Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 21:26

A voir la place que les média lui réserve il n’est pas incongru de se demander si Ségolène est autre chose qu’une pure construction médiatique, fruit du travail d’experts en communication. L’éventualité d’une femme président fait vendre plus sûrement qu’un remake à la Chirac.


Le débat restera ouvert bien après que les urnes aient tranché mais cela n’interdit pas de poser la sempiternelle question, qui de l’œuf ou la poule est arrivée le premier ? Ségolène est-elle sortie des média, ou a-t-elle su mieux que quiconque mettre les médias au service de sa candidature ?


Sans disposer d’indicateurs précis les lignes qui lui sont consacrées excèdent de loin ce que la totalité de ses concurrents peut revendiquer. Si on ajoute qu’elle n’avait jusqu’à ces derniers jours strictement rien à dire on ne peut que la féliciter pour cet exploit, ou croire à son instrumentalisation


Mais si c’est spontané pourquoi ses collègues eux aussi nominés ne se plaignent-ils pas de l’inéquité de leur traitement. Surprenant de la part de vieux routards de la politique qui n’ont rien du perdreau de l’année. Quelles raisons ont-ils d’être magnanimes ?


Autre surprise : son compagnonnage avec le père de ses enfants. Le microcosme sait pertinemment qu’il n’en est plus rien, mais ce secret de polichinelle reste tabou. Pourquoi aucun média ne lui a demandé si son Loulou venait de Poméranie ?


Alors faut-il conclure que comme chez Guignol, il y a quelqu’un qui tire les ficelles. Et si c’était Lionel ?

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 15:17

Le nain jacte, la caravane passe. En apnée depuis le décollage de Ségolène le trublion centriste recherche désespérément un espace pour survivre. Bayrou nous rappelle le gnome de l’extrême droite, sire Mégret qui n’a pas réussi à exister après avoir largué le Pen. Il vient de se fendre d’un acte d’allégeance en forme de repentance pour espérer survivre dans la mouvance de Jean Marie. Le félon ayant tout perdu fors l’honneur cherche à monnayer le pouième d’électeurs qu’il pourrait ramener au FN. Ceci fait il n’aura plus rien à fourguer !


C’est une destinée similaire qui s’offre au béarnais. La grenouille qui tenta d’impressionner le bœuf en est réduite à croasser qu’elle peut se faire plus méchante qu’elle n’est.  Avec ses 10 voix apportées à la motion de censure elle a pris la mesure de son impotence.


La platitude des thèmes développés par l’UDF la situe au degré zéro de l’alternative politique offerte aux français. L’incantation récurrente pour une « majorité nouvelle » n’aurait pas été désavouée par ce brave Mr Coué. On sait le Bayrou peu créatif mais potentiellement nocif. C’est cette nocivité qui, en désespoir de cause -  peut le conduire à jouer les « Taubira » au premier tour et à assurer la présence du FN et de Ségolène pour le second.

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 19:49

La commission de magistrats chargée d’enquêter sur le juge Burgaud conclut qu’il n’a commis aucune faute et ne porte aucune responsabilité dans le fiasco d’Outreau. C’est à proprement parler stupéfiant !

Quel juge ne pourra jamais être déclaré responsable si ce déni de justice n’est pas rapidement éffacé.

Ce petit fonctionnaire incompétent, individu mal dégrossi bourré de complexes s’est acharné sur plus minables que lui au mépris de toutes les règles de présomption d’innocence. Il pouvait jouir, il s’attaquait à plus médiocre. Il a méprisé ses victimes, refusé d’entendre leurs suppliques, leurs sos pathétiques au point d’en conduire certain au suicide et d’autres aux grèves de la faim.

Ce triste sire qui n’a pas cru devoir regretter en public les dramatiques conséquences des incarcérations qu’il a infligé aux 13 vrais faux accusés vient d’être blanchi par ses pairs. Cette profession ne pourra donc jamais se déjuger !

L’amnistie de l’ex ministre Guy Drut, le blanchiment du piètre juge Burgaud : notre justice est à la dérive. Quel français peut encore avoir confiance dans une institution prompte à disculper les justiciables véreux et incapable de sanctionner ses brebis galeuses ?

