémir un transsibérien, quand à nos aéronefs ils sont cloués au sol par une froidure à dégeler un canadien.

Alors Mr Sarkozy si vous voulez attacher votre nom à une vraie rupture appréciée de tous les français, remettez les pieds sur terre et les services publics à la hauteur de leur mission : aujourd’hui ils sont la risée de la population...




Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 17:29
L’usage s’en perd, le politiquement correct fait des ravages et ceux qui gardent un certain attrait pour la vérité des mots sont regardés comme des mal famés. Ecrire sans tremper la plume dans l’eau de rose c’est être flétri par ceux qu’on égratigne – ce qui n’est que naturel, mais aussi par ceux dont on pourrait croire qu’ils apprécient les piques qui ne les visent pas.  Loin s’en faut, jamais certains de ne pas être la prochaine cible de mots acérés ils préfèrent jeter le bébé avec l’eau du bain trop contents de s’être éloigné du pamphlétaire inconvenant avant d’en être la visée.

Prenons au hasard des évènements récents. L’invasion israélienne du pays des gazaouis. Pourquoi appeler cette région « la bande Gaza » ? N’est ce pas une partie de la Palestine ?  Pourquoi cette invasion par une armée étrangère n’est-elle pas flétrie au même titre qu’une armée française envahissant le Grand duché ?

Pourquoi le massacre des 40 enfants réfugiés dans une école sous le contrôle de l’ONU n’a pas fait l’ouverture du JT de TF1, ouverture consacrée au froid hivernal, pourquoi ce massacre perpétré de sang froid est-il relégué en page 4 du Figaro, sans même de reprise sur la Une ?

Si assassiner sciemment des enfants n’est pas un acte de barbarie, qu’est ce alors ? Et si ceux qui exécutent de tels actes ne sont pas des barbares, qui ne le sera jamais ? Mais la France entretient des relations économiques avec un État meurtrier et il convient par dessus tout de ne pas froisser une communauté qui a fait de la Shoah une industrie oh combien lucrative.

Un pamphlétaire épuise la richesse des mots pour faire jaillir des sentiments de révolte et d’indignation pas pour plaire ou acheter de la compassion. C’est cette richesse que les média depuis bientôt 20 ans ne veulent plus exploiter de peur de perdre un lectorat qui veut bien voir des crimes, des meurtres et du sang mais à condition que ce soit dans le cadre d’un programme télé.

Nos hommes politiques sont des imposteurs, Sarkozy, Royal, Aubry et tous ceux qui occupent  un rôle important dans notre démocratie ont utilisé le mensonge intentionnellement pour parvenir à leur poste. Mentir pour en tirer un profit : c’est la définition même de l’imposture. Quand les socialistes font de l’obstruction systématique en déposant des milliers d’amendement pour empêcher le vote d’une loi voulue par une majorité légitime : ils sabordent la démocratie. Ce sont des séditieux (sédition : soulèvement concerté contre l'autorité établie) qui s’opposent par des moyens obliques au bon fonctionnement des institutions. Mais qui les fustigent en les appelant de la sorte ?

Nos hommes politiques se battent d’un commun accord à fleurets mouchetés, aucun n’utilise le vitriol dont le dictionnaire est pourtant largement pourvu. Dans le je te tiens, tu me tiens… qui les lie plus qu’il ne les oppose il reste heureusement quelques polémistes pour rendre aux mots la saveur d’antan.


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 21:15

LETTRE D UN ISRAELIEN AUX HABITANTS DE LA TERRE
                                      
(lire jusqu'au bout, même si cela vous parait long...)

Chers Habitants de la Planète terre,

Navré de vous perturber !

Je comprends qu'en ce moment, nous autres, Israéliens, vous irritons.
Il s'avère, en effet, que vous êtes vraiment contrariés, fâchés, voire indignés.
En fait, vous êtes souvent fâchés contre nous.

 


lire la suite



 

 Daniel


Tu m'as adressé la lettre ci dessus dont j'ai pris connaissance avec grand intérêt au moment où la guerre fait rage dans la région qui t'es chère. Ce texte prouve mieux qu'un long discours le fossé que votre communauté n'a cessé de creuser avec le reste des habitants de cette planête. Il apporte de l'eau au moulin de ceux qui sont consternés par la quête compassionnelle permanente du peuple juif, peuple autoproclamé "victime des autres habitants de la terre".

 

 Cette plainte récursive  "on ne nous aime pas " est insupportable aux oreilles laïques et cette théorie inaudible du "peuple élu" revendiquant des droits divins sur une parcelle de terre est une insulte à tous ceux qui en ce bas monde doivent se battre pour un quignon de pain. Tout terrien qui aurait aujourd'hui l'arrogance de se proclamer "membre du peuple élu" et de se ghettoïser pour ne pas risquer de se méler aux impies serait confronté à la même exclusion.   
On peut toujours compter les morts, il n'en demeure pas moins que le processus de ségrégation est enfanté par le concept même de choix divin.
 
L'auteur de cette lettre doit avoir une très haute opinion de sa petite personne pour imaginer que la terre entière va l'écouter... il devra un jour redescendre sur Terre !
 
bien amicalement
 
Michel


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 16:34
Le jour où Tsahal, bras armé du peuple juif répand la terreur chez les palestiniens, la Licra n’a d’autres soucis que de menacer de représailles un vieillard sénile du nom de Faurisson et son faire valoir dit Dieudonné. Qui sont les négationistes ?

Pour prouver son inféodation aux extrémistes sionistes la Licra ne pouvait faire entendre un silence plus assourdissant.



Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 15:55
Il aura été impossible d’échapper à la bronca. Elle s’est élevée de toutes parts et les rares commentateurs qui ont tenté d’expliquer que ce choix relevait logiquement du président n’ont pu le plus souvent terminer leurs explications.

Jugez en : le futur président de la chaîne de télé publique sera nommé par le président, comme le premier des ministres et tout ceux qui ont ce rang, comme des centaines de dirigeants d’entreprises semi publiques, et comme la plupart des personnages qui peuplent ces hautes autorités dont la république ne peut plus se passer.

Nul ne songe à remettre en cause le droit du chef d’Etat pour  "staffer" ces postes mais la télévision devrait échapper à la logique présidentielle.

Sauf que personne n’est capable d’expliquer pourquoi sauf à ressasser l’éternel retour à l’ORTF et rappeler la main mise de l’Etat sur ce qui était autrefois le monopole de l’information.

Outre que ce procès est une insulte au personnel de la télévision publique qui ne semble pas uniquement composé de godillots c’est aussi refuser d’appliquer la logique démocratique. Si la démocratie consiste à donner raison à celui qui obtient la majorité plus une voix, à quel titre ce droit disparaîtrait quand il s’agit d’informer les concitoyens. Faut-il que la minorité s’exprime plus haut que la majorité à l’instant où les urnes lui ont donné un statut d’opposition?

Quant à penser qu’un comité ad hoc choisirait une personnalité falote mieux à même de protéger les intérêts multiples et contradictoires qui ont le droit de s’exprimer c‘est reconnaître aux lobbys une puissance qui n’a rien de franchement démocratique.

Alors où est le problème ? A part d’avoir perdu les élections

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 20:51
Il faudrait consommer de la viande porcine irlandaise pendant 40 ans pour accumuler de la dioxine qui en aucun cas n’est cancérigène, et être susceptible de développer des troubles endocriniens.

Nonobstant cette information des milliers de tonnes de produits porcins sont retirés de la circulation et détruits. Au nom du principe de précaution.

Cent mille humains meurent chaque jour de par le monde parce qu’ils n’ont rien à se mettre sous la dent. Au nom du principe de non assistance à personne en danger, il est criminel de ne pas leur transférer les lots de porc « contaminé » dont les européens veulent se débarrasser.

Leur mort est programmé, et pour eux mourir d’en 40 ans serait un sacré progrès...


Michel COUDERT Candide
Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 22:05
Le pétrole devait dépasser les 200 $, le pétrole bon marché ne devait jamais revoir le jour. Le baril est passé ce jour sous le niveau des 40$.

La terre devait se réchauffer, les années chaudes laissant la place à des années encore plus chaudes : l’année 2008 sera l’année la plus froide du siècle.