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 09:12

Les déficits qui devaient être comblés ne se sont pas aggravés, certes. Ils se sont maintenus. Toutes ces promesses de retour à l’équilibre pour un résultat néant. La gravité ne tient pas aux résultats affligeants des mesures déjà prises mais au fait qu’il n’y aucune raison pour que la tendance s’inverse. Bien au contraire.


L’allongement de la durée de vie, le vieillissement de la population, l’alourdissement du coût des médicaments, la généralisation d’équipements de haute technologie pour ne citer que quelques uns des paramètres impactant l’équilibre financier vont aggraver dans l’avenir des déficits sans que les dispositions prises pour limiter les dépenses ne soient à la mesure des enjeux : il suffit de voir les résultats. Chirac affirmant que l’équilibre est à l’horizon nous convainc que c’est un horizon fuyant.

 

L’inversion ne viendra que d’une décision drastique de limiter l’accès aux soins. Les idéologies conduiront à proposer des solutions diamétralement opposées ; mais nul ne peut esquiver le fait que le modèle français de sécurité sociale est en état de mort clinique. Il est maintenu artificiellement sous perfusion. Quel homme ou femme politique sera le docteur Chaussoy, la Marie Humbert de notre moribonde sécu ?

Un nouveau système équitable ne verra le jour que si le certificat de décès de la sécurité sociale est établi. L’homme politique qui en prendra l’engagement est jusqu’à présent resté d'une grande discrétion.

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 21:15

Il est mort Zarqaoui, l’homme le plus recherché d’Irak. Héraut du fanatisme, bras armé de l’intégrisme, le sinistre chef d’Al Quaida pour le moyen orient est passé de vie à trépas. Excellente nouvelle.


L’information est donnée par le premier ministre irakien lors d’une conférence de presse. Autour du micro le premier ministre annonce la nouvelle. Les journalistes applaudissent. Et là tout se gâte. A ses cotés se dresse une ombre envahissante, celle du représentant de l’occupant. L’émissaire de Bush encadre le président. Il a le rictus carnassier.


A Washington Bush pourra parader sur les petits écrans et exposer son nouveau trophée. Peu lui importe si l’irakien devant sa télé aura eu sa fierté volée de s’être débarrassé du plus sanguinaire des opposants.

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 10:27

Il ne s’agit pas d’un groupuscule religieux, tel les bénédictins ou les dominicains, non il s’agit ici de la séquence que les hiérarques socialistes ont imposée à l’élaboration de leur projet pour la présidentielle.


On commence par décrire par le menu toutes les lunes que l’on fait miroiter aux électeurs et après les avoir fait baver sur ces monts et merveilles on glisse sur le coût du programme puisque de toutes façons ce ne sont pas les électeurs du PS qui paieront l’addition. On n’a jamais lu que les assujettis à l’ISF avaient voté pour Jospin.


Retraite à 60 ans, 35 heures, CMU et autres avancées sociales généreusement distribuées par les socialistes n’ont jamais été financées : ça se lit dans l’explosion des déficits. Aujourd’hui ils nous proposent entre autres la renationalisation d’EDF, l’abaissement de l’age de la retraite et l’allocation d’autonomie.


Prévert était poète : il pouvait faire un inventaire sans avoir à le financer. Les socialistes prétendent revenir aux affaires en continuant de mystifier les français.


Les électeurs ont renvoyé en 2002 la gauche à ses chères études. Ni la gazelle, ni les éléphants n’ont semble-t-il intégrés, malgré cette pause dans leurs dispendieuses activités que les français ne supportaient plus d’être pris pour des bœufs.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 04:18

Les pétitions se signent à la pelle, les points de vue péremptoires signés par des plumes engagées noircissent les quotidiens. Angela Merkel est sommée par Mme Halimi d’enfreindre les lois de son pays au motif qu’une loi injuste doit être combattue (sic).


Tout ce ramdam, toute cette agitation pour s’offusquer que le plus vieux métier du monde s’exerce aussi lors de la coupe du monde foot à Berlin, que le sexe tarifé, policé tel que le pratique depuis des générations nos voisins allemands serve de troisième mi temps.


Les faux culs qui signent ces pétitions, pondent ces libelles sont choqués par l’exploitation d’une population féminine à des fins mercantiles quand ça se passe en Allemagne. Mais quand de glauques estafettes stationnées le long de nos boulevards, de nos nationales abritent les amours tarifés des parisiens, des lyonnais, des bordelais on ne les entend pas.

 

Feraient-ils parti des clients ?

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 02:58

L’Etat, c'est-à-dire le contribuable, vient d’être condamné à indemniser le député Lipietz de 62.000 € au titre de la déportation en 1944 d’un membre de sa famille. Cela  constitue un enrichissement nauséabond. Faire du fric au titre de la déportation de son père, déportation sans conséquence funeste faut-il le rajouter, est une exploitation éhontée de l’industrie de l’holocauste.


Rien de tel pour alimenter le sentiment anti sémite. Et pourquoi pas indemniser les arrières arrières petits enfants de Dreyfus, payer des compensations aux petits enfants pour les spoliations de leurs grands parents, pour le port forcé d’une étoile, et déferrer tous les descendants des français ayant prêté leur concours aux forces d’occupation devant des tribunaux  composés des survivants de ces déportations. C’est de la même veine que donner plus qu’un Euro symbolique aux ayant droits des victimes du nazisme.


C’est insupportable de faire du beurre sur la mémoire des victimes de l’holocauste. Lipietz et les siens ne sont que des profiteurs qui exploitent le filon de la Shoah. Ce sont des parasites qu’une décision scélérate d’un tribunal élève au rang de nuisibles.


Qu’attendent les institutions représentatives de la communauté juive pour s’indigner de cette provocation ? Qu’attend l’Etat pour faire appel de ce jugement ?

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 10:20

C’est à une commémoration silencieuse que les français sont invités aujourd’hui. Aucun oriflamme, aucun drapeau ni hallebardier, pas de discours, de rétrospective ni messe de recueillement : le 6 juin est rayé du calendrier des fêtes laïques carillonnées.


Le jour le plus long est victime du trop plein de commémorations. Il y a des devoirs de mémoire qui sont politiquement corrects et d’autres qui tombent opportunément aux oubliettes. Entre Trafalgar et Omaha beach, Chirac a honoré Nelson et ignoré Patton.

 

 

 

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 02:26

On ne va pas gâcher notre plaisir. Après avoir ressuscité  les maisons de correction la coqueluche des sondages découvre les méfaits des 35 heures. Il ne lui aura fallu que 5 ans pour prendre la mesure de cette ineptie. Elle en avait mit dix pour revendiquer le credo de la tolérance zéro à appliquer aux trublions de banlieue. A ce rythme la on n’attendra pas longtemps sa conversion à l’économie de marché.


Tel un curé défroqué qui jette aux orties les ornements de sa vie sacerdotale, l’égérie de la gauche abandonne un à un les oripeaux du socialisme. Comme les récents convertis sont souvent les plus ardents défenseurs de leur nouvelle cause  la question n’est plus de savoir si elle récupérera des voix de droite, la question est : gardera –t-elle suffisamment de voix de gauche pour arriver en tête dès le premier tour ?


Elle tente de réussir là où les centristes ont toujours échoué, la jonction de la gauche non communiste à la droite parlementaire. C’est ce qu’Angela Merkel a réalisé outre Rhin avec son gouvernement d’union nationale.


Cessons de plastronner : sa démarche a le mérite de carboniser autant les dogmatiques du PS que les ventres mous de l’UDF. Elle va forcer la droite à consommer sa rupture avec le chiraquisme et à abandonner cette prétendue troisième voix mélange incongru de libéralisme et d’étatisme. Les nostalgiques du gaullisme vont devenir orphelins.


On a un peu vite raillé sa candidature. Son projet, si elle le sort du carcan du parti socialiste, peut obtenir un large consensus autour de mesures impopulaires et nécessaires qui pétrifient la droite parlementaire depuis la capitulation  de Juppé.

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article