Si les porteurs de certitude pouvaient prendre une année sabbatique et admettre prudemment en revenant aux affaires que rien n’est moins sur que ce qui est certain, le monde aurait fait un grand bond en avant en laissant aux détenteurs d’idées iconoclastes la chance de se faire entendre, voire de suggérer de nouveaux paradigmes.

Enfermés dans un politiquement correct anémiant et stérilisant, il est bon de rappeler aux orfèvres de la pensée unique – Minc et Attali en tête – que ni l’un ni l’autre n’avaient prévu la crise que nous traversons.

Alors  donner crédit pour résoudre les problèmes qu'elle souleve à ceux qui nous ont conduit où nous sommes serait comme confier la lance de pompier au pyromane incendiaire.

Mais si cette rupture avec tous les chamboulements qu’elles préfigure remet à l’heure quelques pendules, si des anomalies comme le statut des médecins – hypocrisie liberto-suicidaire, ou la sécu illimitée pour tous quelque soit le revenu, était remis à plat, l’équité vertu indispensable à la refondation d’un nouveau système social pourrait se substituer à l’égalitarisme dont le modèle précédent s’était inspiré avant de s’écrouler.

Michel COUDERT Candide

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 20:38

C’est le nouveau défi, un problème d’une extraordinaire complexité, qui nous guette et suscite des réflexions que la crise rend encore plus stimulantes.


La cinquième génération c’est quand les jeunes retraités ont encore des grands parents vivants. C’est une situation aujourd’hui assez exceptionnelle. Avec l’allongement de la durée de vie d’un an tous les 3 ans, c’est, dans un horizon proche, la garantie d’un déséquilibre total des comptes sociaux.


La situation était déjà préoccupante.


La génération du baby boom en cours de retrait des affaires aura subi le contrecoup du passage à 80 ans de l’espérance de vie de leurs parents, les "privant" de l’héritage qui intervenait jusqu’alors au cours de la vie active.


Leurs retraites comme chacun le sait ne sont toujours pas équilibrées ce qui s’explique par l’entrée tardive dans la vie active de leurs enfants et par le poids plus élevé des seniors (leurs parents) dans la population. Les seniors de la génération précédente auront cumulé le bénéfice patrimonial et la couverture des retraites par un taux d’actif suffisamment élevé ce qui ne sera pas le cas des jeunes seniors qui quittent aujourd’hui le monde du travail.


Mais le pire est à venir. La cinquième génération va alourdir le poids des non actifs dans les comptes sociaux et contribuer à rendre impossible l’équilibre sans une remise à plat totale du modèle de société.


Retarder l’entrée dans la vie active au motif qu’il faut laisser les seniors au travail n’est à l’évidence pas la solution. Réduire les prises en charge sociétales n’est pas la direction vers laquelle la république compassionnelle nous invite à regarder. Et ne rien faire comme trop de gouvernements s’en sont contenté semble mener à des crises sporadiques de plus en plus fréquentes comme l’a montrée la très symbolique grève des pilotes de ligne.


Ce n’est pas en nous invitant à travailler jusqu’à 70 ans que le problème se réglera. Encore faut-il croire que le travail crée le travail, ce qui malheureusement reste à démontrer. Si Malthus revenait ne pourrait-il se vanter d’avoir prophétisé avec quelques siècles d’avance ce qui risque de nous arriver ?



des problèmes récurrents avec le FAI ( Neuf/SFR pour ne pas les nommer )  empêchent la maj régulière de ce blog.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 10:15
Le discours gouvernemental empreint de réalisme se heute aux grands principes : le droit de chacun de disposer de lui même.

De deux choses l'une. Soit la liberté des SDF ne souffre aucune restriction et leur vagabondage de fait doit être préservé. Soit la loi fait obligation d'assistance aux personnes en danger, autre grand principe, et alors nul n'est autorisé à les laisser mourrir de froid dans leur campements insalubres.

La recherche d'un "in medio stat virtus" parait inopportun quand l'hiver frappe à la porte. S'il en existe un il est indécent de se mettre à le rechercher alors que quotidiennement des SDF disparaissent.  Querelle byzantine pour tout un chacun mais issue vitale pour ceux qui sont directement concernés.


Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article